Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Aussi disponible en MP3
 
Album MP3 à EUR 8,49
 
 
 
 
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 

Exile On Main St. Djpak Rem. / Limited [Import]

The Rolling Stones CD
4.6 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (51 commentaires client)

Voir les offres de ces vendeurs.


Un titre plus récent est disponible pour cet article:
Exile on Main Street Exile on Main Street 4.6 étoiles sur 5 (51)
EUR 6,99
En stock.
A télécharger immédiatement en MP3 pour EUR 8,49.

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste The Rolling Stones

Discographie

Image de l'album de The Rolling Stones

Photos

Image de The Rolling Stones

Biographie

Lewis Brian Hopkins Jones (né le 28 février 1942) adore jouer en toutes circonstances de la guitare, au risque de se faire arrêter par la police au premier coin de rue. 

Michael Philip (Mick) Jagger (né le 26 juillet 1943) poursuit des études d'économie. Mais il aime également chanter du rhythm'n'blues avec son ami, le ... Plus de détails sur la Page Artiste The Rolling Stones

Visitez la Page Artiste The Rolling Stones
498 albums, 32 photos, discussions, et plus.

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • CD (24 novembre 1999)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Import
  • Label: Sba
  • ASIN : B00001R3GI
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Blu-ray  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.6 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (51 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 934.790 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


1. Rocks Off
2. Rip This Joint
3. Hip Shake
4. Casino Boogie
5. Tumbling Dice
6. Sweet Virginia
7. Torn & Frayed
8. Black Angel
9. Loving Cup
10. Happy
11. Turd On The Run
12. Ventilator Blues
13. Just Wanna See His Face
14. Let It Loose
15. All Down The Line
16. Stop Breaking Down
17. Shine A Light
18. Soul Survivor

Descriptions du produit

Critique

Exile on Main St. est certainement l'album de The Rolling Stones le plus ambitieux, tout en étant le plus dépouillé.

Ambitieux, car il s'agit du seul double album studio produit par le groupe. Ambitieux car misant sur une musique brute, sur un retour aux sources du blues et du rhythm'n'blues. Ambitieux car prélude et support à la plus grande tournée américaine entreprise alors par le groupe.

Dépouillé car dépourvu de méga-tube, dépouvu de morceaux de bravoure autant que de fioritures. Exile on Main St. est un album du groupe The Rolling Stones, pas un album de The Rolling Stones de Brian Jones ou de Mick Jagger.

La voix de Mick Jagger est d'ailleurs extrêmement peu mise en valeur, elle est fonduee dans le mix. Les vedettes ici ce sont les guitares de Keith Richards et de Mick Taylor, à l'apogée de leur éphémère complicité. Un régal de chorus et de solos, une encyclopédie express du blues.

Finalement, Exile on Main St. c'est Beggar's Banquet sans « Street Fighting Man » et « Sympathy for the Devil », surtout sans la présence embarrassante d'un Brian Jones au bord de la rupture. C'est un disque extraordinairement compact, dont aucun titre ne ressort vraiment, tous s'avérant excellents.

La tournée qui suivit est marquée par les excès, et prélude au départ de Mick Taylor, une nouvelle page se tourne, sur un nouveau et dernier chef d'oeuvre.

La version "Deluxe Edition" sortie en mai 2010, bénéficie tout d'abord d'une remasterisation qui fait oublier le mastering CD désastreux de 1994 et rend enfin hommage au son d'origine de l'album.

Ce n'est pas tout, The Rolling Stones gratifient au passage les fans de dix titres supplémentaires, dont huit véritables inédits. Loin d'être anecdotiques, ces titres apportent encore une dimension supplémentaire au déjà énorme Exile on Main Street.

« Pass the Wine (Sophia Loren) » est un blues rampant, comme The Rolling Stones les affectionnent. « Plundered My Soul » devient un tube en 2010, autant dire que le titre n'a pas pris une ride et vaut à lui seul les vingt dernières années de la carrière de ses auteurs.

Sur la ballade « Following the River », la voix de Mick Jagger rappelle à quel point elle pouvait faire frisonner dans la nuit, « Dancing in the Light » fait la part belle aux guitares, en particulier au son blues de Mick Taylor.

