et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus

Acheter neuf

ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Acheter d'occasion
D'occasion - Bon Voir les détails
Prix : EUR 14,04

ou
 
   
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Commencez à lire Eloge du voyage à l'usage des autistes et de ceux qui ne... sur votre Kindle en moins d'une minute.

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

Eloge du voyage à l'usage des autistes et de ceux qui ne le sont pas assez [Broché]

Josef SCHOVANEC
3.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (13 commentaires client)
Prix : EUR 18,50 Livraison à EUR 0,01 En savoir plus.
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le jeudi 18 septembre ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.

Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle EUR 12,99  
Broché EUR 18,50  

Description de l'ouvrage

14 mars 2014
Josef Schovanec, 31 ans, autiste Asperger le plus célèbre de France depuis le succès de son livre Je suis à l’Est, a fait un triple constat, à l'origine de ce livre. Premièrement, grâce à son activité de chercheur spécialiste de la philosophie des religions et des coutumes, les voyages font partie intégrante de sa vie. Deuxièmement, ce profil de voyageur s'ajoute, paradoxalement, à celui d'un grand timide, pire, d'un autiste pour qui entrer dans un restaurant parisien seul relève de la mission impossible. Troisièmement, la littérature sur l'autisme ignore la question des voyages, pourtant essentielle pour comprendre les personnes avec autisme. Pour l’auteur, le voyage permet de vivre un temps ailleurs. D'y chercher son humanité. Et pour un jeune autiste, il est vital. Atteint de handicap, on n'a d'autres choix que d'être un laboratoire ambulant de solutions humaines. Et en chemin, surtout quand on est loin, on croise d'étonnants personnages. Des gens de chez nous, mais qui dans leur patrie n'ont pas eu leur chance. Comme ce Néerlandais bizarre, rencontré aux confins de l'Ethiopie et de la Somalie, qui aurait été rejeté dans son pays, mais qui a pu devenir professeur à l'université d'Addis Abäba. Autiste en France, Français au bout du monde : faut-il partir pour être soi ? C’est cette expérience aux échos universels que nous fait partager Josef Schovanec dans ce nouveau témoignage à la fois sensible et plein d’humour.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Eloge du voyage à l'usage des autistes et de ceux qui ne le sont pas assez + Je suis à l'Est ! + Je suis né un jour bleu
Acheter les articles sélectionnés ensemble
  • Je suis à l'Est EUR 6,80
  • Je suis né un jour bleu EUR 6,90


Descriptions du produit

Extrait

Ouvertures

Visages du chemin

Il y a des autistes voyageurs. Un peu. Beaucoup, même. Des autistes du voyage, comme il est des gens du voyage. Tant pis si l'on n'en parle guère, y compris dans la littérature spécialisée. On ne les rencontre ni dans les restaurants branchés de Barcelone, ni dans les salons dédiés au tourisme, encore moins parmi les récipiendaires des listes de diffusion des tour-opérateurs «soleil - plage - soirées». Plutôt dans une auberge perdue dans les déserts d'Asie. Ou mariés à une Taïwanaise dans un village pittoresque de la province de Hualien. Ou encore, bol de mendiant à la main, moines errant de monastère en monastère dans l'Himalaya (hima-alaya, littéralement «la demeure des neiges», en sanskrit).
Quand il est question de voyages, faut-il mentionner l'autisme ou pas ? N'est-il pas contradictoire d'évoquer les kilomètres parcourus par ceux qui sont censés résider dans des bulles ? Que pourraient les autistes apporter là où ils sont apparemment les moins doués, où, au mieux, on les tolère tel un fardeau ? Ami lecteur, à ces questions, la réponse vous appartient. Miguel, un ami de la région lyonnaise, a eu la sienne lors d'un curieux épisode, devenu pour lui et moi «l'anecdote du restaurant coréen». Le début en est banal : nous devions nous revoir l'été dernier à Lyon à l'heure du repas. Pour ma part, aller dans un restaurant seul est tâche fort pénible. Pour lui, la cuisine des pays lointains relevait de l'inconnu. Nous nous sommes finalement rendus dans un restaurant coréen. Grâce à mon ami, j'ai pu manger au restaurant. Grâce à moi, mon ami a pu découvrir la cuisine coréenne. En plus de la découverte, nous avons passé un bon moment. Il en est du voyage comme pour tout le reste : ce qui est ouvert aux personnes autistes profite à tous. A nous d'inventer les passerelles pour rendre ce monde possible.
«Il n'y a nulle part où aller sinon partout. Alors continue de rouler sous les étoiles» (Jack Kerouac). En plus des étoiles, seul devant nous le chemin toujours demeure. D'étranges visages, d'autant de repères du passé il se pare. A ceux que les hasards des routes m'ont donné de rencontrer, à ceux qui ont marqué ma mémoire et que pourtant jamais je ne reverrai, que soient dédiées ces pages. Visiteurs d'un moment, ils peuplent plus ou moins directement le présent texte, tout comme ils ont façonné ma vie.

