EUR 10,00
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 9 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Explorer les archives du ... a été ajouté à votre Panier
Amazon rachète votre
article EUR 1,50 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Explorer les archives du commerce : Pour vos ancêtres entrepreneurs, commerçants, artisans, colporteurs... Broché – 11 mai 2012


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché, 11 mai 2012
"Veuillez réessayer"
EUR 10,00
EUR 10,00

bonnes résolutions 2015 bonnes résolutions 2015


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Explorer les archives du commerce : Pour vos ancêtres entrepreneurs, commerçants, artisans, colporteurs... + Utiliser le cadastre en généalogie : La transmission familiale d'un bien et ses évolutions, Les fonds des hypothèques + Actes, contrats et dispenses de mariage
Prix pour les trois: EUR 32,00

Acheter les articles sélectionnés ensemble


Descriptions du produit

Extrait

Vous avez un ancêtre maréchal-ferrant à Rochefort ? libraire dans le quartier latin ? pâtissier à Tours ? bonnetier à Troyes ? négociant en vins à Rouen ? minotier à Montmorillon ? serrurier à Versailles ? épicier dans le Limousin ? tonnelier en Alsace ? colporteur en Ariège ? boulanger dans son village ?... Qu'il ait eu une activité modeste ou qu'il ait employé des dizaines de salariés, vous pouvez en apprendre beaucoup sur son activité à travers les fonds documentaires du XIXe siècle et du début du XXe siècle.

Les archives des tribunaux de commerce sont particulièrement intéressantes. Jusqu'ici peu explorées par les généalogistes, elles sont conservées aux archives départementales. Elles détiennent les actes liés à la création ou à la disparition des activités artisanales ou commerciales. Vous y trouverez des informations personnelles sur votre aïeul, son contrat de mariage, son divorce éventuel, son niveau de vie, les modèles de ses publicités ou de sa marque, ses déboires avec ses actionnaires ou sa famille, ainsi que des dossiers complets sur les statuts, les cessions, les litiges, les difficultés rencontrées, voire les faillites.
Le lecteur pourra cependant se demander pourquoi le livre n'aborde que leurs archives du XIXe et XXe siècles alors que la création des tribunaux de commerce remonte à 1563. La raison est double. D'une part, parce que leurs compétences étaient moins étendues qu'aujourd'hui et qu'il n'existait pas de tribunaux de commerce partout. D'autre part et surtout, parce qu'il y a eu, jusqu'à la Révolution, une hostilité si marquée des juridictions traditionnelles vis-à-vis d'eux qu'il est impossible a priori de savoir qui a jugé quoi. Les sénéchaussées, les lieutenants de police et même les justices seigneuriales multipliaient les obstructions : elles se saisissaient abusivement d'affaires déjà en cours au tribunal de commerce, l'affirmaient incompétent hors du cadre géographique de la ville, s'arrogeaient l'appel des procès d'un montant inférieur à 500 livres tournois alors qu'elles n'en avaient légalement pas le droit, empêchaient la création de nouveaux tribunaux et tentaient d'obtenir la suppression des anciens, etc. Bref, il n'existe pas, pour l'Ancien Régime, de fonds d'archives ordonné et les documents liés aux commerçants peuvent se retrouver à n'importe quel endroit des immenses et foisonnants fonds judiciaires conservés.

Pour les XIXe et XXe siècles, à côté des archives des tribunaux de commerce, d'autres fonds d'archives offrent des photographies ou des descriptions détaillées de la boutique, de l'échoppe ou de l'usine, le détail des brevets déposés, le nombre d'apprentis éventuels, les modalités de leurs contrats d'apprentissage ou le détail des litiges survenus.

Un guide était nécessaire pour faire découvrir au généalogiste amateur ces sources moins fréquemment consultées mais disponibles à portée de main dans nos départements. Thème par thème, il indique où chercher et comment. Un outil indispensable en salle d'archives, pour tous les historiens de leur famille.

Présentation de l'éditeur

Pour vos ancêtres entrepreneurs, commerçants, artisans, colporteurs...

Vous avez un ancêtre maréchal-ferrant à Rochefort ? libraire dans le quartier latin ? pâtissier à Tours ? bonnetier à Troyes ? négociant en vins à Rouen ? épicier dans le Limousin ? tonnelier en Alsace ? colporteur en Ariège ? boulanger dans son village ?
Qu'il ait eu une activité modeste ou employé des dizaines de salariés, vous pouvez en apprendre beaucoup sur son activité à travers les fonds documentaires du XIXe siècle et du début du XXe siècle.
Les archives des tribunaux de commerce sont particulièrement intéressantes. Jusqu'ici peu explorées par les généalogistes, elles sont conservées aux archives départementales. Elles détiennent les actes liés à la création ou à la disparition des activités artisanales ou commerciales. Vous y trouverez des informations personnelles sur votre aïeul et son niveau de vie, sur les modèles de ses publicités ou de sa marque, sur ses déboires avec ses actionnaires ou sa famille, ainsi que des dossiers complets sur les statuts, les cessions, les litiges, les difficultés rencontrées, voire les faillites. D'autres fonds d'archives offrent des photographies ou des descriptions détaillées de la boutique, de l'échoppe ou de l'usine, le détail des brevets déposés, le nombre d'apprentis éventuels et les modalités de leurs contrats d'apprentissage. Un guide était nécessaire pour faire découvrir au généalogiste amateur ces sources moins fréquemment consultées mais disponibles à portée de main dans nos départements. Thème par thème, il vous indique où chercher et comment. Un outil indispensable en salle d'archives, pour tous les historiens de leur famille.

Marie-Odile Mergnac a publié plusieurs guides de généalogie (chez Archives & Culture, Le Chêne, Grùnd, France Loisirs, Autrement, Ça m'intéresse...) et de nombreux ouvrages sur les noms de famille et sur la vie quotidienne. Elle dirige la collection «Généalogies» des Éditions Autrement et la revue Hachette Généalogie facile. Elle intervient dans la presse et à la radio sur ce thème.


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 1,50
Vendez Explorer les archives du commerce : Pour vos ancêtres entrepreneurs, commerçants, artisans, colporteurs... contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 1,50, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoiles


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?