undrgrnd Cliquez ici ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes
Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Plus d'options
Era Vulgaris (International iTunes Version)
 
Agrandissez cette image
 

Era Vulgaris (International iTunes Version)

11 juin 2007 | Format : MP3

EUR 5,09 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 6,99 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre
Durée
Popularité  
30
1
5:17
30
2
3:34
30
3
4:04
30
4
3:42
30
5
5:39
30
6
4:06
30
7
4:50
30
8
3:34
30
9
4:37
30
10
3:19
30
11
4:39
30
12
2:57
30
13
4:23
30
14
6:55
30
15
6:28
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 1 janvier 2007
  • Date de sortie: 11 juin 2007
  • Label: Universal Music Division Polydor
  • Copyright: (C) 2007 Interscope Records
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 1:08:04
  • Genres:
  • ASIN: B003W4TKMU
  • Moyenne des commentaires client : 3.9 étoiles sur 5 27 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 15.914 en Albums (Voir les 100 premiers en Albums)

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Par Darko TOP 100 COMMENTATEURS le 3 septembre 2015
Format: CD Achat vérifié
Bon....Celui là, faut dire ce qui est, ce n'est clairement pas leur meilleur ! Sorti en 2007, ce cinquième album des excellents Queens Of The Stone Age se révèle à l'écoute un peu prise de tête. Je ne sais pas si c'est la présence au casting de Trent Reznor, des inécoutables Nine Inch Nails, qui en est la cause, mais beaucoup de morceaux tournent en rond, bruitistes et sans inspiration....

Heureusement, le disque comporte deux ou trois titres sublimes qui viennent sauver l'album : "Into the Hollow", "Make It With Chu " ou "3's & 7's", avec toujours la voix d'or du géant blond au regard bleu acier. J'ai bien sûr nommé le toujours impressionnant Josh Homme (1,94 m pour 125 kg quand même !) , un des meilleurs chanteurs de rock actuels, avec son pote Mark Lanegan qui intervient également sur cet album.

Pas mal quand même !
14 commentaires 2 sur 2 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Mister Pink TOP 1000 COMMENTATEURS le 2 avril 2013
Format: CD
"Lullabies To Paralyze" était sombre, très sombre, trop sombre. Alors, quand les Queens Of The Stone Age (QOTSA pour les intimes) envoient "Era Vulgaris" et son second degré affirmé, en 2007, le monde n'est pas encore prêt. Pourtant, on aurait tort de ne pas redécouvrir cet album qui enfonce clairement une certaine fange actuelle qui se revendique du metal.

D'après moi, second album le plus marquant de QOTSA, après "Songs For The Deaf" (qui était davantage taillé comme un road trip barré), "Era Vulgaris" est aussi un voyage, mais dans les idées, un terrain d'expérimentation hyper bien branlé, et dont l'apparent côté foutraque est en fait la synthèse de ce qui se fait de mieux en matière de rock alternatif / stoner actuellement.

Risque maximum, on a peur de rien : point (ou peu) de stoner et exit l'héritage de Kyuss, QOTSA prend toutes les libertés, se remet en cause totalement et radicalement, et le résultat est simplement splendide.

Au menu : on commence doucement par une mise en bouche puis dès le deuxième titre, c'est du gros son avec le survolté "Sick, Sick, Sick" (en guest Julian Casablancas), qui enchaîne avec le génial et dissonant "I'm Designer", qui m'a rappelé non sans émotion les meilleurs titres de Fugazi. Un peu sonné, QOTSA nous calme un peu avec le plaintif "Into the Hollow", qui enchaîne sur le brutal "Battery Acid". Point d'orgue de l'album : "Make it wit chu", un gros slow à la basse plaquée sur un clavier tonique, un titre qui reste dans la tête pendant des mois.
Lire la suite ›
2 commentaires 1 sur 1 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Stefy TOP 1000 COMMENTATEURS le 20 septembre 2011
Format: CD
Ils vont trop loin! Les six premiers morceaux font penser à un Radiohead version métal-indus: Josh Homme geint tandis que des rythmiques alambiquées et des riffs tordus (ou peut-être l'inverse) noient l'auditeur qui se retrouve assommé par ces ambiances plombantes. On peut certes se délecter du travail sur le son, ces empilades de guitare, mais bof, on veut juste prendre son pied. Arrive alors le super "Make It Wit Chu": sexy et groovy, allégée, elle fait beaucoup de bien. Le reste passe alors un peu mieux, il y a de bons passages, mais ça manque pas mal de simplicité et de fun. Attention!
2 commentaires 1 sur 1 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par crew.koos COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 17 octobre 2009
Format: CD
Il y a des albums comme ça que l'on n'arrive pas a se décider a chroniquer. A la déception des premières écoutes, et après les avoir vu sur scène, on se prend soudain a vivre une espèce de révélation...mais oui plus on l'écoute et plus cet album est tout bonnement génial. Puis on se ressaisit, non, vraiment, ils ont frappe tellement fort avec Songs for the Deaf, qu'il leur sera désormais impossible de faire mieux.

Pourtant le riff tournoyant en fin de Turnin the Screw, les bouts de mélodies bancales qui retombent immanquablement sur leurs pieds tel un chat jeté en l'air, la voix a la limite du manière de Josh Homme, les saillies de gratte après chaque refrain (en est ce vraiment un?) de Sick, Sick, Sick, les paroles grandioses ("it's like diamond...and s***"), les refrains aériens perdus au milieu de morceaux apparemment mal foutus avec une jambe plus longue que l'autre mais qui s'avèrent au final de bien fins danseurs aux mouvements aussi improbables que gracieux, tout ça et bien plus encore participe au charme irrésistible d'Era Vulgaris, a sa capacité d'attraction inexplicable. Comme la laideur, il fait peur d'abord, comme l'intro angoissante de Misfit Love, peur de l'inconnu, impossible de savoir a l'avance ce qui va se passer la minute d'après dans un morceau, la seconde d'après dans une ligne de chant. Sorti tout droit des Desert Sessions, c'est peu de dire que le très radiofriendly Make It With Chu offre une oasis apaisée au milieu de ce disque fascinant sans queue ni tête a la laideur fascinante.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Rechercher des articles similaires par rubrique