undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

  • Elle
  • Commentaires client

Commentaires client

3,4 sur 5 étoiles20
3,4 sur 5 étoiles
Format: Format Kindle|Modifier
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 4 avril 2014
J'ai fini ce livre avec la boule au ventre...Pendant toute la première partie de l'histoire, j'ai eu du mal à m’habituer aux caractères des différents protagonistes et même à entrevoir une intrigue (l'histoire m'a parue totalement décousue : ça partait dans tous les sens comme si l'auteur avait absolument voulu placer toutes ses idées sans faire de tris) mais lorsque qu'ENFIN, j'ai été prise par l'histoire...PAF! Cruelle fatalité! L'auteur voulait juste torturer son personnage principal, et nous avec !!! ... et d'ailleurs au final, l'héroïne s'en remet plutôt bien, alors que moi pas du tout ! J'ai trouvé qu'il y avait trop de personnages (qu'il y ait beaucoup de personnages n'est pas gênant en soi, c'est le fait qu'ils soient si peu approfondis qui est dommage)... et bien-sûr, ce sont tous des mecs ultra canons qui font la queue devant la porte de mademoiselle... Et justement ! Parlons-en de cette héroïne ! 26 ans! J'y crois pas trois secondes: mettez lui 5/10 ans de moins et là je dis ok ! Franchement, à qui elle veut faire croire qu'elle n'adore pas les embrouilles qui lui tombent dessus (soit le personnage est masochisme, soit l'auteur est sadique... certainement un peu des deux) J'ai quand même aimé l'histoire, même si l'écriture n'est pas assez "mature" à mon goût. S'il y a un tome 2 je le lirai, parce que la fin de celui-ci ne me satisfait pas du tout et que je suis du genre optimiste ! J'ai hésité entre deux et trois étoiles, donc ce sera 2.5.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 février 2014
Je ne connaissais absolument pas le style de Fleur Hana avant de lire Elle. Je n’ai pas lu Feeling Good ni Golden boys, malgré tous les avis qui sont diffusés à propos de l’auteur. Autant dire que je n’en ai entendu que du bien. Alors, lorsque l’on m’a proposé de chroniquer Elle, et bien, j’ai sauté le pas et je me suis dit que ça allait être une occasion de découvrir les talents de cette chère Hana ^^.
Suis-je déçu par ma découverte ? Non, je ne crois pas.
Un petit mot sur la couverture avant de partir dans le vif du sujet. Et bien, elle m’a tapé dans l’œil direct, lorsque je l’ai vu. Je la trouve trop splendide, avec ses nuances de bleus, à moins que ce ne soit de gris ou de vert. En fait, je ne sais pas trop. Ensuite, ce personnage qui nous tourne le dos, qui reste un tantinet mystérieux, comme si elle ne voulait absolument pas qu’on la voie de face. En quelques mots, cette couverture se résume à : mystère, surnaturel et beauté. (Beauté me vient à l’esprit, ne cherchez pas à savoir surtout^^)
En ce qui concerne l’histoire, je suis conquise, mais aussi un peu… déçu. Toutefois, il n’y a rien de grave en l’état, je rassure et vous allez comprendre.
Elle a 26 ans, elle fait de la traduction en freelance, elle est bien sûr à son compte. Tout lui va bien, elle mène une petite vie toute tranquille jusqu’au jour où elle sort avec son amie Mandy, qui amène avec elle un petit groupe de personnages, qui semble au prime abord sans problème. Sauf que dans le lot, et bien, il y a un jeune homme qui lui est hostile d’entrée de jeu. Ensuite, elle trouve Alec sur son chemin, et hop ! la machine s’emballe. Elle n’est pas ce qu’elle semble être, et la voilà liée à Joshua. Maiiiiiiis… Rien n’est simple. Les problèmes s’accumulent, on n’a pas le temps d’en voir un se résoudre, qu’un autre apparaît. Le ton est donné. Et jusqu’à la fin, ça ne s’arrête pas. Alors, j’ai bien aimé le couple Joshua&Elle, mais je n’ai pas le temps d’approfondir sur le sujet et ça m’a laissé un gout d’inachevé. Non seulement, il … avec… *Enfin, je ne vais pas dévoiler trop, mais c’est pas simple, cette affaire !*, mais en plus Elle est mise de côté comme une vieille chaussette. Bon, je ne trouve pas cette manière très orthodoxe, mais soit !
