Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes undrgrnd Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles
3
4,7 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 17 janvier 2013
Ce dixième tome regroupe les épisodes #52 à 55 de la série créée par le scénariste Bill Willigham sous le label Vertigo et réalisés en 2007 avec le dessinateur Mark Buckingham.
Le terrible "Adversaire" des "Fables" a subi l'une de ses premières défaites personnelles, puisque "Bigby Wolf", dans le volume précédent, est venu en personne lui infliger une sévère correction. Le temps des représailles est venu...

Ces quatre épisodes sont destinés à préparer la grande guerre à venir. Du fin fond de l'Empire, "l'Adversaire" et ses sbires préparent leur revanche. Tout au long de cet arc narratif, le lecteur assiste aux plans de bataille que propose la cruelle "Reine des neiges" à son supérieur. On suit virtuellement les terribles événements qui mènent à la conquête du "Monde des communs" (le notre), à l'extermination de la race humaine et à la fin des "fables". Puis on imagine les représailles qui pourraient mettre ces plans en déroute, avec l'invasion des "royaumes" par les armées de notre monde et la défaite finale de l'ennemi...
Il faut avouer que le concept de cet arc narratif, au récit presque entièrement virtuel, n'est pas banal. D'un certain point de vue, il ne sert à rien, puisqu'il échoue sur un statuquo. Mais d'un autre côté, il permet au scénariste d'avancer ses pions sur l'échiquier d'un récit dense et ambitieux qui nécessite manifestement beaucoup de préparation en amont et un certain nombre d'épisodes nécessaires à l'introduction de nouveaux personnages, destinés à jouer un rôle important dans la suite des événements.
Ainsi, le récit virtuel est entrecoupé de séquences "réelles" qui suivent à la fois les personnages principaux de la série et les nouveaux venus, probablement appelés à participer de manière croissante au futur conflit, inévitable. Ce faisant, Willigham nous familiarise avec d'innombrables figures à la fois connues puisqu'issues des contes de notre enfance, et à la fois complètement repensées et actualisées à la sauce postmoderne. Mention spéciale au personnage d'Hansel, introduit comme un véritable méchant de haute stature. Il tranche finalement avec les autres protagonistes de la série, qui échappent le plus souvent à toute composante manichéenne.

Un nouveau tome de transition (ça commence tout de même à faire beaucoup), qui étend néanmoins la richesse et la densité de la série à des proportions exponentielles.
22 commentaires| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Gepetto a subi un revers qui paraissait définitif dans le tome 9, par Bigby Wolf, descendu des nuages (grâce au haricot magique). On pensait celui-ci vaincu, mais non. Avec son fidèle pionocchio, il revient en force et fomente une conquête mondiale avec Lumi, la reine de l'hiver, le roi des Nomes et quelques autres affreux, pas tous d'accord sur la marche à suivre.

Ce tome 10 relance donc l'intrigue, la bande de comploteurs envoyant à Fableville un émissaire douteux, incarné par Hansel (oui, le frère de Gretel), dont l'histoire revue et corrigée sera narrée dans ces pages, et qui doit espionner nos amis les fables.

En plus de tout ceci, Gobe-Mouche se transforme en crapaud et personne ne sait pourquoi.

La qualité dans la continuité, donc, pour cette oeuvre majeure de Bill Willingham... pourvu que ça dure !
11 commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Bill Willingham semble placer tout doucement ses pièces sur l'echiquier avant un nouvel affrontement entre Fableville et l'Empire.... Ce tome plutôt virtuel, puisqu'il présente une option d'attaque qui ne sera finalement pas retenu; permet toutefois de faire la connaissance de nouveaux personnages dont certains comme Hansel semble parti pour jouer un rôle important, pour d'autres (Raiponce), on ne sait pas trop..... Mais Willingham continue à faire vivre la petite communautée pour notre plus grand plaisir, sachant varier suffisamment les directions, les personnages, les situations pour qu'aucun sentiment de lassitude ne s'empare de nous.... Bref, c'est toujours aussi bon.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

17,50 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)