Extension du domaine de la lutte et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
  • Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Extension du domaine de l... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Distribué à partir du Royaume-Uni dans les 24 heures. French language.
Amazon rachète votre
article EUR 0,73 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

Extension du domaine de la lutte Broché – 8 septembre 2010


Voir les 6 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 3,45 EUR 4,18
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 5,20
EUR 3,36 EUR 2,22

Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Extension du domaine de la lutte + Les particules élémentaires + La possibilité d'une île
Prix pour les trois: EUR 21,30

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Amazon.fr

Ville de banlieue, chambre anonyme, petit travail, salaire correct, peu d'intérêt, pas d'amis, de vagues relations. Aucune envie, plus de désir, quelques habitudes. C'est tout un monde de désespoir et de non-sens qui s'ouvre en même temps que commence ce roman des perdants et des abandonnés, ceux qui ont érigé la routine en mode de vie, le renoncement en principe, le défaitisme en valeur. On pourrait en rester là : mais l'auteur va tellement loin dans sa peinture clinique, crue, désenchantée, qu'on relève la tête et le défi. Plus que son antihéros, en tout cas : c'est du moins ce qu'il faut se souhaiter...

Écrit avant Les Particules élémentaires, le roman sulfureux qui fit la notoriété de Michel Houellebecq, Extension du domaine de la lutte est de la même veine : plume acérée, aride, assassine. On en sort laminé, mais bien déterminé à continuer la lutte, et c'est là que tout le paradoxe de la littérature prend un sens. Un roman saisissant à lire avec précautions. --Karla Manuele --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Présentation de l'éditeur

ATTENTION : La couverture de ce livre a été modifiée par l'éditeur récemment. En validant votre commande, vous recevrez donc un exemplaire avec l’une des couvertures figurant sur les images. Nous vous remercions pour votre compréhension.


Voici l'odyssée désenchantée d'un informaticien entre deux âges, jouant son rôle en observant les mouvements humains et les banalités qui s'échangent autour des machines à café. L'installation d'un progiciel en province lui permettra d'étendre le champ de ses observations, d'anéantir les dernières illusions d'un collègue - obsédé malchanceux - et d'élaborer une théorie complète du libéralisme, qu'il soit économique ou sexuel.


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 0,73
Vendez Extension du domaine de la lutte contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 0,73, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Broché: 160 pages
  • Editeur : Editions 84 (8 septembre 2010)
  • Collection : J'ai lu
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2290028517
  • ISBN-13: 978-2290028513
  • Dimensions du produit: 17,5 x 10,9 x 1,3 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.6 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (66 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 2.680 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Michel Houellebecq a publié plusieurs romans, Extension du domaine de la lutte, Les particules élémentaires, Plateforme et La possibilité d'une île. Il est aussi l'auteur de poèmes (Le sens du combat, La poursuite du bonheur, Renaissance), d'une étude sur Lovecraft, d'essais (Rester vivant, et Interventions 2) et d'un récit accompagné de photographies (Lanzarote). Il a écrit avec Bernard-Henri Lévy une correspondance, Ennemis publics. Son œuvre est traduite dans une quarantaine de langues.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

