Expo 58 et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
EUR 19,39
  • Tous les prix incluent la TVA.
Bientôt disponible.
Commandez-le maintenant et nous vous l'enverrons dès qu'il sera disponible.
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Précommander
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus

Expo 58: A Novel (Anglais) Relié – 2 septembre 2014


Voir les 9 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 19,39
EUR 19,39

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Expo 58: A Novel + Sweet Tooth
Prix pour les deux : EUR 28,54

L'un de ces articles sera expédié plus tôt que l'autre.

Acheter les articles sélectionnés ensemble
  • Sweet Tooth EUR 9,15


NO_CONTENT_IN_FEATURE

Détails sur le produit

  • Relié: 288 pages
  • Editeur : New Harvest (2 septembre 2014)
  • Langue : Anglais
  • ISBN-10: 054434376X
  • ISBN-13: 978-0544343764
  • Moyenne des commentaires client : 3.3 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (3 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 2.090.190 en Livres anglais et étrangers (Voir les 100 premiers en Livres anglais et étrangers)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Né en 1961, à Birmingham, en Angleterre, Jonathan Coe a fait ses études à Trinity College à Cambridge. Il a écrit des articles pour le Guardian, la London Review of Books, le Times Literary Supplement...
Il a reçu le prix Femina Étranger en 1995 pour son quatrième roman, Testament à l'anglaise et le prix Médicis Étranger en 1998 pour La Maison du sommeil.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne 

3.3 étoiles sur 5
Cet article n'est pas encore sorti et ne peut pas être commenté.

Commentaires client les plus utiles

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par thierry gilles on 9 octobre 2013
Format: Relié Achat vérifié
"Expo 58" n'est pas le meilleur livre de Jonathan Coe mais l'auteur garde le don de raconter avec intelligence et ironie des histoires qui mettent du baume au cœur.
L'intérêt du livre est également historique car il analyse très bien le vernis optimiste des années 50-60 dans le contexte particulièrement puéril et sordide de la Guerre Froide. On ne peut que sourire de lire certains discours et certaines prédictions quand on regarde l'état de notre monde actuel...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par A. De Ferry on 5 mai 2014
Format: Relié
Un auteur à succès qui se lance dans le genre espionnage, on aurait du en attendre un très bon livre. Hélas on s'ennuie pendant les 3/4 du livre de la petite histoire de Thomas Foley entre son ministère et sa petite femme. Sans intérêt. On espère que ce ne sera qu'une mise en situation mais le livre avance et on attend toujours. A Bruxelles c'est tout aussi navrant. Il faut attendre les dernières pages pour retrouver un peu d'intérêt car on cherche ce que l'auteur a bien pu vouloir dire. Les surprises sont cousues de fils blanc. Monsieur Coe ferait mieux de laisse le genre policier/espionnage à des spécialistes comme Pierre Lemaitre ( et bien d'autres) dont je commence la lecture de "Au revoir, là Haut" après avoir lu plusieurs romans de lui. Je reste surpris de la bonne critique des médias. Commerce oblige.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
0 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Elisabeth Griffiths on 16 mai 2014
Format: Relié Achat vérifié
Très bon livre à la fois drôle et instructif tout à fait dans l'humour britannique, quand on commence on a envie d'aller plus loin.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus utiles sur Amazon.com (beta)

Amazon.com: 2 commentaires
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
The World's Fair... 28 septembre 2013
Par Jill Meyer - Publié sur Amazon.com
Format: Relié
Long before the internet opened the world up with the click of a mouse, great expositions or World's Fairs were the common way to excite visitors to the host cities with the world's wonders and glimpses of the "future". According to Wiki, the first exposition was held in London in 1851. They were held regularly after that, until World War 2. The first Fair after the end of the war was the Brussels Worlds Fair of 1958.

British author Jonathan Coe has used that Fair as the subject of his new novel, "Expo 58". More pointedly, it is the focal point of some low-key spying and high-blown diplomacy, along with human interaction of the more personal sort. Coe's lead character, a British bureaucrat named Thomas Foley, has been assigned by his office to oversee the British pub being set up at the Fair. Foley has a wife and new baby at home, but, more importantly, he's the son of a Belgian mother and an English pub-owner father. He leaves his wife and babe at home for six months in 1958 and goes to Brussels. Now, Thomas Foley is up for an adventure and finds it of a sort in Brussels that summer. He gets involved with sneaky spies (are there any other kind?) and ladies looking for some adventure themselves.

Look back to the year 1958. It was the height of the Cold War; the Russians had just launched their space program with Sputnick 1 the previous year and tensions were flaring between the US and the USSR. The close quarters of the Fair, with the US and Soviet exhibit halls placed next to each other, proved to be irresistible to agents of both countries, as well as those from Great Britain. Somehow, middle-aged and mid-level bureaucrat Thomas Foley finds himself at the epicenter of the agents' work.

Jonathan Coe has written a fun book with a serious back story. Some of the characters - the agents, in particularly - are caricatures, but the others are written with a nuance lacking in conventional spy books. Thomas Foley and his Belgian friends are real people, people who you might know or want to know. Sylvia Foley, Thomas's left-behind wife, is a particularly well-written character. The reader can almost feel her desperation as her marriage seems to be lacking in any sort of excitement or love.

"Expo 58" is a good read, with an interesting cast of characters and plot.
0 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
Wait for the end 28 octobre 2013
Par Don Mathias - Publié sur Amazon.com
Format: Format Kindle Achat vérifié
Gently climaxing, unfaithfulness, with cascading consequences. 3.5 really, as his brilliant previous novel "The Rain Before it Falls" inflates expectations.
Ces commentaires ont-ils été utiles ? Dites-le-nous
Rechercher


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?