• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Et mon coeur transparent ... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: En Stock.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Et mon coeur transparent - Prix France-Culture 2008 Broché – 3 janvier 2008


Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 18,30
EUR 11,00 EUR 0,01

Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing

EUR 18,30 Livraison à EUR 0,01. Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement). Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Et mon coeur transparent - Prix France-Culture 2008 + Les hommes en général me plaisent beaucoup
Prix pour les deux : EUR 22,30

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Biographie de l'auteur

Née en 1972, Véronique Ovaldé est l'une des voix les plus originales de la littérature contemporaine. Elle est l'auteur de quatre romans, traduits en plusieurs langues : Le Sommeil des poissons (Le Seuil, 2000), Toutes choses scintillant (Éditions de l'Ampoule, 2002), Les hommes en général me plaisent beaucoup et Déloger l'animal (Actes Sud, 2003, 2005).


Détails sur le produit

  • Broché: 232 pages
  • Editeur : Editions de l'Olivier (3 janvier 2008)
  • Collection : OLIV. LIT.FR
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2879295998
  • ISBN-13: 978-2879295992
  • Dimensions du produit: 14,2 x 2,3 x 20,6 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (20 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 395.716 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

De livre en livre, Véronique Ovaldé s'impose comme une des figures incontournables de la jeune scène littéraire française. Après des succès critiques et publics avec des romans comme Toutes choses scintillant et Les hommes en général me plaisent beaucoup, elle a définitivement séduit un plus large public avec Et mon cœur transparent, prix France Culture-Télérama 2008.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

11 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile  Par Florinette TOP 500 COMMENTATEURS le 11 avril 2008
Format: Broché
Cette journée aurait pu commencer comme une banale journée de semaine, Lancelot, ce doux rêveur passif qui n'a du chevalier que le nom, est correcteur pour une maison d'édition.

Choisissant pour une fois de sortir de chez lui, afin de remettre en main propre ses épreuves, en chemin, il reçoit sur la tête une chaussure à talon « très élégante, taille 37 », jetée d'une fenêtre. En ramenant ce parfait objet à sa propriétaire, il tombe raide dingue amoureux d'Irina, une jolie jeune femme. À cet instant, il se rend compte de l'énorme trou qu'est sa vie, il quitte son épouse Élisabeth après dix-neuf années de vie commune pour vivre avec sa princesse loin des trépidations de la ville dans une maison en bardeau perdue au milieu de la neige.

Mais un soir, la vie de Lancelot bascule quand la police lui annonce qu'Irina a trouvé la mort dans un accident de voiture. Lancelot est démoli, tout autour de lui il sent son monde se fendiller, se casser comme la coquille d'un œuf, il flotte dans une incompréhension la plus totale, car Irina ne devait pas se trouver au volant de cette voiture qui ne lui appartient même pas, mais à l'aéroport là où il venait de la déposer.

Bien déterminé à faire sa propre enquête, Lancelot déterre un à un les mystères qu'entoure cette disparition, faisant surgir des personnages dans l'existence énigmatique de sa bien-aimée.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Calli TOP 1000 COMMENTATEURSVOIX VINE le 2 octobre 2010
Format: Poche Achat vérifié
Véronique Ovaldé traite ici avec une très grande originalité et un style particulièrement décalé un thème classique de la littérature : "connait-on réellement les êtres que nous côtoyons chaque jour?". Et mon cœur transparent se passe dans des lieux imaginaires à une époque indéterminée que l'on devine contemporaine, et flirte avec le fantastique. Les personnages sont attachants et leur description psychologique est très fine, toujours juste. Lancelot, personnage lunaire est, je trouve, une grande réussite.
Toute la force de ce roman réside donc dans le style, très particulier, ou l'auteur prend de grandes libertés avec la narration, la forme et même, il me semble, avec la ponctuation. Cette façon d'écrire si personnelle, si libre peut être dérangeante pour certains mais personnellement, j'adore.
En revanche, je suis restée un peu sur ma faim en ce qui concerne l'histoire que j'ai trouvé un peu plate et manquant de souffle.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
10 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile  Par Veilleur TOP 100 COMMENTATEURS le 29 septembre 2009
Format: Broché
Dire que je n'ai pas aimé ce livre est presque un euphémisme. Peut-être me suis-je laissé leurré par le fait qu'il ait reçu le prix France-Culture ainsi que celui de Télérama. On ne devrait suivre que ses propres intuitions. De quoi s'agit-il ? D'un sujet fort banal dans la production littéraire française contemporaine : un homme quitte sa femme, s'installe avec une seconde, cette dernière meure et il découvre qu'elle n'était pas celle qu'il croyait. Nous sommes installés dans un mode mineur avec ce sujet où le talent de l'auteur est de mettre en broderie tous les motifs que peuvent lui inspirer ce huis clos littéraire.

Las, je n'ai pas accroché au style de Véronique Ovaldé. Dans cette exploration du sentiment, les phrases banales se succèdent, sans souffle, tournoyant toujours autour du nombril de Lancelot, cet être balloté, indécis, mal fagoté et sans relief. Il n'y a pas d'allant, pas de réel sujet et toujours ce sentiment d'être mal à l'aise dans la lecture. L'auteur a pourtant cette originalité de mêler le petit fantastique à la réalité, en faisant disparaître progressivement des éléments du décor au fur et à mesure que les personnes aimées s'éloignent de la vie de Lancelot. C'est cependant peu de chose. Si je m'attache à la critique de la forme, c'est aussi parce que l'écrivain fait des dialogues sans tirets de reconnaissance et place des sections de phrases avec majuscule juste après des virgules.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par antigone le 1 mars 2008
Format: Broché
Ce roman a un charme fou... Déjà, le personnage principal, notre pauvre héros, veuf en perdition shooté aux antianxiolitiques, se prénomme Lancelot, ce qui est définitivement romantique et joliment décalé. Et bien, ce prénom ressemble au roman tout entier, romantique, décalé et fantaisiste. Submergé par sa peine, Lancelot trouve tout de même la force de se poser des questions sur les incohérences qui entourent le décès de celle qu'il aime par dessus tout. Il va donc partir à la recherche du passé de sa femme. Etonnamment, résoudre l'énigme d'Irina va s'avérer plus facile qu'il n'y paraît. Pourtant, cette enquête, menée un peu malgré lui, est conduite dans l'atmosphère nébuleuse des médicaments ingurgités, de revenants venus frapper à sa porte et de la disparition étonnante des objets qui l'entoure... Pour tout vous dire, je suis heureuse d'avoir lu ce livre car l'univers de Véronique Ovaldé est une véritable belle découverte !!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?