ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Amazon Rachète votre article
Recevez un chèque-cadeau de EUR 6,20
Amazon Rachète cet article
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Dites-le à l'éditeur :
J'aimerais lire ce livre sur Kindle !

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

Europe, N° 1009, Mai 2013 : W G Sebald [Broché]

Charles Dobzynski , Jean-Baptiste Para , Collectif

Prix : EUR 20,00 Livraison à EUR 0,01 En savoir plus.
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le mardi 29 juillet ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.
Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 6,20
Vendez Europe, N° 1009, Mai 2013 : W G Sebald contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 6,20, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Description de l'ouvrage

7 mai 2013
La grandeur littéraire est-elle encore possible et à quoi pourrait ressembler aujourd'hui la dignité de la littérature ? En posant naguère cette question, Susan Sontag considérait que l'oeuvre de W.G Sebald la justifiait avec une rare évidence. Que l'aura de cet écrivain n'ait depuis lors cessé de grandir, cela s'explique par des raisons assez fortes pour n'être pas tributaires du goût du jour.
Né en Allemagne en 1944, Sebald s'était installé en Angleterre en 1970, à distance de son pays natal mais non des ressources de sa langue et des traumatismes de son histoire. Il trouva la mort en 2001 dans un accident de voiture, près de Norwich, peu après avoir publié Austerlitz, son ultime chef-d'oeuvre.
Cet exilé volontaire fut sensible aux destins d'autres exilés. Il arpenta l'espace géographique de l'Europe et les replis de son histoire, se faisant voyageur, conteur et archiviste. Tout en mêlant l'investigation aux réminiscences, cet archéologue de la mémoire ne cessa de cheminer sur des lisières où la scrupuleuse vérité des faits admettait sans trahison de s'enchevêtrer à la fiction. A la fois sinueuse et kaléidoscopique, élégante et grave, l'écriture élégiaque de Sebald est empreinte d'une mélancolie qui n'altère en rien son acuité, sa précision, ni même sa subtile ironie.
Elle tend l'oreille à des murmures restés inaudibles et relève des traces que l'oubli recouvre déjà. Son plus constant souci est d'illuminer la «matière noire» de l'histoire catastrophique de l Europe.
Le «lyrisme documentaire» de Sebald voudrait rompre les parois entre les temps, entre les vivants et les morts, avec l'espoir que la «mystérieuse survie du mot écrit» puisse déjouer la désolation et répondre à l'irréparable de la perte. Des Émigrants aux Anneaux de Saturne et de Séjours à la campagne à Austerlitz, Sebald s'impose parmi les écrivains comme un de nos contemporains essentiels. Ce numéro d "Europe, par l'amplitude et la richesse de ses contributions internationales, est certainement promis à faire date.

W.G SEBALD
Lucie Campos, Raphaëlle Guidée, W.G Sebald, François Hartog,
Romain Bonnaud, Sergio Chejfec, Ruth Klüger, Ben Hutchinson,
Patrick Charbonneau, Karine Winkelvoss, Muriel Pic,
Emmanuel Bouju, Liliane Louvel, Mandana Covindassamy,
Ruth Vogel-Klein, Martin Rass, Jean-Christophe Bailly,
Fabrice Gabriel, Lucie Taïeb, Jo Catling, Martina Wachendorff-Pérache,
George Szirtes, Michael Hamburger, Christophe Manon.

TOMAS TRANSTRÖMER

Régis Boyer, Tomas Transtrômer, Staffan Bergsten, Renaud Ego, Robert Bly, Marie-Hélène Archambeaud, Hanns Grössel, Pierre Grouix, Jacques Outin.