Visage de l'aventure - Monsieur V.

Je me souviens. Je l'ai rencontré, un hiver, à Téhéran. A l'heure où les nuages sont plus lourds que jamais, où «les sorcières soufflent sur les noeuds», comme le dit le Coran. Sa chambre était située près de la place de la Révolution, non loin de la mienne, à deux pas de l'immense complexe de l'université de la ville. Inutile d'être grand physionomiste pour deviner son occupation : V. est voyageur. Crâne providentiellement dégarni, lui évitant ainsi les complexités de la coupe en des lieux inhospitaliers, barbe négligée, vêtements adaptés à tous les climats et tous les mouvements : V. a la silhouette idoine. Et quelques détails complémentaires, peu apparents dans un premier temps, parachèvent le tableau : c'est ainsi que l'on finit par apprendre que le portefeuille de V. est un faux, ne contient que quelques maigres billets. Il a ainsi pu se jouer de l'un des dangers de Bichkek : attaqué par un groupe de faux policiers kirghizes, il les a laissés dérober son faux portefeuille. Au-delà du fait divers, la neutralisation mutuelle des deux faux sonne presque comme une de ces histoires sapientiales dont la Chine et d'autres cultures sont friandes.
Vaclav, ou tout simplement V., comme dans les romans de Kafka, est en fin de compte un inconnu. Une figure qui un jour émerge de la nuit, et y retourne peu après. Autant pour beaucoup de gens on peut avoir l'illusion de les situer dans l'espace et dans la société, grâce à leur adresse et à leur statut social supposé, bref, dans le jargon policier, de les «loger», autant pour V. c'est là tâche impossible.
(...)

Un mot de l'auteur

Que pouvait réserver la vie à qui était censé rester dans une bulle ? A quoi ressemble donc le monde vu à travers ses murs translucides incurvés, surtout ce monde lointain, le plus attirant, celui qui se déroule au-delà de l'horizon ? Il y a peu encore, prendre le bus sur trois stations avait pour moi le parfum angoissé de l'aventure. Aujourd'hui, les parois de la bulle ont été distendues. Ont presque épousé celles de la terre. Et, de vol en vol, de découverte en découverte, firent de moi un autiste du voyage.
En chemin, j'ai eu la chance de rencontrer d'étonnants camarades de route. Telle personne, marginale chez elle, rejetée, avait élu demeure là où les hauts plateaux éthiopiens se fondent dans les plaines de la Somalie. Tel autre, enfui de l'asile, avait trouvé les siens véritables au bout du monde. Et quant à moi, l'autiste de service en France, j'étais accueilli en humain, en honorable visiteur là vers où j'avais osé courir.
Lors de ces voyages en diverses contrées, des êtres dits normaux ont pareillement croisé ma route. Ils m'ont donné à réfléchir. Ils m'ont fait malgré eux comprendre qu'en vérité la bulle supposément autistique était, ô paradoxe, bien souvent inversée. A tant de ceux des normaux qui souffrent de déprime, de névroses diverses, qui gémissent sous le poids du fardeau des jours, je le crois, une thérapie par le voyage s'impose.
Voyage au bout du monde, ou, n'importe, voyage en Autistan, ce pays qui commence tout près de chez vous, derrière le mur qui vous sépare peut-être d'un voisin que vous ne voyez jamais car il consacre sa vie à sa collection de piles russes du dix-neuvième siècle ou aux mutations de l'optatif en sanskrit archaïque.
Quant à moi, avant de reprendre la route de, rêvons, l'Asie centrale, je tâcherai de méditer cet enseignement des pérégrinations et des années d'errance dans le monde : à vrai dire, ce que l'on m'avait désigné comme l'extérieur de la bulle, n'était que son revers. Et ce que l'on dit être la normalité pourrait n'être qu'une fort triste et terne chose.

