• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Etre ergothérapeut... a été ajouté à votre Panier
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Amazon - Offres Reconditionnées vous assure la même qualité de service qu'Amazon.fr ainsi que 30 jours de retour.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Etre ergothérapeute en psychiatrie : Narrations cliniques pour une poéthique du soin Broché – 9 mai 2014


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 28,00
EUR 28,00 EUR 15,39
EUR 28,00 Livraison à EUR 0,01. Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement). Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Etre ergothérapeute en psychiatrie : Narrations cliniques pour une poéthique du soin + Une ergologie
Prix pour les deux : EUR 53,50

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

Extrait du préambule

Cet ouvrage n'a pas pour vocation ou finalité de définir l'ergothérapie - d'autres l'ont fait avant nous - ni de dresser une liste exhaustive de ses missions, démarches, méthodologies, objectifs et autres caractéristiques propres à chaque profession.
Les écrits ici rassemblés ont pour seule ambition de faire partager l'engagement d'ergothérapeutes exerçant en psychiatrie au travers de quelques expériences riches d'enseignements. Il nous faut rappeler combien les premiers «enseignants» ou «formateurs» restent les patients eux-mêmes ; ils nous guident au long de notre pratique clinique, amendent nos éventuels errements et nous aident à mieux nous positionner.
L'ouverture d'un espace d'accueil et de médiation en perpétuelle coconstruction permet au patient de créer, d'édifier son propre espace.
L'ergothérapeute, quant à lui, a l'opportunité de façonner sa qualité d'être.
Néanmoins, nous soulignerons quelques points utiles à la compréhension de cette profession et présenterons la manière dont nous avons réfléchi et conçu ces contributions mises en commun. Celles-ci ont été regroupées en rubriques spécifiques. Elles rendent compte d'une dynamique vitale qui témoigne d'une compréhension écologique de l'homme en souffrance, de sa singularité, de son histoire, de sa représentation de l'autre et de lui-même, de la relation qu'il dessine avec l'environnement dans lequel il évolue. Le lecteur aura peut-être ainsi plus facilement accès à ce qui nous est commun et à ce qui nous semble essentiel dans notre approche.

POINTS UTILES...

Pour appréhender l'ergothérapie, il faut donc insister sur ses prémices et les vertus d'une activité reconnue et utilisée sous bien des formes, et constituant l'origine de cet art. En France, rappelons que la pensée de l'ergothérapie prend sa source auprès des personnes aliénées et s'affinera en certains moments clés sous l'influence de cliniciens remarquables et singuliers. L'histoire de l'ergothérapie ne saurait ainsi être déconnectée de l'histoire de la psychiatrie et de son organisation, elle s'y origine même. Le contexte sociétal et la manière dont la société a abordé la folie et traité les malades mentaux, hier comme aujourd'hui, ne sont donc pas sans conséquences sur une approche qui se trouve largement influencée par les avancées et reculs relatifs à la représentation de la folie.
De tout temps - ce qu'il faut entendre depuis l'Antiquité -, ceux qui se préoccupaient des personnes malades estimaient que l'oisiveté et l'inactivité étaient responsables de la maladie. Ils préconisaient alors l'exercice physique pour maintenir la santé, aussi bien sur le plan corporel que sur le plan psychique. Cet adage d'une oisiveté «mère de tous les vices» a toujours cours au lendemain de la Révolution française, lorsque Philippe Pinel (cf. «Le traitement moral», en 1800) attribue au travail une vertu thérapeutique. Avec Jean-Baptiste Pussin, il oeuvre à redonner une place aux malades mentaux grâce à cette nouvelle modalité thérapeutique qu'est l'activité - une évolution paradoxale tant elle est contemporaine du «grand renfermement» décrit par Michel Foucault, offrant certes aux aliénés une capacité à agir mais en validant la machine asilaire dans son autarcie. Il n'en demeure pas moins qu'à leur suite, les activités en lien avec le quotidien seront graduellement reconnues, investies et proposées en fonction des compétences des personnes et selon les effets observés sur leur comportement et leur état psychique.

Présentation de l'éditeur

À la rencontre de la personne qui souffre de troubles psychiques, les ergothérapeutes proposent une démarche de soin par l'activité, en adéquation avec le projet global des patients. Ils sont amenés à «trouver-créer» des cadres-dispositifs de soins médiatisés afin de prendre en compte au mieux la souffrance psychique, relationnelle et socioculturelle.
Au-delà des modèles conceptuels, des méthodologies professionnelles et des processus d'intervention, les auteurs témoignent d'un savoir-faire et d'un savoir-être qui les engagent intimement dans la relation thérapeutique avec les patients. Dans une période de mise à mal du «prendre soin», ils exposent ce qui les touche et les conduit à penser, ils relatent ce qui les passionne sans les épargner. Leurs approches individuelles partent de ce qui est éprouvé dans le travail en tant que matière première, et non comme théorie ou savoir.
Affirmant la spécificité de leur profession au sein de leurs équipes respectives en psychiatrie, ils s'inscrivent dans des mouvements de pensée et des pratiques cliniques qui accueillent les patients, sans a priori, sans crainte, sans jugement, dans le respect fondamental de leurs libertés individuelles et de leur dignité.

Florence Klein est ergothérapeute de formation initiale, psychologue clinicienne, formatrice à l'Institut de formation en ergothérapie de Créteil depuis 1994 et pour diverses formations continues auprès de professionnels de la santé. Elle exerce en psychiatrie de l'adulte depuis 1982.

Avec la participation de : Christine Bagnères, Laurent Berges, Grégory Bost, Mathilde Chaussé, Dominique Deny, Claire Détot, Monique Donaz, Aurélie Fohr, Bénédicte Franceschi, Jean-François Lançon, Fabienne Lascaux, Eurgen Lebras, Muriel Ménard, Pierrette Meunier-Schoen, Claude Sansberro, Béatrice Simonnet-Guéreau.


Détails sur le produit


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Commentaires en ligne

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoiles

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?