Fachwerk - Silenzio
 
Agrandissez cette image
 

Fachwerk - Silenzio

4 octobre 2011

EUR 5,99 (TVA incluse le cas échéant)
  Titre
Durée
Popularité  
1
Fachwerk
36:13
2
I. quarter note = 96
4:24
3
II. double whole note = 42
2:55
4
III. quarter note = 56
2:47
5
IV. eighth note = 152
1:20
6
V. quarter note = 72
7:57

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 4 octobre 2011
  • Label: Naxos
  • Copyright: (C) 2011 Naxos
  • Durée totale: 55:36
  • Genres:
  • ASIN: B005WQKVW4
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (1 commentaire client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 227.976 en Albums MP3 (Voir les 100 premiers en Albums MP3)

Commentaires en ligne 

5 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
4.0 étoiles sur 5
4.0 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
Par JRL
Format:CD
Sofia Asgatovna (Gubaidulina) Goubaïdoulina est née en 1931 à Tchistopol, République du Tatarstan, URSS (Russie). Jusqu'en 1954, elle étudia la composition au Conservatoire de Kazan, puis au Conservatoire de Moscou, où elle fut éléve de Nikolay Peyko (1916-1995) puis de Vissarion Shebalin (1902-1963). Explorant, dès l'origine, des systèmes d'accords inhabituels, elle fut en particulier soutenue dans sa démarche par Dmitri Shostakovich (1906-1975) qui, lors de son examen final, l'aurait incité à persévérer dans sa « voie erronée ». Dans le milieu des années 1970, elle fonda avec Vyacheslav Artyomov (né en 1940) et Viktor Suslin (né en 1942) le groupe d'improvisation musicale « Astreja » où elle improvisait sur des instruments rares d'Europe de l'Est, ainsi que sur des instruments rituels, et fut mise en 1979 sur une Liste Noire de l'Union des Compositeurs pour avoir participé sans autorisation à des festivals de musique soviétique se déroulant en Occident. Profondément religieuse, influencée par toutes formes de musiques rituelles, par la mystique chrétienne et celle de Nikolai Berdyaev, la philosophie orientale et la psychologie analytique de Carl Jung, l'ésotérisme pythagoricien et l'utilisation des séries de Fibonacci et de la Section d'Or, Sofia Goubaïdoulina assigne au processus artistique la fonction de re-connexion entre le Soi et l'Absolu, considérant l'espace musical comme le média permettant de créer un lien direct avec Dieu, d'atteindre l'Unicité avec le Divin. Elle vit à Hambourg depuis 1992. Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Rechercher des articles similaires par rubrique

ARRAY(0xb3b4f678)