Livraison gratuite en 1 jour ouvré avec Amazon Premium


ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
Amazon Rachète votre article
Recevez un chèque-cadeau de EUR 24,98
Amazon Rachète cet article
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Dites-le à l'éditeur :
J'aimerais lire ce livre sur Kindle !

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

FO-SALGADO, GENESIS [Relié]

LELIA SALGADO
4.6 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (39 commentaires client)
Prix : EUR 49,99 Livraison à EUR 0,01 En savoir plus.
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
En stock le 2 février 2015.
Commandez-le dès aujourd'hui.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
‹  Retourner à l'aperçu du produit

Descriptions du produit

Extrait

Extrait de la préface

À la fin des années 1990, j'ai achevé une longue série de reportages sur les mouvements démographiques sans précédent qui marquaient la planète, notamment les migrations massives de ruraux vers les grandes villes de certains continents. Ce projet m'avait amené à suivre des réfugiés démunis de tout, fuyant les conflits armés et les désastres naturels, ou à accompagner de jeunes hommes prêts à tout risquer pour trouver une vie meilleure dans quelque pays lointain. J'ai été le témoin de beaucoup de souffrances et de beaucoup de courage, mais j'ai surtout vu une violence et une brutalité d'un niveau que je n'avais jamais imaginé. Au terme de ce projet, j'avais perdu tout espoir dans le futur de l'humanité.

Un événement positif était néanmoins survenu au cours de cette même période. Mon père m'avait demandé, à moi et à mon épouse, Lélia Deluiz Wanick, de reprendre la ferme familiale du Vale do Rio Doce dans l'État du Minas Gérais au Brésil. Nous avions accepté ce défi, non sans réserves. J'avais grandi là-bas avec mes sept soeurs, au milieu d'une végétation tropicale regorgeant d'oiseaux et d'animaux sauvages, parcourue de rivières poissonneuses, au coeur d'un paysage dont les vallonnements laissaient imaginer qu'un autre monde pouvait exister au-delà. Mais ce paradis avait disparu. Au milieu des années 1990, ici comme dans de nombreuses exploitations agricoles de la région, la déforestation et l'érosion avaient rendu les terres exsangues.

C'est alors que Lélia, la partenaire de toutes les aventures de ma vie, eut l'idée audacieuse de recréer une forêt avec les espèces endémiques qui y prospéraient jadis. Nous n'espérions rien de moins que de faire renaître le petit écosystème de mon enfance. Nous avons planté plus de trois cents variétés d'arbres et, tandis que leur lente pousse s'accompagnait d'un tapis de verdure, nous avons observé le retour des oiseaux, des fleurs, des papillons et des insectes tropicaux. Grâce à cette reforestation, les fortes pluies saisonnières n'entraînaient plus d'inondations dévastatrices mais étaient de nouveau absorbées par le sol; avec le temps, les rivières et les ruisseaux coulèrent de nouveau toute l'année et à notre grand ravissement les poissons, et même les alligators, reparurent.

Émerveillés devant la capacité de la nature à se restaurer d'elle-même, nous sommes devenus de plus en plus anxieux devant le destin de la planète. Nous avons compris l'absurdité de cette idée qui veut que la nature et l'humain soient en quelque sorte séparés et avons réalisé que la rupture de nos liens avec la nature représentait une authentique menace pour l'humanité. Avec l'urbanisation rapide de ces cent dernières années, l'homme a perdu contact avec la vie sauvage, les animaux et les plantes qui représentent l'essence même de la vie sur Terre. Nous savons peut-être comment dominer la nature, mais nous oublions trop souvent que notre survie dépend d'elle.

Ces réflexions sont devenues le point de départ d'une nouvelle aventure photographique à long terme, axée sur la nature. Initialement, nous l'avons conçue comme un projet voulant dénoncer la façon dont nous abusons de notre planète. Nous voulions montrer comment la pollution de notre air, de notre eau et de nos sols est devenue le prix à payer pour notre développement, comment le réchauffement global entraîne des changements climatiques aux conséquences alarmantes, comment l'agriculture industrialisée, l'élevage de bétail à grande échelle et l'exploitation forestière, détruisent les forêts humides.

Après avoir vu réapparaître la vie sur cette terre, jadis la propriété familiale, devenue depuis un parc national, nous avons changé d'optique. Notre espoir ranimé par le spectacle de ces centaines de milliers d'arbres nouveaux, par la vie qu'ils avaient ressuscitée, nous avons décidé de partir explorer la beauté de notre planète. Au cours des huit années suivantes, j'ai accompli trente-deux voyages dans tous les coins du monde, souvent accompagné de Lélia, parfois de notre fils Juliano, et la plupart du temps de mon inestimable collègue, Jacques Barthélémy. Notre mission était de faire connaître les paysages terrestres et marins, les animaux et quelques très anciennes communautés humaines qui ont encore pu échapper au contact souvent destructeur avec l'homme moderne.