Dans le caractère d’Elle, j’ai trouvé beaucoup de colère. Elle joue du sarcasme, mais chaque phrase qu’elle dit, chaque expression qu’elle utilise est bourrée de colère pure. Au bout d’un moment, j’ai même trouvé qu’elle manquait un peu de stabilité. Elle fonce tête la première dans les problèmes, même lorsqu’elle ne les cherche pas spécialement.
Il y a quelque chose que j’ai bien aimé, et c’est une réflexion que je me suis faite à la fin de l’ouvrage, c’est que tout le monde semblait la détester (surtout les mecs, je parle), personne ne la trouve spécialement à son goût, mais tout le monde lui tourne autour comme des abeilles autour d’un pot de miel. Joshua, ensuite Nicolas et enfin Ric, sans oublier Ari. Même s’ils sont chacun un but bien précis. Bon, à la fin, ça ne m’a plu étonnée.
Jusque là tout va bien. Et puis on arrive dans le dernier chapitre, voire même avant-dernier. Éros fait une apparition. Sérieusement, je m’attendais à plus de détails, à ce que ce soit plus intense, plus combatif. Que les scènes soient vraiment plus violentes, enfin plus quoi ! Je ne m’attendais pas à ce que ça se termine aussi vite que ça avait commencé. Surtout que vu comment Ric en parlait… Bref ! Ce sont des détails tout ça, mais c’est que je pense bien évidemment. Ça n’engage que moi, et rien que moi, mais je serais ravie d’en débattre avec celui ou celle qui voudra ^^.
Pour conclure, j’ai été conquise par l’univers qu’a réussi à créer Hana. Ce mélange de mythologie, de fantaisie et d’humanité, rend les choses plus belle et plus magique. Pour les personnages, je ne me suis pas attaché à quelqu’un en particulier. J’ai beaucoup aimé Joshua, mais à un certain point, je n’en pouvais plus. Les deux que je pourrai affectionner seraient Alec -- discret, courtois, véritable chevalier -- et Ric, le solitaire, qui cherche à l’aider, etc. Il a réussi à me surprendre à la fin quand il voulait rester avec elle, et qu’elle l’a envoyé boulet. La fin de l’ouvrage laisse entrevoir un tome 2 (évidemment puisque c’est un tome 1^^), que j’ai hâte de découvrir ! L’alliance entre les deux ne laisse rien présager de bon, après je peux me tromper.
Ma lecture s’est résumée à beaucoup de « Nom de Dieu ! », « purée, j’hallucine ! ». J’ai beaucoup haussé les sourcils (ça leur fait de l’exercice en même temps^^), j’ai souvent écarquillé les yeux par des situations diverses et variées. C’était rythmé, fluide, l’écriture est agréable. La preuve, je l’ai lu en quelques heures à peine tellement j’ai été propulsé dans l’univers. Dans l’ensemble, c’est une réussite, mais je m’attendais à beaucoup plus de choses en fait.
Je remercie les Éditions Sharon Kena pour leur confiance, ainsi que Fleur Hana pour m’avoir offert l’occasion de m’évader.
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 mars 2014
Une histoire très bizarre tout le monde couche avec tout le monde.
On se perd dans l'histoire.
Dès le début du livre, je n'avais plus envie de continuer
J'ai persisté quand même mais en sautant des pages.
Il me tardait d'arriver à la fin pour le refermer définitivement.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 mars 2014
Conseil, si vous avez plus de 16 ans, ce livre n'est pas pour vous.
C'est plat, sans queue ni tête. Ça manque de détails, on se perd dans l'histoire.
A 20% du bouquin, j'avais déjà envi de raccrocher.
Franchement.......
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 juillet 2014
Voici un univers très sombre et rempli d'êtres mythologiques (dieux, élus, sorcières, éphialtés...).

