undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 4 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Epépé a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par LibrairiePlume
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Envoi rapide. Professionnel
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Epépé Broché – 26 mai 2005


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché, 26 mai 2005
EUR 20,30
EUR 20,30 EUR 9,90

Livres et manuels scolaires Livres et manuels scolaires


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Epépé + Je dénonce l'humanité
Prix pour les deux : EUR 29,30

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Un linguiste nommé Budaï s'endort dans l'avion qui le mène à Helsinki pour un congrès. Mystérieusement, l'appareil atterrit ailleurs, dans une ville immense et inconnue de lui. Surtout, la langue qu'on y parle lui est parfaitement inintelligible. Ni la science de Budaï - il maîtrise plusieurs dizaines de langues - ni ses méthodes de déchiffrement les plus éprouvées ne lui permettent de saisir un traître mot du parler local. Tandis qu'il cherche désespérément à retrouver sa route, le mur d'incompréhension se resserre. Sous les apparences familières d'une grande cité moderne, tout paraît étrange et inhumain. Au plus profond de l'incommunicabilité, Budaï fait un séjour en prison, connaît des amours éphémères et participe même à une insurrection à laquelle il ne comprend décidément rien. Cauchemar oppressant et férocement drôle, Épépé réveille en nous la plus forte des hantises : devenir étrangers au monde qui nous est le plus familier. " Au fil du temps, Épépé devrait prendre la place qui lui revient dans la bibliothèque vivante du XXe siècle, sur la même étagère que Le Procès ou 1984. " G.O. CHÂTEAUREYNAUD.

Biographie de l'auteur

Ferenc Karinthy (1921-1992) fut à la fois journaliste, dramaturge, romancier... et champion de water-polo. Épépé, publié en 1970, a été traduit dans le monde entier.



Détails sur le produit

  • Broché: 279 pages
  • Editeur : Editions Denoël (26 mai 2005)
  • Collection : Et d' ailleurs
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2207257215
  • ISBN-13: 978-2207257210
  • Dimensions du produit: 20,5 x 2 x 14 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (11 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 319.548 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile  Par Patricia Alberte le 20 février 2011
Format: Broché
Un linguiste, vraiment passionné par les langues, quitte la Hongrie pour se rendre à un congrès à Helsinki. Il s'endort dans l'avion et se retrouve dans un lieu qu'il ne connaît pas : une ville inconnue dans un pays inconnu. Commence alors une enquête passionnante, haletante, où cet homme perdu cherche à comprendre où il se trouve et quelle langue est parlée en ces lieux étrange. Le professeur d'université est bien vite obligé de descendre de son piédestal pour affronter la réalité, aussi trouble et troublante qu'elle soit.
"Épépé" est sans conteste l'un des romans qui m'a le plus captivé et bouleversé dans ces dix dernières années de lecture. C'est un des tout grands romans du XXe siècle, à mettre à côté de "Procès" de Kafka et du "Voyage au bout de la nuit" de Céline.
Une fois le roman achevé, vous serez comme moi, vous aurez envie de le faire lire à tout le monde autour de vous. C'est un roman contagieux. Bonne lecture.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par Franz D. le 5 décembre 2013
Format: Broché
Budaï, un père de famille sans histoires, linguiste de profession, s'est endormi dans l'avion qui le mène à Helsinki pour y donner une conférence. Encore groggy de son voyage, il monte dans la navette pour le centre-ville sans faire attention au monde qui l'entoure. Reprenant peu à peu conscience, il réalise que rien de ce qui l'environne ne lui est familier. Lorsque le bus le dépose devant un bâtiment semblable à un hôtel, il est emporté par un invraisemblable flot d'individus, dans un brouhaha inaudible. Il tente de décrypter quelques bribes mais ses efforts restent sans succès. Une langue inconnue, une écriture qui ne ressemble à aucune autre, une foule qui se décline à perte de vue, Budaï est totalement perdu et désemparé. Un heureux concours de circonstances lui permet d'obtenir la clé d'une chambre qu'il rejoint par un ascenseur interminable au sein de l'étourdissante cohue.
Dès lors commence la lutte d'un homme qui tente par tous les moyens de communiquer avec les autres, ne serait-ce que pour parvenir à quitter cette métropole qui s'étend à n'en plus finir, mais l'échange est impossible face aux « édédé, épépé ou étyétyé » inintelligibles de la langue du pays. Sillonner la ville n'est pas plus probant ; l'espace urbain semble infini, sans limites ni frontières. Budaï se débat, privé de repères dans ce lieu hermétique devenu sa prison, s'acharne même pour trouver une logique à cette situation absurde et déroutante.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Eminian TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 20 août 2014
Format: Broché
Ferenc Karinthy, linguiste de formation, est un écrivain hongrois (1921-1992). Il est le fils du célèbre écrivain et journaliste hongrois Frigyes Karinthy (1887-1938). Son roman, Epépé, est paru en 1970.
Budaï, un linguiste professionnel maitrisant ou ayant connaissance de plusieurs dizaines de langues, se rend à Helsinki pour participer à un congrès. Un malheureux concours de circonstances inexpliquées voit son avion atterrir dans une ville d’un pays qui n’est pas la Finlande, mais pire encore, complètement inconnu ! Et malgré sa connaissance poussée des langues, il lui est absolument impossible de communiquer avec qui que ce soit, donc d’en repartir. Où vais-je, où cours-je, dans quel état j’erre ?
Ca c’est du roman et d’un genre pas banal ou je ne m’y connais pas ! Je me suis exaspéré durant la moitié du bouquin et je me suis interrogé tout du long et même après l’avoir refermé. Un roman déroutant donc intéressant.
Exaspération, oui et pas qu’un peu, parce que rien n’est crédible dans ce roman et que je n’imagine pas un seul pays du globe où, certes avec des difficultés, on ne finisse par trouver un mince moyen de communiquer, surtout quand on est un spécialiste des langues écrites et parlées comme notre héros. Cette globalité de situations sans aucun moyen de se faire comprendre dans laquelle Budaï est englué m’a franchement énervé car poussée à l’extrême.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile  Par Cripure le 16 octobre 2008
Format: Broché
Passionnant. Oppressant, angoissant. On est pris au piege aussi vite que le narrateur. On etouffe. La ville non identifiee semble s'etendre a l'infini. Surtout, la langue qui y est parlee, inconnue du heros (pourtant linguiste de profession), n'obeit pas a la regle de base, la permanence et l'immuabilite du signifiant face a son signifie. La jeune groom de l'ascenseur parait se nommer "Epepe". Du moins aujourd'hui. Car ce soir ou meme dans une heure, ce frele point de repere ne sera plus. Cet ouvrage pourrait etre le pendant de la Maison des feuilles de Danielewski : ici l'on est prisonnier d'une maison, la d'une cite, mais dans les deux cas la notion de permanence a disparu.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?