Acheter neuf

ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Acheter d'occasion
D'occasion - Comme neuf Voir les détails
Prix : EUR 44,00

ou
 
   
Amazon Rachète votre article
Recevez un chèque-cadeau de EUR 19,60
Amazon Rachète cet article
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Dites-le à l'éditeur :
J'aimerais lire ce livre sur Kindle !

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

Everest : Les conquérants (1852-1953) [Relié]

Gilles Modica , Doug Scott

Prix : EUR 56,00 Livraison à EUR 0,01 En savoir plus.
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Il ne reste plus que 4 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le mardi 2 septembre ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.
Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 19,60
Vendez Everest : Les conquérants (1852-1953) contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 19,60, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Description de l'ouvrage

24 octobre 2013 Le texte et l'image
La conquête de l'Everest est un exploit collectif. Chaque expédition monte sur les épaules de l'autre, écrit Irving, le mentor de Mallory. Un siècle d'épopée, de la reconnaissance à la conquête : 1847-1953. Que d'hommes au péril d'un vent d'une rare violence, d'une altitude que l'on interroge pas à pas, pied à pied, poumons déchirés par un air de diamant, avec ou sans oxygène. «Gaz de vie», l'oxygène fut le fléau et la providence de l'Everest. De 0 à 8 848 mètres : toute l'histoire des records d'altitude.

Une histoire qui commence par la découverte d'un mystérieux sommet nommé Pic XV en 1847, les premières reconnaissances par le Tibet, en contournant le Népal encore interdit aux étrangers, puis les tentatives héroïques de 1921, 1922 et 1924 au cours de laquelle l'altitude 8 000 sera plusieurs fois dépassée, et qui se concluront par la disparition de leur leader charismatique Mallory et de son compagnon de cordée Irvine. Une disparition auréolée d'un mystère toujours d'actualité : ont-ils atteint le sommet ? Pendant trente ans les tentatives se succèdent sans succès. Toujours menées par les Britanniques et ponctuées de quelques aventures folles, comme celle de Wilson, partant seul en 1934 pour une ascension invraisemblable dont il ne reviendra pas.

Après la seconde guerre mondiale le Tibet se ferme aux étrangers en même temps que s'ouvre le Népal. Après une première reconnaissance britannique, ce sont les Suisses qui feront la première tentative sérieuse et ils ne seront pas loin d'empocher la victoire en 1952. D'ailleurs Sir John Hunt, le chef de l'expédition victorieuse leur rendra hommage avec son fameux «À vous la moitié de la gloire» au lendemain de l'ascension réussi du Sherpa Tensing et du Néozélandais Hillary. Preuve que cette conquête de l'Everest fut une épopée collective, une folle aventure qui n'en finit pas d'étourdir au sommet du monde, aux confins de l'oxygène rare.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Everest : Les conquérants (1852-1953) + Vertiges : Chroniques
Acheter les articles sélectionnés ensemble
  • Vertiges : Chroniques EUR 13,50


Descriptions du produit

Extrait

«La carte physique et minéralogique du mont Blanc de J.-B. Raymond (1799) serait la plus ancienne carte dans laquelle la cote d'altitude est associée au relief»

François de Dainville, De la profondeur à l'altitude (cité par Numa Broc)

Les sherpas du Solo Khumbu, au sud de l'Everest, et leurs parents des vallées tibétaines au nord, ignoraient leur âge. Ils appréhendaient la hauteur de l'Everest qui séparait leurs sanctuaires, Tengboche (au sud), Rongbuk (au nord), dans la langue des poètes et des lamas.
En 1921, l'autorisation qu'on délivra aux Anglais pour leur reconnaissance à l'Everest, portant le sceau et les recommandations du Premier ministre du Tibet («Partout où iront les sahibs, les gens du pays devront les aider aussi efficacement que possible»), expédiée l'année de l'Oiseau de Fer, désignait la montagne sous le nom de Chamo-Lungma. On traduisit : «Déesse Mère du Pays». Ou «Déesse Mère du Monde».
Au printemps de la même année, à Kalimpong, au Sikkim, chemin faisant vers l'Everest, le lieutenant-colonel Howard-Bury apprend d'un ami de très longue date, David Mac Donald, agent commercial, qu'un vieux lama tibétain nomme l'Everest Miti guti cha-phu long-nga : «La montagne que l'on voit de partout et où un oiseau devient aveugle s'il vole aussi haut».
L'Everest, c'est l'omniprésence d'une montagne qui aveugle tous les êtres lorsqu'ils s'en approchent, l'homme, l'oiseau, et jusqu'au lama qui se changerait en oiseau après cinq, dix, vingt ou cinquante années de jeûne et de clôture dans les oubliettes d'un monastère.
Le Mont Everest, c'est l'image de l'Absolu qui touche et n'est jamais touché.
Lorsque le colonel Hunt annonça la victoire des Anglais au monastère de Tengboche, le Supérieur le félicita, incrédule, mais poli, d'avoir «presque atteint le sommet de Chomolungma».
Qui peut se vanter d'avoir atteint l'Absolu en dehors des naïfs, des imbéciles ou des faux prophètes ? L'alpinisme n'est qu'un jeu d'enfant, sauf quand on en meurt. Qui peut se vanter d'avoir atteint le Chomolungma en dehors de Mallory et de son ami Irvine, mort si jeune, entré dans l'Absolu à 22 ans, sans son piolet posé sur une dalle à 8 200 mètres, comme une montre sur une table de chevet ?
En août 1921, lors de la reconnaissance qui s'était déplacée à l'est de l'Everest, dans la vallée de Kharta, Mallory apprit d'un headman, chef et guide local, via la traduction du sirdar, qu'il y avait deux Chomolungmas dans la contrée. Le Makalu, qui fit tant d'impression à Mallory, et plus tard à tous les Anglais de l'Everest, était aussi Chomolungma.
En 1935, Sir Charles Bell, diplomate féru du Tibet, en poste à Lhassa, où il avait la confiance du Dalaï-Lama, prétendit que le vrai nom de l'Everest est Kang Chamolung : «Neige du Pays des Oiseaux». Ce nom figurait sur le passeport de 1935, année où les Anglais foulèrent vingt-six sommets de plus de 6 000 mètres autour du Kang Chamolung.
Les «tibétologues» se sont disputés sur la forme et la signification du nom tibétain de l'Everest. Pour un spécialiste allemand, le Dr Schubert, le Chomolungma devait s'écrire Jo-Mo-Lun-Ma : Déesse Lun-Ma. Or Lun (féminin lun-ma) peut aussi signifier air, vent.

Détails sur le produit


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Vendre une version numérique de ce livre dans la boutique Kindle.

Si vous êtes un éditeur ou un auteur et que vous disposez des droits numériques sur un livre, vous pouvez vendre la version numérique du livre dans notre boutique Kindle. En savoir plus

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoiles

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?