Ajoutez à votre liste d'envies
Evisceration Plague
 
Agrandissez cette image
 

Evisceration Plague

3 février 2009 | Format : MP3

EUR 8,99 (TVA incluse le cas échéant)
Titre
Durée
Popularité  
30
1
3:31
30
2
1:46
30
3
3:03
30
4
4:59
30
5
2:16
30
6
2:48
30
7
3:36
30
8
4:30
30
9
3:35
30
10
2:33
30
11
2:22
30
12
3:49

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 3 février 2009
  • Label: Metal Blade Records
  • Copyright: (c) 2009 Metal Blade Records, Inc.
  • Durée totale: 38:48
  • Genres:
  • ASIN: B00EHFLOLI
  • Moyenne des commentaires client : 2.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)

Commentaires en ligne 

2.5 étoiles sur 5
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
1
1 étoiles
0
Voir les deux commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Emmanuel Gautier TOP 500 COMMENTATEURS sur 10 juin 2009
Format: CD Achat vérifié
C'était à craindre, "Kill" l'annonçait déjà : on vire dans le bourrinisme ultra technique, où l'on arrive plus vraiment à distinguer les subtilités des riffs, les parties de basses sortent moins du lot, les morceaux se ressemblent quand même pas mal aussi.
On a toujours droit à la production impeccable d' Erik Rutan -ex Morbid Angel, fondateur de Hate Eternal- avec ce son de gratte incroyablement puissant. Mais c'est au détriment des compos, qui manquent un peu de relief.
Quelques morceaux sont plaisants, "Cauldron of Hate" ou encore le titre éponyme, mais pas d'instrumental cette fois.
A noter une composition de Rob Barrett et une de Paul Mazurkiewicz, sans qu'on arrive forcément à les identifier par rapport au reste. Pas comme les compos de Jack Owen... -s'il-te-plaît, reviens!
Restent quelques effets assez bien sentis sur la voix du Corpsegrinder.
Côté paroles, pas la révolution, on n'est plus vraiment choqué à force.
L'illustrateur habituel Vincent Locke ne s'est pas vraiment surpassé non plus.
En bref, un album bien fade à mon goût qui comporte quand même quelques riffs sympas, mais il faudrait que Cannibal Corpse pense à évoluer un peu.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par Vincent C. TOP 100 COMMENTATEURSVOIX VINE sur 18 octobre 2009
Format: CD
Jusqu'à "Bloodthirst", Cannibal Corpse m'a comblé.

Depuis "Gore Obsessed", j'observe une baisse inexorable de la qualité de leur musique...

Cela fait maintenant quelques albums que quasiment la moitié de leurs titres n'ont plus les blasts propres à Cannibal Corpse. Et pour moi, c'est déjà une perte énorme de l'identité du groupe. Deicide n'a pas fait cette erreur, et a même retrouvé une seconde jeunesse avec "The Stench of Redemption" (sur l'album suivant, le batteur va encore plus vite, même si l'album est moins intéressant) : Cannibal Corpse devrait se repenser un peu...

Si on ajoute à ça que, sur les albums précédant "Gore Obsessed", les titres sans blasts possédaient une personnalité propre ainsi que des riffs et rythmes travaillés, ceux de maintenant ne sont plus qu'une suite linéaire de magma de guitares et de batterie qui ne change presque pas de rythme !

Quant à la double pédale, j'aurais aimé plus de passages, ça me manque.

Dernière chose : je trouve que la batterie a un vilain son synthétique.

Quelques morceaux retiennent tout de même l'attention soit par des rythmes hachés (6 et 12), soit par le couple guitare/batterie un peu original (8).
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Les images de produits des clients


Rechercher des articles similaires par rubrique