Les versions de « Lovin Cup » et « Soul Survivor », donnent forcément un éclairage supplémentaire aux titres concernés, tandis que « Good Time Women » est en fait une version de travail de « Tumbling Dice ». Le tout se conclue avec la mini-jam de «Title 5 », ultime cadeau de The Rolling Stones qui cachent certainement encore bien des perles exploitables, au vu de leur fantastique première partie de carrière.



François Alvarez - Copyright 2014 Music Story

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

Commentaires client les plus utiles
39 internautes sur 42 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le meilleur! 3 octobre 2006
Par Jean Bal TOP 50 COMMENTATEURS
Format:CD
Avec une discographie comme celle des Stones, difficile parfois de faire son choix selon l'humeur du jour ou l'envie de la nuit. Pourtant, malgré "Fingers", "Banquet" et "Bleed", le meilleur album de la bande à Elmo Lewis (RIP) restera à jamais pour moi "Exile on Main Street". Et le plus étonnant, c'est que ce disque ne comporte que deux malheureux "hits" estampillés (Tumbling Dice et Happy) alors qu'il est double. Oui, mais QUEL double!
Enregistré essentiellement en été dans la cave de la villa de Keith Richards à Villefranche-sur-Mer - avec la complicité intellectuelle de quelques beautiful loosers du gabarit de Gram Parsons - Exile possède un son moite, crade et étouffant qui résume à lui seul toute la généalogie du rockn'roll primal, depuis les tambours de la jungle, jusqu'au boogie de Chuck Berry, en passant par les bars mal famés du Chitlin' Circuit et les bordels à blues du Mississipi des années 20-30. Le tout servi chaud avec le concours de "spécialistes" tels que Bobby Keyes et Jim Price aux cuivres suitants, sans oublier l'immense Nicky Hopkins, Prince des claviers rock'nrolliens.
Et c'est ce son incroyable, crasseux et malgré tout classieux, qui confère son authenticité à ce qui n'est, quoi qu'on en dise, qu'une évocation bigarée produite par des gamins anglais issus pour la plupart d'un bon milieu bourgeois.
Notez qu'aimer spontanément Exile n'est pas forcément facile, il m'a fallu personnellement quelques années (Eh, j'avais 14 ans quand il est paru!).
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
14 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 le disque ultime 19 janvier 2005
Par fred2808 TOP 500 COMMENTATEURS VOIX VINE
Format:CD
Si je devais garder un seul disque, ça serait celui-là. Le meilleur disque des Stones, le plus varié (rock, folk, country, blues, gospel), le plus difficile à analyser et à apprécier lors des premières écoutes. Exile on main street est tout simplement le chef d'oeuvre rock, le disque que tout rocker se doit de posséder. Il est cependant trop peu connu du grand public. Mais comment un groupe anglais peut il aussi bien retranscrire la musique américaine? Incontournable , tout simplement!!!!!
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
19 internautes sur 21 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Following the River 19 mai 2010
Format:CD
On la remonte, en l'occurence, la rivière...
Et faut voir comment.
Acheté le disque il y a deux jours. J'ai attendu aujourd'hui pour écouter la face 5 d'Exile on Main Street.
Les dix inédits, les uns à la suite des autres. Blues, blues, blues. Oh il y a bien un peu de traficotage. Mais c'est bien 1972. Et çà cogne comme jamais...comme Exile , comme l'autre de 1972.
Un groupe sortirait çà aujourd'hui, on se demanderait ce qui se passe. A secouer l'époque. La nôtre.
Ici, on ne voyage pas dans le passé. Il vous saute à la gueule.