Josef Schovanec

Détails sur le produit

  • Broché: 227 pages
  • Editeur : PLON (14 mars 2014)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2259222234
  • ISBN-13: 978-2259222235
  • Dimensions du produit: 22,4 x 14 x 2,4 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (13 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 61.074 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

Commentaires client les plus utiles
9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Iconoclaste et attachant. 17 avril 2014
Par Jef
Format:Broché|Achat vérifié
Josef Schovanec nous livre un manuel de voyage totalement iconoclaste, loin des guides touristiques. Le voyage, pour lui, est un but en soi, la meilleure médecine pour les maux de notre temps. Cet ouvrage est à son image, attachant, d'une apparente simplicité mais d'une réelle profondeur. Je le recommande à tous, car on en termine la lecture avec le sentiment d'avoir, par petites touches, changé sa vision du voyage. Voyage avant tout perçu comme une occasion de rencontres de lieux, de cultures et de personnes...si loin de l'image que les neurotypiques ont des personnes avec autisme et de leurs quettes et centres d'intérêt !
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
3.0 étoiles sur 5 Un autre language 27 août 2014
Format:Broché|Achat vérifié
à MON avis ce livre est moins prenant que je suis né a l'est. Il nous montre combien les aspis sont comme tout le monde avec des problèmes différents, et comme tout le monde qu'ils cherchent a surmonter. Josef se cherche, cherche son image dans ses rencontres, cherche sa place parmis ses semblables dans un language qui même s'il parle une douzaine de langue n'est connu que des aspis et de ceux qui veulent les comprendre.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
3.0 étoiles sur 5 Découverte 29 août 2014
Format:Broché
Josef Schovanec vit et observe tout à la fois. Son ton est juste et son oeil accéré sur la société et le regard posé sur le handicap tant par les personnes ordinaires que par le monde médical mais sans aucune méchanceté. A mettre entre toutes les mains.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
5.0 étoiles sur 5 très content 15 juillet 2014
Format:Broché|Achat vérifié
Content de mon achat, livraison rapide,magnifique livre que conseille de lire a tous les mondes, surtout a ce qui aime voyager et rêve!
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
5.0 étoiles sur 5 Un des meilleurs livres 4 septembre 2014
Par LEVEL
Format:Broché
Un des meilleurs livres que j'ai pu lire. Je le recommande chaudement. Un regard alternatif sur les voyages qui nous fait repenser notre manière de voir les choses. Merci Josef Schovanec!
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Je suis en admiration 6 mai 2014
Format:Broché|Achat vérifié
Josef Shovanec a un vrai style. J'ai vu le monde à travers ses yeux, c'était un vrai beau voyage. Merci Josef !
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Format:Broché|Achat vérifié
Le point de de l'auteur est très enrichissant car il invite à un regard autre sur notre rapport à l'existence et aux autres.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Commentaires client les plus récents
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?