CAHIER DE CRÉATION & CHRONIQUES

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Europe, N° 1009, Mai 2013 : W G Sebald + L'archéologue de la mémoire : Conversations avec W.G. Sebald + D'après nature : Poème élémentaire
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Extrait

W.G. SEBALD, LA MARGE ET LE CENTRE

L'écrivain allemand W.G Sebald est mort accidentellement le 14 décembre 2001 sur une petite route de la campagne anglaise, près de Norwich, où il vivait depuis plus de trente ans dans une semi-retraite. C'est à sa mort et dans les années qui ont suivi que le grand public a fait la connaissance de son oeuvre, aujourd'hui traduite dans plus d'une trentaine de langues, et acclamée par les critiques du monde entier.
Sebald avait publié son premier texte littéraire, le recueil de poèmes D'après Nature, à la fin des années quatre-vingt, rencontrant immédiatement un écho très favorable en Allemagne. Il s'était ensuite tourné vers la prose avec Vertiges (1990), rapidement suivi des Émigrants (1992), le premier de ses livres à lui valoir une reconnaissance internationale. Suivirent l'essai en forme de récit de voyage Les Anneaux de Saturne, magnifique somme mélancolique (1995), puis son livre sans doute le plus romanesque, Austerlitz, publié peu avant sa mort en 2001. À côté de ces récits nettement littéraires, Sebald avait prolongé son exploration de la mélancolie moderne dans un recueil de biographies, Séjours à la campagne (1998), qui rendait hommage à «quelques pauvres écrivains prisonniers de leur monde de mots», Jean-Jacques Rousseau, Robert Walser ou encore Johann Peter Hebel et Gottfried Keller. Délaissant les formes de l'écriture académique propres à son métier d'universitaire, Sebald s'était attaché à effacer la frontière entre essais critiques et fictions en mêlant, dans l'oeuvre littéraire, le travail de l'invention et l'ancrage documentaire tout comme, dans son oeuvre d'essayiste, il restituait minutieusement l'imbrication du travail artistique et de la vie. Alors que la dimension documentaire de ses fictions avait suscité une adhésion quasi unanime, la liberté de ton et de méthode dont il faisait preuve dans ses essais fut davantage sujette à polémique. La publication des conférences zurichoises rassemblées en français sous le titre De la destruction comme élément de l'histoire naturelle (1999), dans lesquelles Sebald n'hésitait pas à mettre en accusation la plupart des grands écrivains de R.F.A., contribua à renforcer son isolement dans le paysage littéraire allemand, au moment même où, sur la scène internationale, il entrait pourtant au panthéon de la littérature, à l'égal de Proust ou de Kafka.
Dans ce bref parcours d'une oeuvre s'étalant sur un peu plus d'une décennie transparaissent ainsi quelques-uns des paradoxes qui ne laissent pas d'interroger ses lecteurs jusqu'à aujourd'hui. La rapidité avec laquelle Sebald accède non seulement à la reconnaissance critique et académique, mais au statut de classique, est d'autant plus déconcertante que l'écrivain se situe délibérément en marge de ses contemporains, jusque dans l'usage d'une langue allemande qu'il dit ne pratiquer qu'en exilé, dans la méconnaissance assumée de ses usages vivants. Il y a même une certaine ironie à observer le monument littéraire qu'est devenu Sebald, lui qui aimait tant les écrivains mineurs, marginaux, oubliés, et qui voyait son oeuvre comme un modeste bricolage incompatible avec «les exigences de la grande culture», qui n'étaient autres selon lui que celles du marché. Sebald ne concevait d'autre chef-d'oeuvre que celui de l'artisan, élaboré avec la patience et l'humilité de celui qui maîtrise un savoir-faire, mais ne saurait s'en prévaloir pour revendiquer un quelconque magistère. Les classiques qu'il aimait - Joseph Conrad, Franz Kafka, Vladimir Nabokov - étaient tous, comme lui, des exilés. Mais, à l'instar de ces glorieux prédécesseurs, il semble que la position marginale de son oeuvre n'ait fait que renforcer sa centralité, dont témoignent les innombrables travaux critiques qui lui sont aujourd'hui consacrés, mais aussi le nombre étonnant d'écrivains et d'artistes qui, dans le monde entier, se réclament de son oeuvre. En quelques années, le promeneur solitaire qui sondait les zones d'ombre de la conscience européenne est devenu un phénomène d'époque.

Détails sur le produit


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Vendre une version numérique de ce livre dans la boutique Kindle.

Si vous êtes un éditeur ou un auteur et que vous disposez des droits numériques sur un livre, vous pouvez vendre la version numérique du livre dans notre boutique Kindle. En savoir plus

Commentaires en ligne 

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoiles

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?