undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles2
4,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 13 juillet 2007
Les personnages de contes de fée ont été chassés de leurs terres et ont trouvé refuge en un lieu imaginaire appelé New York. Une très froide Blanche Neige est à la tête de cette étrange communauté et le grand méchant loup joue le rôle de flic. Des personnages de toutes sortes de contes doivent désormais vivre ensemble (ceux qui n'ont pas forme humaine vivent à l'écart de la ville et des regards, dans une ferme). Mais certains personnages (prince charmant, grand méchant loup) font partie de plusieurs contes. Alors existe-t-il toute une fratrie de grands méchants loups leur autorisant cette ubiquité à la Droopy ? Non c'est le même grand méchant loup qui s'en est pris aux trois petits cochons et au petit chaperon rouge. C'est le même prince charmant inconstant et volage qui épousa Blanche Neige, la Belle au bois dormant et Cendrillon. Apparemment ces personnages n'étaient pas tout noir ou tout blanc. Le couple de la Belle et de la Bête bat de l'aile (mais qui n'a pas été marié pendant mille sans connaître des hauts et des bas ?) Pinocchio a des pensées d'adulte (adulte comme dans "film pour adulte") enfermées dans un corps d'enfant. Malheureusement ceci reste un peu superficiel, truculent certes mais guère plus. La psychologie des relations entre personnages est sommaire malgré cet important passé commun. Dommage.

Ce tome 3 contient quatre histoires. Trois d'entre elles sont assez courtes et indépendantes. La quatrième, "romance", est plus longue et a plus d'importance dans la narration générale. On retrouve les personnages comme on les a laissés à la fin du tome 2 : Blanche Neige est amochée, Boucle d'or en fuite, etc. L'alliance de cette dernière avec Barbe Bleue ne laisse rien présager de bon.

Intrinsèquement cet album ne vaut pas le précédent. Mais on voit se mettre en place une certaine évolution. Le tome 2 était quasi indépendant du premier alors que ce tome 3 est lié au précédent et que l'histoire se continuera dans les albums suivants. On passe d'histoires indépendantes à une histoire plus globale. Cet album est donc une transition. Un des problèmes est qu'il s'agit d'un recueil où il n'y a guère d'unité d'action. L'histoire principale est trop courte alors on meuble avec des nouvelles sans rapport.

Note : Le récit "romance" est la suite du tome 2 "la ferme des animaux". Il est donc conseillé de commencer par le commencement, c'est-à-dire le tome 1.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Willingham a fait TRES TRES FORT avec cette nouvelle série... FABLES est une réussite sur le plan scénaristique autant que graphique : tout y est dingue et jubilatoire !

Les Fables (êtres de contes de fées) ont tous été ejectés des Royaumes (leur territoire originel) par les envahisseurs. Leur refuge est une rue de New-York, dans laquelle, si l'extérieur des bâtiments parait normale, l'intérieur est démesurément grand... c'est un sortilège qui permet de rester discret aux yeux des humains.

Tout ce petit monde est administré par Blanche (Neige), vamp brune et altruiste en tailleur Chanel. Le chef de la police est Biggy Wolf (oui, le grand méchant loup), croisement de Clint Eastwood et Wolverine, d'apparence humaine, mais qui a du flair et peut redevenir loup à gré. Et avec eux, l'on retrouve toute la clique bien connue des contes, mais modernisés pour l'occase et chacun possédant une attribution sociale correspondante à ses talents naturels : Charmant est un bellâtre qui embobine les femmes et les jette comme des kleenex, Barbe Bleue est riche et pourri, etc. Il y en a beaucoup.

Pour les Fables d'apparence non-humaine existe un refuge - La ferme - loin de la civilisation, où se passe aussi de sacrés délires (on va par exemple y retrouver les 3 petits cochons, limite hardcore !).

Au fur et à mesure des tomes, le décor est planté, les Fables sont confrontés à des crimes, des invasions, leur passé, leur futur, etc., sans compter Biggy qui engrosse Neige et tout le reste...

D'une densité rare, Fables est vraiment très afuté, acéré, acide et intelligent, sans compter un dessin fluide très chouette, et des couvertures d'enfer. Les foules de références aux contes bien connus vous renverront à votre enfance avec bonheur. Le propos est touffu et un tome ne se lit pas entre 2 courses et en 5mn... il se déguste !

Le hors série est lui aussi extra (ça change des HS à 2 balles)... pourvu que ça continue, car c'est le pied !

Voilà l'une des révélations des années 2000.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)