Tout commence avec la découverte pour Elle qu'elle n'est pas une simple petite humaine, qu'il existe deux communautés surnaturelles (au moins... ), du lien qu'elle aurait avec Joshua (élu et guide de la communauté de Gaïa), de ses dons particuliers ( le double don de Gaïa et Chaos, les Dieux créateurs...)...

Le postulat de départ est un peu classique et la romance avec Joshua est assez épicée (humour, attirance, rejet, tentation, trahison ...), et puis tout bascule avec l'arrivée de Rick (élu comme Elle du double don). L'auteur distille quelques indices dans la romance qui nous amènent à penser que tout n'est pas si rose et déterminer à l'avance. Mais on ne s'attend pas à ça... chut !

Après la romance, la sollitude, le rejet, l ' insensibilité... Elle est seule, abandonnée, avec un profond vide en elle... Elle n'a plus le choix: mourir ou penser à elle et à elle seule. L'égoïsme prend le dessus pour survivre. C'est triste et pathétique, mais tellement vrai.

On pourrait espérer une suite pour avoir un happy end. Mais cela gâcherait toute la profondeur de l'histoire: la bêtise des élus, le mépris des Dieux créateurs, la fourberie d'un Dieu déchu et la faiblesse humaine. Un tableau très noir.

C'est émouvant, un peu bordélique au début de l'histoire, mais j'ai aimé cette anti héroïne tres attachante.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 mars 2014
Mais quelle désillusion !!
lancer dans l'histoire tu prends un coup au moral
jusque-là fin j'ai pas réussi à m'en remettre!
L'illusion des sentiments du superficiel
J'attends le tome suivant juste pour l'histoire car je suis quand même intrigué
mais j'espère qu'il y aura plus de joie
Malgré tout j'ai aimer l'histoire ;-)
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 octobre 2015
J’ai déjà lu des écrits de Fleur Hana et j’en garde un mauvais souvenir. Les clichés étaient légions, surtout ceux homme-femme. Qu’en est-il ici ?

« À vingt-six ans, j’étais rentrée en France dans ma Provence natale après avoir passé cinq ans en tant que jeune fille au pair, à Londres. J’avais eu la chance de tomber tout de suite sur une famille normale. Enfin, normale selon mes critères. On entend tellement de trucs dégueulasses qui arrivent parfois aux nounous, que je me suis accrochée à ma famille d’adoption tant que j’ai pu. Un couple d’homosexuels alors, forcément, je n’ai jamais eu droit à la main aux fesses ou à la visite nocturne du papa qui aimerait bien se taper la petite française. »

Ah.

« Mandy arriva à l’heure prévue et nous nous préparâmes tout en papotant, comme le font les filles. […]
— Merde, lâchai-je, constatant que le slim que je voulais porter était au sale.
— Elle, tu jures trop. Ce n’est pas comme ça que tu vas séduire un mec ! s’indigna Mandy. »

Oh.

« — Je n’ai envie que de toi depuis que le lien s’est établi.
— Mon œil, tu as couché de tous les côtés cette semaine pour calmer ta libido !
— Je n’avais pas le choix ! Hey, je suis un mec, pas un dieu ! »

Bon.

« — On peut être un mec et aimer la propreté, me fit-il remarquer. »

Raté.

Mais qu’est-ce donc que ce livre ? Eh bien, il s’agit de fantasy. Mon genre préféré !

Nous suivons l’histoire d’Elle dans un monde où il existe deux sortes d’Elus : ceux de Chronos et ceux de Gaïa. Ces Elus font… euh… à vrai dire j’ai pas compris. Ils méditent parfois et ça réequilibre le monde. Et puis ils se détestent parce que.
Voilà : Chornos, Gaïa et Eros, l’exploitation de la mythologie grecque s’arrête uniquement à ses trois noms. Derrière, il n’y a que du creux. Ah oui, et des vampires mais avec un nom en –os pour faire grec.

Mais revenons à Elle : c’est une Élue particulière parce qu’elle a des pouvoirs de Chronos et de Gaïa. Voilà. En gros, elle médite aussi et ça fait des trucs. Les deux clans ont peur d’elle parce que… euh… voilà. Voilà, voilà. Je ne vais pas pouvoir vous leurrer longtemps : je n’ai rien compris à ces histoires. Les Elus regardent le plafond, ça maintient l’équilibre du monde et pendant ce temps-là, les vampires se frottent à la cuisse d’Elle. Si quelqu'un a compris, je veux bien qu’on m’explique.
Mais si vous non plus, vous ne captez rien, ne vous en faites pas : tout tourne autour de la vie sexuelle d’Elle alors ça ne vous prendra pas trop la tête.

Elle est liée à Joshua.

« — Reste avec moi.
J’en eus des frissons sur tout le corps. Ma peau ressemblait à celle d’un poulet qu’on vient de plumer, top glamour. Ventre saint gris ! C’était bien une réaction à sa voix ! […]
— Je suis un guide, lâcha-t-il, exaspéré.
Je vois, j’avais affaire à une sorte de Père Fouras et il fallait que je décrypte son énigme. »

Joshua, le guide de Gaïa (en gros, il est sensé guidé Elle mais ne le fera que quand il lui tombera un œil), doit donc faire des galipettes avec Elle car c’est ainsi.

« — Il se trouve qu’en plus d’avoir l’énergie de chaque dieu créateur, tu es aussi liée à moi. C’est ainsi que la déesse s’assure de sa descendance. Le but est que nous lui fournissions une lignée. […] Que tu le veuilles ou non, maintenant, tu auras envie de t’accoupler avec moi ! »

Vous avez vomi ? Ben moi aussi. Mais c’est pas fini.

« — Mais il n’est pas question que je fasse un gamin avec toi ! Ni avec qui que ce soit d’autre, d’ailleurs !
Il haussa les épaules.
— Moi non plus, je n’en ai pas envie. Mais on aura du mal à lutter contre l’attirance physique… et tu auras autant envie de me sauter dessus que moi sur toi. »

Et ça marche car même si Elle n’en a pas vraiment envie, elle ramène Joshua chez elle.

« — On va chez toi ? murmura-t-il à mon oreille sans cesser de m’embrasser.
— Ok, répondis-je simplement alors que ma raison me hurlait de refuser. »

« J’avais le besoin impérieux de me donner à lui. Il s’allongea sur moi et je ricanai bêtement :
— Une chance que nous soyons au XXI e siècle et que l’implant contraceptif existe, je ne me serais pas vue avec un marmot !
— Je suis sûr que la déesse n’avait pas pensé à ça, ajouta-t-il en souriant.
Il me pénétra ensuite sans autre forme de préliminaire.
— Ne crois pas que je sois une fille facile, tentai-je de glisser entre deux gémissements. »

« — On ne peut être lié qu’à une personne dans toute sa vie. Avec le lien, Joshua s’assure d’avoir toujours à disposition une femme prête à coucher avec lui, quelle que soit son attitude. »

« — Déjà en manque de moi, poupée ? éructa effectivement mon âme sœur sexuelle. »

Mais il manque quelque chose ! Où est le triangle amoureux ?

Attendez, voici Nicolas, le vampire avec un nom en –os pour faire grec et qu’on oublie dès le bouquin refermé. Nicolas passera son temps à se moquer de l’ignorance d’Elle sur sa race mais ne lui expliquera rien pour autant. Il refuse qu’Elle fournisse de l’énergie aux autres vampires grâce au pouvoir de Chronos alors il force la jeune femme à se lier avec lui.

« — Quand un Éphialtès marque une humaine, non seulement il signale aux autres qu’elle lui appartient, mais il en fait sa chose.
— Sa chose ? répétai-je, sans comprendre.
— En gros, tu ne peux rien lui refuser.
— Explique-toi mieux que ça, m’impatientai-je.
— Il peut te forcer à coucher avec lui, par exemple.
J’émis un bruit de dégoût, bien qu’une petite partie de mon subconscient me rappela que Nicolas n’était pas du tout désagréable à regarder. »

Ah ouais, voilà. Ephialtès. C’est grec donc ça fait swag.

Du coup, Elle est un peu malheureuse.

« Un instant, est-ce que j’étais vraiment en train de me lamenter sur mon sort comme les héroïnes des livres que je traduisais et qui me tapaient sur le système ? Étais-je donc devenue aussi stupide ? »

La romance continue en parallèle avec Joshua.

« Oui, je sentais que le lien faisait son boulot et me poussait dans ses bras. Oui, je mourrais d’envie de lui faire plein de trucs avec la langue. Oui, il était à tomber et n’importe quelle fille plus intelligente que moi profiterait de la situation. »

N'importe qu'elle fille plus intelligente que toi ne coucherait pas avec un type qu'elle déteste juste parce qu'il est mignon, non.

« — Pourquoi tu ne lâches pas l’affaire une bonne fois pour toutes ? Tu ne comprends pas quand une nana ne veut pas de toi ?
— Je sais très bien que tu veux de moi, avec le lien c’est une évidence.
— Voilà, mais c’est seulement le lien qui pourrait me pousser à être avec toi.
— C’est suffisant. »

A 83% de mon ebook, Fleur Hana s’est rappelée que sinon, il y avait une histoire avec des Elus et elle a bouclé le livre. Je peux saluer sa tentative de faire une fin originale. Mais à trop vouloir se démarquer des autres, on peut aussi tomber à côté de la plaque.
La fin du livre m’a laissée perplexe.

Dommage.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 septembre 2014
L histoire qui pourrait être intéressante ce révèle fade et insipide la fin qui se veut surprenante ne l ai.pas car on a déjà perdu l intérêt de la lecture
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 juin 2014
Enfin une héroïne pas comme les autres. Celle-ci jure comme un charretier mais dans le même temps reste attachante. Que de sourires, elle m'a arraché durant cette lecture. On vit avec elle, on souffre aussi. Mais le bouquet final est l'épilogue du livre que je ne vous conterais pas mais qui est loin de ceux que l'on a habituellement. Très loin même !!
A vous de vous laisser séduire par cette héroïne bien sympathique.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 avril 2014
L'histoire est intéressante, originale, bien écrite et pleine de suspense.
Cependant, j'enlève 2 étoiles parce que la fin m'a déçue... Je n'en dirai pas plus pour ne pas spoiler les futurs lecteurs ;) Mais même si j'aurais aimé une fin différente, je ne peux qu'avouer que l'auteur est cohérente quant à celle-ci par rapport à la personnalité de Elle tout au long de l'histoire ^_^
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)