undrgrnd Cliquez ici Baby ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Plus d'options
Eye In The Sky
 
Agrandissez cette image
 

Eye In The Sky

16 mai 1988 | Format : MP3

EUR 10,99 (TVA incluse le cas échéant)

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre
Durée
Popularité  
30
1
1:53
30
2
4:36
30
3
4:51
30
4
2:11
30
5
7:22
30
6
4:23
30
7
4:51
30
8
3:34
30
9
3:53
30
10
4:54
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 5 octobre 1987
  • Date de sortie: 16 mai 1988
  • Label: Arista
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 42:28
  • Genres:
  • ASIN: B0028ZLMG6
  • Moyenne des commentaires client : 4.4 étoiles sur 5 17 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 15.270 en Albums (Voir les 100 premiers en Albums)

Commentaires en ligne

4.4 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Miedj50 TOP 1000 COMMENTATEURS le 3 janvier 2009
Format: CD
The Alan Parsons Project est un groupe britannique de rock progressif (Prog Related pour les puristes) qui a été fondé par Eric Woolfson et Alan Parsons. Alan Parsons est à l'origine un ingénieur du son d'où l'extrême qualité voire perfection des albums du "groupe". "Eye In The Sky" est l'image qui permit au début des années 80 de faire sortir le groupe d'une certaine confidentialité grâce au carton du titre "Eye in the Sky" et sa superbe introduction. Plus commercial que les précédents albums de The Alan Parsons Project sans pour autant rogner sur la qualité, "Eye In The Sky" est un superbe alum qui alterne lyrisme et symphonisme le tout baigné dans une atmosphère très "technologique" (synthés et autres "tripatouillages géniaux). "Silence And I" est une superbe ballade et "Mammagamma" un très bel instrumental. Si vous aimez les atmosphères, découvrez la discographie du groupe: mes préférences vont également pour "I, Robot" (référence à Isaac Asimov célèbre auteur de science fiction) et le très symphonique "The Turn of a Friendly Card".
Remarque sur ce commentaire 3 sur 3 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par STEFAN COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 18 février 2015
Format: CD Achat vérifié
Une chose est absolument certaine concernant l'Alan Parsons Project : le groupe est une créature de studio à nulle autre pareille menée qu'elle est par un ingénieur du son d'exception. En 1982, année de parution d'Eye in the Sky, c'est la sixième fois que ce fait est avéré, la sixième fois depuis 1976 et le désormais légendaire Tales Of Mystery & Imagination.
Celui-ci, selon d'où vous vous placez, ce que vous appréciez dans le rock progressif, est un triomphe ou un renoncement. Un triomphe parce que, de la production à la somme des compositions, c'est une galette d'une implacable efficacité qui nous est offerte. Un renoncement parce que c'est, indénablement, l'album le plus commercial alors produit par une formation toujours menée par la paire Eric Woolfson, Alan Parsons, c'est en tout cas ce qu'en diront les intégriste de la chose progressive, et un peu une injustice aussi. Certes la musique s'est simplifiée, a perdu de son ambition diraient les précités, mais regorge encore et toujours d'arrangements et de mélodies d'absolue première bourre. Des exemples ? L'intro planante Sirius qui débouche sur la très bonne chanson et l'énorme hit qu'est Eye in the Sky, les jolies chansonnettes prog-pop que sont Children of the Moon (chantée par David Paton, également guitariste et bassiste de l'exercice), Old and Wise, l'étourdissante doublette Psychobabble/Mammagamma que vous connaissez sans doute tant elle servit à illustrer de belles images sportives, etc.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 1 sur 1 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Du très très bon et du bien banal dans cet album.
Ainsi Mammagamma exploite toutes les ficelles, mais peine à masquer un manque d'inspiration flagrant, délivrant un message poussif et répétitif.
Par contre Sirius, Eye in the Sky évidemment), Gemini, Silence and I (délicat et raffiné), Old and Wise... sont vraiment dignes d'intérêt.
Bonus à écouter et savourer : The Naked Eye et Eye Pieces.
Le reste est là pour le remplissage.
1 commentaire 2 sur 2 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
La sortie d'une réédition est l'occasion rêvée pour le Religionnaire de se lancer dans une énième chronique de cet album qui, s'il n'est peut-être pas l'album ultime des années 80 contient deux titres ultimes de cette décennie à savoir le magnifique et immortel "Eye in the Sky" et l'incroyable "Mammagamma".

Ce satané "Eye in the Sky" s'affirme encore et toujours aux yeux du Religionnaire comme une des plus belles chansons, si ce n'est la plus belle qui lui ait été donnée d'entendre. Sur une musique faussement minimaliste, profondément touchante et empreinte de cette tristesse matinale et presque mollassonne se greffe le chant désespéré d'Eric Woolfson et ses paroles d'une perfection rare ("I'm the Eye in the Sky/Looking at youhouhou/I can read your mind/I'm the maker of rules/Dealing with foohoohools/I can cheat you blind"). Ce concept, une nouvelle fois aeuvre de Woolfson, peut se résumer simplement au désespoir paranoïaque éprouvé face aux divers systèmes de croyance, qu'ils soient politiques ou religieux. Quant au terme Eye in the Sky, son origine est triple : un système de surveillance vidéo, un satellite militaire et un hélicoptère de la météo. Ces trois observations ayant été faites le même jour par un Eric Woolfson visiblement préoccupé à l'époque.

"Mammagamma" est une véritable prouesse de mixage entre soft-rock et electro. Littéralement envahissant, hypnotisant, il prend une ampleur particulièrement démesurée dans une conduite nocturne sur autoroute.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 21 sur 25 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Rechercher des articles similaires par rubrique