Nous avons intitulé ce projet Genesis, car nous avons imaginé remonter le temps jusqu'aux éruptions volcaniques et aux séismes qui façonnèrent notre Terre, jusqu'à l'air, l'eau et le feu à l'origine de la vie, jusqu'aux plus anciennes espèces animales résistant encore à la domestication et aux quelques tribus perdues dont le mode de vie en grande partie inchangé représente les premiers modes subsistants d'organisation humaine. Je voulais étudier la manière dont l'humanité et la nature avaient longtemps coexisté dans ce que nous appelons aujourd'hui un équilibre écologique.

Revue de presse

«Vous avez aimé l'expo? Dans un beau-livre préfacé par l'artiste, TASCHEN publie l'ensemble des photos de la série, réparties selon leurs zones géographiques, sur plus de 500 pages. La qualité de l'ouvrage est irréprochable.» --Francetvinfo.fr, Paris, France

«S comme Sebastião Salgado, «le plus grand photojournaliste du monde», écrit The Sunday Times. S comme star qui attire aussitôt le public à la Maison européenne de la photographie, à Paris, avec son GENESIS, dont TASCHEN a déjà fait un livre monument. Rencontre avec un Fitzcarraldo de la photo, chaleureux et lyrique.» --Le Figaro, Paris, France

«Ce livre est une œuvre d’art extraordinaire.» Rédacteur: Antoine de Caunes dans Le Grand Journal de Canal Plus, Paris, France.

Présentation de l'éditeur

Au cours de 30 voyages, à pied, en avion léger, en bateau, en canoë et même en ballon, par une chaleur extrême ou un froid polaire et dans des conditions parfois dangereuses, Salgado a réuni des images qui nous montrent la nature, les peuples indigènes et les animaux dans toute leur splendeur. Maîtrisant le monochrome avec un talent qui rivalise avec celui du virtuose Ansel Adams, Salgado fait entrer la photographie noir et blanc dans une autre dimension; les nuances de tons de ses uvres, le contraste entre le clair et l obscur, évoquent les tableaux de grands maîtres comme Rembrandt et Georges de la Tour.

Que découvre-t-on dans GENESIS? Les espèces animales et les volcans des Galápagos; les manchots, les lions de mer, les cormorans et les baleines de l Antarctique et de l Atlantique sud; les alligators et les jaguars du Brésil; les lions, les léopards et les éléphants d Afrique; la tribu isolée des Zoé au fin fond de la jungle amazonienne; le peuple Korowaï vivant à l âge de pierre en Papouasie occidentale; les éleveurs de bétail nomades Dinka du Soudan; les nomades nénètses et leurs troupeaux de rennes dans le cercle arctique; les communautés mentawai des îles à l ouest de Sumatra; les icebergs de l Antarctique; les volcans d Afrique centrale et de la péninsule du Kamtchatka; les déserts du Sahara; le rio Negro et le rio Juruá en Amazonie; les failles du Grand Canyon; les glaciers de l'Alaska... Après s être rendu là où personne n était jamais allé, et avoir consacré tant de temps, d énergie et de passion à la réalisation de cet ouvrage, Salgado considère GENESIS comme sa «lettre d amour à la planète».

Contrairement à l édition limitée, conçue comme un portfolio grand format zigzaguant autour de la planète, l édition grand public présente une sélection différente de photographies organisées par zones géographiques en cinq chapitres: Aux confins du Sud, Sanctuaires, Afrique, Terres du Nord et Amazonie et Pantanal. Chacune à sa manière, l édition d art et l édition grand public toutes deux conçues et réalisées par Lélia Wanick Salgado rendent hommage au projet GENESIS de Salgado, aussi grandiose qu exceptionnel.

Biographie de l'auteur

Sebastião Salgado a commencé sa carrière de photographe professionnel à Paris en 1973 et a travaillé avec les agences de photographie Sygma, Gamma et Magnum Photos. En 1994, avec son épouse Lélia, il fonde Amazonas images qui le représente en exclusivité. Les projets photographiques de Salgado ont été l objet de nombreux livres et expositions dont Sahel, L Homme en détresse (1986), Autres Amériques (1986), La Main de l homme (1993), Terra (1997), Exodes (2000), Les Enfants de l exode (2000) et Africa (2007).
‹  Retourner à l'aperçu du produit