...J'édite ce commentaire. Il restera dithyrambique, avec des bémols...Bémols dérisoires. Suscités par la pertinence des commentaires environnants...
Oui, cest un peu (trop pour certains) trafiqué sauce 2010. Oui, un double, c'était beaucoup...il fallait bien élaguer.
Reste ce qui le fut, élagué.
Adroit mélange de marketing et de ce qui reste du génie, de l'inscription d'un art, d'un savoir faire, d'un savoir-être à une époque donnée.
Et je maintiens une chose toute simple: ces chutes retraficotées sont des bijoux de groove, de craditude sophistiquée, de blues comme ils furent les seuls ultimes rock star blanches à nous y faire croire. D'accord, absolument, avec le fait brut que la prise alternative de Soul Survivor est le bijou des inédits. Pas compliqué: je crois que je la préfère à l'original.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le Saint Graal des Stones... 29 septembre 2010
Par elvisisalive TOP 500 COMMENTATEURS
Format:CD
Exile On Main Street, un des plus grands albums des Stones et pourtant, le moins connu du grand public. Très peu de hits sur cet album mais de nombreuses perles qui, années après années, ont contribué à faire d'Exile, un album légendaire, chéri par de nombreux rockers de tous âges. Et c'est bien là le signe d'un grand disque : depuis près de 40 ans, Exile ne cesse de rallier à sa cause toujours plus d'aficionados, quelque soit leur âge, des plus jeunes, rockers en herbe en quête d'une culture musicale la plus exhaustive possible, aux plus âgés, qui - personne n'en est à l'abri - sont passés à côté du chef d'oeuvre à l'époque de sa sortie, à l'orée des seventies.

Bon, on ne va pas refaire l'histoire archi connue de la genèse de ce double album, mais quand-même... rappelons que la plupart des sessions se sont déroulées en France, dans la cave pourrie de la Villa Nellcôte louée par Keith à Villefranche Sur Mer en cette année 1971. Véritable auberge espagnole, Nellcôte verra défiler une ribambelle de copains, copines, amis, dealers et autres parasites attirés par la joyeuse anarchie qui règne en ces lieux.

Le reste - des Stones qui fuient l'administration fiscale de leur pays, des sessions chaotiques qui se déroulent dans une ambiance décadente (sex, drugs & rock n'roll), sulfureuse mais néanmoins ultra créative - appartient à l'Histoire et surtout à la légende et a largement été relaté dans de nombreux ouvrages et documentaires de qualité variable.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Commentaires client les plus récents
5.0 étoiles sur 5 le meilleur album des stones
Le meilleur album des Stones à égalité avec Sticky fingers.Leur meilleure période.Un trésor indispensable.Je l'avais en vinyle il y longtemps. Lire la suite
Publié il y a 23 jours par Destouet
5.0 étoiles sur 5 Solde de tout compte
Dernier classique de la période dorée des Rolling Stones, ce premier (et dernier) double-album du groupe a engendré pas mal de controverse. Lire la suite
Publié il y a 4 mois par Dr. Rock
2.0 étoiles sur 5 rolling déception
j ai 15 blu ray audio et ce super disque des stones a le plus mauvais son le cd est meilleur .déception
Publié il y a 4 mois par Gouel Sylvie
5.0 étoiles sur 5 c'est effectivement parfait
qu'est ce que vous pouvez ajouter aux millions de choses écrites sur Exile. sinon de l'écouter encore et toujours, encore et toujours
Publié il y a 5 mois par bernard
5.0 étoiles sur 5 trop Cool
Trop Cool...Best regards. Thanks for the best of rock'n'oll. I'm loving this. All see you soon...Thanks Thanks Ans always r'n'roll
Publié il y a 9 mois par Rene-Claude Guilloton
5.0 étoiles sur 5 Du lourd.
C'est les Stones, quoi. Je ne sais pas s'il est vraiment nécessaire de rédiger un commentaire sur cet article, étant donné que c'est un des meilleurs... Lire la suite
Publié il y a 15 mois par mOune
4.0 étoiles sur 5 Un must.
Pour moi le meilleur Stone avec Sticky Fingers !
Même si le son est un peu pourri, la magie opère !!
Publié il y a 15 mois par 38 skynyrd
5.0 étoiles sur 5 English rock stars exiled in the South of France
un des meilleurs albums des Stones. Les conditions particulières de l'enregistrement, dans la maison de Keith, sur la côte d'azur, lui donne un côté presque... Lire la suite
Publié il y a 16 mois par griffiths isabelle
5.0 étoiles sur 5 Vive les Stones
Album enregistré, en exil, à Saint Tropez
toute le magie de Stones
Que du bon rock - un vrai régal pour les oreilles
Publié il y a 18 mois par wattrelot
5.0 étoiles sur 5 Un de leurs meilleurs enregistrement
Les Stones comme on les aime : du rock abattage. Toujours frimeurs, mais ils distillent un alcool fort qui est la quintessence du mal de vivre en même temps que son antidote.
Publié il y a 19 mois par Lacombe Jean
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?