68 internautes sur 73 ont trouvé ce commentaire utile  Par Leibniz le Chat TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 17 août 2004
Format: Poche
Lorsque "Extension du domaine de la lutte" est paru, il y a dix ans, une majorité de commentateurs avaient présenté le livre comme une critique féroce de notre société libérale, vécue comme la combinaison intime de la lutte matérielle et de la compétition sexuelle. Bien entendu, ces points de vue restent aujourd'hui parfaitement valables. Pourtant, à relire le roman dix ans après, force est de constater qu' "Extension du domaine de la lutte" est, d'abord et avant tout, un des plus grands romans jamais écrits sur les formes contemporaines de la dépression. Le narrateur, absolument dénué de tout espoir sur quoi que ce soit, continue malgré tout d'évoluer dans notre monde ; et cela forme la matière, tour à tour poignante et hilarante, mais toujours extrêmement juste, de ces deux cents pages dont on aurait du mal à en trouver une seule de ratée, tant il est manifeste que ce gouffre dépressif a été parcouru de l'intérieur par l'auteur. Stylistiquement, Houellebecq est ici à son zénith : justesse des mots, des effets, jusque dans la ponctuation -- une réussite formelle qu'il ne retrouvera malheureusement dans aucun de ses romans suivants. Une lecture absolument indispensable.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile  Par ecce.om TOP 50 COMMENTATEURS le 31 juillet 2012
Format: Poche
J'arrive bien tard pour commenter un roman aussi ancien, mais autant l'avouer, ce livre traine dans ma bibliothèque depuis des années et je n'avais pas trouvé jusqu'à présent, l'envie de m'y plonger.
Le personnage de Houellbecq ne m'attire pas et la chronique de son Goncourt annoncé, m'a fortement déplu.
Et puis...j'ai sauté le pas et surprise, j'ai aimé.
Bien sûr, le thème -central ici- de la dépression est souvent traité en littérature (et sans doute encore plus souvent dans le cinéma français ou la chanson -voire ce dégout, fil rouge chez Souchon, par exemple).
Mais la force de ce roman tient dans son équilibre miraculeux entre des passages un peu artificiels et des moments de pur talent.
Le dernier paragraphe par exemple est tout simplement magnifique : "je ressens ma peau comme une frontière".
Si les références à chercher du côté de Bret Easton Ellis m'ont moins accroché, en revanche, j'ai été surpris de penser aussi fort à "L'Etranger" de Camus, sans trouver le parallèle ridicule.
Quand Meursault perd sa mère, Houellbecq assiste à la mort d'un des clients des Nouvelles Galeries. Ce décalage est ce qui nourrit cette "Extension...".
Mais le style de Houellbecq lui reste personnel. C'est le roman de la désespérance, de l'abandon de la lutte et de la chûte vers la paupérisation économique, sociale et sexuelle, mais l'humour est aussi présent (seuls les Rouennais y seront insensibles !).
Lire la suite ›
3 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Latour07 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 11 avril 2015
Format: Broché Achat vérifié
L'économiste Bernard Maris, "Oncle Bernard" de Charlie Hebdo, assassiné le 8 janvier dernier, a publié un ouvrage dont la lecture est incontournable : Houellebecq Economiste :

« Ses livres relèvent de la santé publique. Voir que notre époque est quadrillée par la science sinistre et la statistique, laquelle est étymologiquement au coeur de la raison d'Etat et de sa volonté de normer par la `loi Normale' le monde, est une chose ; approcher ensuite les deux raisons de vivre, ou survivre, houellebecquiennes - la bonté et l'amour- en est une autre, autrement oxygénante ».

"Extension du domaine de la lutte" expose la démolition du lien social, de la capture par la publicité, l'environnement économique, du sens du vivre. Le vivre ensemble n'a pas de raison d'être suivant le principe libéral de la "lutte de tous contre tous", du principe "que le meilleur gagne" de cette compétition de chacun contre chacun, amenant mécaniquement à la désolation - la dé-sol-ation, comme le spécifiait Hannah Arendt le déracinement de l'homme.

Flottant dans un univers de violence, où le désir est mécanique, déshumanisé, le bestial est roi.
La pornographie, la folie et la mort par suicide sont les expressions normales de ce monde absurde.

Bernard Maris m'a fait découvrir avec bonheur libérateur le génie créatif et d'observation de Houellebecq.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Bally le 12 juin 2013
Format: Poche Achat vérifié
Je considère M. Houellebecq comme l'un des écrivains les plus marquants de notre époque et ses livres parmi les meilleurs. A chaque fois, il nous donne une vision de la société et des rapports humains avec un talent incontestable, même si sa vision peut déplaire ou choquer.
Extension du domaine de la lutte est son premier roman publié. On y trouve déjà tous les thèmes qui composeront son oeuvre plus tard. Même si l'ensemble est prometteur, j'ai relevé plusieurs maladresses. Digressions aux objectifs flous et trainant en longueur (le récit adolescent), juxtapositions de langage parlé et de charabia psy ou scientifique, invraisemblance des situations (l'incitation au meurtre), quelques clichés (le prêtre succombant à la tentation), quelques facilités (la mort d'un personnage dont on ne sait plus que faire)...
Par ailleurs, Houellebecq, et c'est tout à fait évident dans ce premier livre, aspire à être comparé aux géants Camus et Céline. Le choix de tels maîtres est tout à son honneur, mais est trop apparent dans ce premier opus.
L'auteur toutefois saura par la suite peaufiner son personnage et ses histoires et éviter les écueils.
Ce livre est à lire comme une curiosité, mais ne laissera pas une trace indélébile à mon avis.
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?