Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Plus d'options
Failures for Gods
 
Agrandissez cette image
 

Failures for Gods

1 juin 2011 | Format : MP3

EUR 7,92 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 10,00 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre
Durée
Popularité  
30
1
5:22
30
2
4:42
30
3
6:25
30
4
4:36
30
5
3:58
30
6
4:24
30
7
5:25
30
8
5:24
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 1 juin 2011
  • Date de sortie: 1 juin 2011
  • Label: Metal Blade Records
  • Copyright: (C) 1999 Metal Blade Records, Inc.
  • Durée totale: 40:16
  • Genres:
  • ASIN: B00EHFOIOS
  • Moyenne des commentaires client : 4.2 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (4 commentaires client)

Commentaires en ligne

4.2 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par orion TOP 100 COMMENTATEURS le 9 juillet 2013
Format: CD Achat vérifié
Immolation : n.f. Une immolation est un sacrifice généralement religieux, ou holocauste. Par extension, « immolation » est devenu synonyme de « tuerie » ou « massacre » de victimes sans défense.
Voilà, même le dictionnaire le dit. Immolation, c'est une tuerie et les victimes sans défense, c'est nous, les pauvres auditeurs que nous sommes.

Immolation, cette légende du Death Metal américain, a pourtant connu un démarrage difficile. Leur premier album paraît en 1991 alors que le groupe existait depuis déjà cinq ans. Puis il a fallu encore attendre cinq ans pour voir débouler le second album, "Here In After". Il faut dire qu'entre temps Immolation a fait les frais du nettoyage au kärcher des groupes Death Metal sur le label Roadrunner. Celui-ci avait décidé, dans le milieu des années 90, de cibler ses efforts sur quelques gros groupes extrêmes comme Fear Factory ou Machine Head et a viré une bonne partie de son catalogue Death Metal, dont Immolation faisait partie.
Si bien qu'en 1999, après treize ans d'existence, ce n'est que le troisième album du groupe qui nous est offert, le second à paraître sur Metal Blade, intitulé "Failures For Gods". Mais avec ce nouvel album, Immolation semble avoir envie de rattraper le temps perdu. Il ne va pas falloir longtemps à Immolation pour rappeler à tout le monde quelle machine de guerre il est.

Premièrement, le son est massif. Il est le fruit du travail de Paul Orofino, producteur que Immolation ne va plus lâcher à partir de cet album.
"Failures For Gods" est tout simplement une pièce maîtresse du genre.
Lire la suite ›
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Vincent VZT VOIX VINE le 7 juin 2010
Format: CD
pour ma part , j'ai découvert Immolation avec cet album dégotté dans les bacs occasion des vendeurs de disques du metal market du festival graspop, en 2000 pour être précis!
je dois dire que je me suis laissé guider par la réputation du groupe, les nombreuses chronoques élogieuses que j'ai lues et surtout pour la magnifique pochette!
je me suis dit que si je ne devais pas aimer, je l'aurais offert à un pote fan de grind qui trouve ridicules et débiles tout les satanistes dans le metal!
mais là, je suis tombé sur le cul à la première écoute: ce disque m'a envouté littéralement par son ambiance malsaine et grandiose. je me suis procuré par la suite les albums précédents et j'ai achté tout les suivants à leur sortie, et même si "failures for gods" n'est pas du pur Immolation pur jus, il ne dépareille pas dans la discographie du groupe (dont je conseille aussi "here in after" et "close a world below").
si "failures for gods" est plus speed et plus "clair" que les autres albums, cela le rend plus accessible sans que le groupe se trahisse pour autant, et il permet à la discographie des new yorkais de respirer.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Emmanuel Gautier TOP 500 COMMENTATEURS le 18 octobre 2011
Format: CD Achat vérifié
Je n'arrive pas à me remettre des albums d'Immolation, particulièrement des premiers dont ce "Failures for Gods", sorti en 1999 avec un son plus brouillon que jamais, un tempo assez lent, des riffs old school, alors qu'à cette époque la transition se faisait vers un Death Metal de plus en plus rapide, technique, au son de plus en plus clair, puissant, ce souvent au détriment des ambiances occultes et malsaines cultivées par les pionniers du genre.
Pour ça, cet album constitue un véritable pied de nez, car rappelons qu'Immolation avait été très peu prolifique dans les années 90 avec seulement trois albums en plus de dix ans d'existence.

Et au lieu de changer leur fusil d'épaule, ils s'obstinent à livrer le même death metal maléfique et blasphématoire, aux harmoniques dissonantes dont ils abusent presque autant qu'un Zakk Wylde mais au service d'une atmosphère qu'eux seuls parviennent à créer, aidés par le guttural unique de Ross Dolan et le matraquage chaotique d'Alex Hernandez, fraîchement recruté et qui restera pour l'album suivant également au même titre que le second guitariste Thomas Wilkinson.

Rythmiques alambiquées, harmonies dérangeantes, paroles ouvertement anticléricales sans être pour autant satanistes et exprimées avec une certaine finesse que l'on ne retrouve pas souvent dans le genre, le tout agrémenté d'une illustration sublime signée par l'habituel Andreas Marschall, ce "Failure...
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par "max_aerts" le 4 octobre 2003
Format: CD
Trop vite semble être la critique la plus juste pour évaluer ce 3° album d'Immolation : le tempo est trop rapide et trop linéaire pour retrouver l'immolation que l'on aime : lourd, puissant, extreme et blasphématoire. Ici, le son enregistré parait faible comparé à tous les autres albums : passés et futurs. Cela dit, il reste recommandable, notamment pour les adeptes du black metal, habitués des enregistremesnt supersoniques. Bien, sans plus.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique