Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Ajoutez à votre liste d'envies
Exile On Main Street (2010 Re-Mastered)
 
Agrandissez cette image
 

Exile On Main Street (2010 Re-Mastered)

18 février 2014 | Format : MP3

EUR 8,49 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 9,98 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.
Titre
Durée
Popularité  
30
1
4:31
30
2
2:23
30
3
2:59
30
4
3:34
30
5
3:46
30
6
4:26
30
7
4:17
30
8
2:57
30
9
4:24
30
10
3:04
30
11
2:37
30
12
3:24
30
13
2:52
30
14
5:17
30
15
3:49
30
16
4:34
30
17
4:16
30
18
3:48

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 17 mai 2010
  • Date de sortie: 17 mai 2010
  • Label: Universal Music Division Mercury Records
  • Copyright: (C) 2010 Promotone B.V.
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 1:06:58
  • Genres:
  • ASIN: B003IWF282
  • Moyenne des commentaires client : 4.6 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (52 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 2.857 en Albums MP3 (Voir les 100 premiers en Albums MP3)

Commentaires en ligne 

4.6 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

39 internautes sur 43 ont trouvé ce commentaire utile  Par Jean Bal TOP 50 COMMENTATEURS sur 3 octobre 2006
Format: CD
Avec une discographie comme celle des Stones, difficile parfois de faire son choix selon l'humeur du jour ou l'envie de la nuit. Pourtant, malgré "Fingers", "Banquet" et "Bleed", le meilleur album de la bande à Elmo Lewis (RIP) restera à jamais pour moi "Exile on Main Street". Et le plus étonnant, c'est que ce disque ne comporte que deux malheureux "hits" estampillés (Tumbling Dice et Happy) alors qu'il est double. Oui, mais QUEL double!
Enregistré essentiellement en été dans la cave de la villa de Keith Richards à Villefranche-sur-Mer - avec la complicité intellectuelle de quelques beautiful loosers du gabarit de Gram Parsons - Exile possède un son moite, crade et étouffant qui résume à lui seul toute la généalogie du rockn'roll primal, depuis les tambours de la jungle, jusqu'au boogie de Chuck Berry, en passant par les bars mal famés du Chitlin' Circuit et les bordels à blues du Mississipi des années 20-30. Le tout servi chaud avec le concours de "spécialistes" tels que Bobby Keyes et Jim Price aux cuivres suitants, sans oublier l'immense Nicky Hopkins, Prince des claviers rock'nrolliens.
Et c'est ce son incroyable, crasseux et malgré tout classieux, qui confère son authenticité à ce qui n'est, quoi qu'on en dise, qu'une évocation bigarée produite par des gamins anglais issus pour la plupart d'un bon milieu bourgeois.
Notez qu'aimer spontanément Exile n'est pas forcément facile, il m'a fallu personnellement quelques années (Eh, j'avais 14 ans quand il est paru!).
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
14 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile  Par fred2808 TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE sur 19 janvier 2005
Format: CD
Si je devais garder un seul disque, ça serait celui-là. Le meilleur disque des Stones, le plus varié (rock, folk, country, blues, gospel), le plus difficile à analyser et à apprécier lors des premières écoutes. Exile on main street est tout simplement le chef d'oeuvre rock, le disque que tout rocker se doit de posséder. Il est cependant trop peu connu du grand public. Mais comment un groupe anglais peut il aussi bien retranscrire la musique américaine? Incontournable , tout simplement!!!!!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
19 internautes sur 21 ont trouvé ce commentaire utile  Par Bruno Parfait sur 19 mai 2010
Format: CD
On la remonte, en l'occurence, la rivière...
Et faut voir comment.
Acheté le disque il y a deux jours. J'ai attendu aujourd'hui pour écouter la face 5 d'Exile on Main Street.
Les dix inédits, les uns à la suite des autres. Blues, blues, blues. Oh il y a bien un peu de traficotage. Mais c'est bien 1972. Et çà cogne comme jamais...comme Exile , comme l'autre de 1972.
Un groupe sortirait çà aujourd'hui, on se demanderait ce qui se passe. A secouer l'époque. La nôtre.
Ici, on ne voyage pas dans le passé. Il vous saute à la gueule.

...J'édite ce commentaire. Il restera dithyrambique, avec des bémols...Bémols dérisoires. Suscités par la pertinence des commentaires environnants...
Oui, cest un peu (trop pour certains) trafiqué sauce 2010. Oui, un double, c'était beaucoup...il fallait bien élaguer.
Reste ce qui le fut, élagué.
Adroit mélange de marketing et de ce qui reste du génie, de l'inscription d'un art, d'un savoir faire, d'un savoir-être à une époque donnée.
Et je maintiens une chose toute simple: ces chutes retraficotées sont des bijoux de groove, de craditude sophistiquée, de blues comme ils furent les seuls ultimes rock star blanches à nous y faire croire. D'accord, absolument, avec le fait brut que la prise alternative de Soul Survivor est le bijou des inédits. Pas compliqué: je crois que je la préfère à l'original.
Lire la suite ›
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par elvisisalive TOP 500 COMMENTATEURS sur 29 septembre 2010
Format: CD
Exile On Main Street, un des plus grands albums des Stones et pourtant, le moins connu du grand public. Très peu de hits sur cet album mais de nombreuses perles qui, années après années, ont contribué à faire d'Exile, un album légendaire, chéri par de nombreux rockers de tous âges. Et c'est bien là le signe d'un grand disque : depuis près de 40 ans, Exile ne cesse de rallier à sa cause toujours plus d'aficionados, quelque soit leur âge, des plus jeunes, rockers en herbe en quête d'une culture musicale la plus exhaustive possible, aux plus âgés, qui - personne n'en est à l'abri - sont passés à côté du chef d'oeuvre à l'époque de sa sortie, à l'orée des seventies.

Bon, on ne va pas refaire l'histoire archi connue de la genèse de ce double album, mais quand-même... rappelons que la plupart des sessions se sont déroulées en France, dans la cave pourrie de la Villa Nellcôte louée par Keith à Villefranche Sur Mer en cette année 1971. Véritable auberge espagnole, Nellcôte verra défiler une ribambelle de copains, copines, amis, dealers et autres parasites attirés par la joyeuse anarchie qui règne en ces lieux.

Le reste - des Stones qui fuient l'administration fiscale de leur pays, des sessions chaotiques qui se déroulent dans une ambiance décadente (sex, drugs & rock n'roll), sulfureuse mais néanmoins ultra créative - appartient à l'Histoire et surtout à la légende et a largement été relaté dans de nombreux ouvrages et documentaires de qualité variable.
Lire la suite ›
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Les images de produits des clients

Commentaires client les plus récents


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Rechercher des articles similaires par rubrique