Ajoutez à votre liste d'envies
Elle Et Louis
 
Agrandissez cette image
 

Elle Et Louis

10 mai 1993 | Format : MP3

EUR 7,99 (TVA incluse le cas échéant)
Également disponible en format CD
Titre
Durée
Popularité  
30
1
4:30
30
2
5:09
30
3
6:34
30
4
4:09
30
5
5:39
30
6
4:59
30
7
5:49
30
8
4:07
30
9
4:47
30
10
3:49
30
11
9:02

Les clients ayant consulté cet article ont également regardé


Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 10 mai 1993
  • Date de sortie: 10 mai 1993
  • Label: Columbia
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 58:34
  • Genres:
  • ASIN: B0025JH3XG
  • Moyenne des commentaires client : 3.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (1 commentaire client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 16.334 en Albums MP3 (Voir les 100 premiers en Albums MP3)

Commentaires en ligne 

3.0 étoiles sur 5
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par philb TOP 500 COMMENTATEURS sur 21 juin 2011
Format: CD
En 1993, soit trois ans après la fin de l'aventure "Visiteurs" (les deux premiers albums solo), Louis Bertignac a mis les petits plats dans les grands. Pour la première fois, il choisit de déléguer l'écriture des textes (gros point faible du disque précédent), qu'il confie à un certain Olivier Lorsac. Côté production, les manettes sont laissées à un géant du rock, Tony Visconti (le producteur historique de Bowie), comme au temps où Téléphone, en quête d'évolution, fit appel au légendaire Bob Ezrin pour produire "Dure Limite". Au final, si l'habillage musical de "Elle et Louis" s'avère plus ambitieux que sur les disques précédents (guitares en avant, cordes luxuriantes), le disque ne convainc pas totalement, faute de chansons consistantes. Des 11 titres retenus, 5 valent véritablement le détour, et la faiblesse de certains autres ("Vanessa", "Démantibulé", "L'arroseur arrosé") rendent l'ensemble hétérogène. A retenir, deux rocks très intéressants qui deviendront des piliers des concerts à venir ("Oubliez moi", qui sonne très T.Rex, et "Vas-y guitare", un hymne qui n'aurait pas déparé dans un album de Téléphone). Côté ballades, "Ma petite poupée" (et ses cordes magistrales) et "L'amour interdit" (qui évoque élégamment le sida) attirent l'attention. Ces quatre chansons constituent les quatre premières plages du CD (tout est dit). Mais pour entendre le vrai trésor du disque, il faut attendre la fin de l'album et "La fille d'Essaouira": un morceau injustement oublié, neuf minutes épiques, traversées par une mélodie enivrante et une atmosphère arabisante qui font de ce titre une curiosité dans le répertoire de Bertignac.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Les images de produits des clients

Rechercher

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Rechercher des articles similaires par rubrique