undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

23
4,6 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

14 sur 15 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
CHUTE LIBRE est un superbe thriller stylisée boosté par une réalisation inspirée de l'inégal Joel SCHUMACHER (BATMAN FOREVER, 8MM, L'EXPERIENCE INTERDITE).

Dopé par un casting de premier ordre (phénomènale confrontation entre deux légendes du 7ème art : MICHAEL DOUGLAS et ROBERT DUVALL), ce pètage de plomb est passionnant de bout en bout et bourrés de scènes anthologiques (le fast-food, le gérant du surplus de l'armée, le lance-roquette, le duel final...).

Il bénéficiait jusqu'alors d'un DVD qui datait du moyen-age du support (définition moyenne, couleurs correctes et contraste moyen).

Mais ici je vais vous parler du Blu ray import UK :

- l'image est tout bonnement magnifique et ultra contrastée avec des couleurs éclatantes. Ce film a bénéficié d'une réelle remasterisation HD. Le niveau de détails est exceptionnel.

- le son lui possède un classique dolby surround en VF et la VO est juste un cran au dessus (DOLBY TRUE HD, What else?!): efficace!!

- les bonus sont composés un petit entretien rétrospectif (VOST) avec Michael DOUGLAS intéressant sur la conception du film, un commentaire audio du réal et de Douglas non sous-titré (comme d'hab chez Warner!!) et une bande annonce VO.

Bref un édition convenablement fournie et techniquement réussie.

Ce blu ray atomise donc le DVD sans problème.

Bref CHUTE LIBRE (FALLING DOWN) est un modèle de thriller efficace, émouvant et très violent sans sombrer dans le voyeurisme malsain. Ce qui est assez rare. Surtout de nos jours!!

Si vous voyez ce que je veux dire!!

Un achat incontournable pour tous les fans de thriller bien carré estampillé 90'S!!

A vous de voir.

Spécificités techniques :
Blu-ray "Toutes Zones" - IMPORT UK - Editeur : WARNER - durée : 113mn
Image : 2.35 Cinemascope - 16/9 / HD 1080P
Son : Anglais Dolby True HD 5.1 / Français (vraie VF) Dolby Surround 2.0 / Italien 2.0 / Espagnol castillan 2.0 / Espagnol latin mono 1.0, Portuguais 1.0.
Sous-titres : Portuguais brésilien, Danois, Néerlandais, Finlandais, Français, Italien, Norvegien, Portuguais, Espagnol (latin et castillan) et Suèdois.
Menu : Français / Anglais
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
14 sur 15 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 30 novembre 2002
Ce film, servi par un scénario remarquable et une distribution soignée, révèle un Michael DOUGLAS poignant et loin de ses rôles précédents d'aventurier ou de flambeur. Le plus intéressant n'est pas tant le dénouement que la succession des étapes par lesquelles il s'enfonce progressivement vers le point de non retour.
Un film dur, sans pitié pour la société américaine, mais incroyable d'intelligence. On se régale...
Robert DUVALL est épatant dans un second rôle taillé pour lui.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 28 mars 2010
Interprétant un homme d'affaires victime d'une étrange machination dans "The Game", Michael Douglas apparaît quelques années plus tôt dans le rôle d'un employé de la Défense militaire mis au chômage et ruminant ses griefs contre une société déboussolée. C'est ici le drame d'un homme mis au rancart et confronté à un univers social en déréliction que nous évoque ce film non dépourvu d'humour et d'à-propos. Le personnage, à la grande crédibilité psychologique, impulsif et maladroit, esseulé par une famille incompréhensive et séparé de ses proches par un mur de non-dits et de malentendus, va au terme d'une brusque explosion d'humeur se lancer dans les rapides d'un parcours infernal qui lui fera parcourir Los Angeles. Dans un climat oppressant, un Michael Douglas privé de repères et lassé de tout va errer prisonnier de sa folie. Tous ceux qui feront obstacle à sa route insensée, de l'épicier Coréen au fripier aux discours nazifiants, des loubards Portoricains aux serveurs maniérés d'un fast-food, en seront pour leurs frais.
Michael Douglas manie très bien la palette de l'"homme ordinaire", torturé par le non-sens de l'existence à laquelle il a été voué, enfermé dans ses propres rigidités, tentant douloureusement d'affirmer ses nobles intentions et usant des concepts civiques de son pays avec des discours parfois très Américains. L'affrontement avec le bon vieux briscard de la police est évoqué dans un très beau final où s'opposent deux acteurs bien campés. Un film fataliste et poignant, à voir ou à revoir.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 7 février 2003
un film époustouflant.Un homme à qui tout les malheurs arrivent d'un coup une chaleur trop pesante dans les emboutteillages fini par le faire péter les plombs.Celui ci decide de ne plus se laisser marcher sur les pieds et devient un danger pour la ville.Reussira t'on a l'arrêter à temp? Ce film qui a inspiré la chanson de Disiz La Peste "je pète les plombs" nous présente comment un homme qui perd tout ne peut plus s'intégrer et cause même une certaine gène en devenant dangereux.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Film de l'américain Joel Schumacher ( Le droit de tuer ? / A time to kill (1996), 8mm / 8mm (1999), Le nombre 23 / The number 23 (2007)... ) sorti en salles en 1993. Le mouvement de caméra au début du film montrant l'embouteillage est un véritable régal artistique et technique.

Un homme BIll Foster / D-FENS ( Michael Douglas ) se retrouve longuement bloqué dans un immense embouteillage à Los Angeles ( La mal nommée comme se plait à le rappeler l'écrivain James Ellroy ) par un jour de canicule, avec l'air conditionné et les vitres de sa voiture en panne. Ce sera la goutte d'eau ou la goutte de sueur qui va faire basculer brutalement cet homme de l'autre coté car il a déjà beaucoup de soucis : Divorcé avec interdiction de voir son ancienne épouse et sa fille ( Certainement à cause de sa psychorigidité ), ayant perdu son emploi depuis un mois dans une société travaillant pour le ministère de la défense dont il était salarié depuis vingt ans car devenu " non économiquement viable ", en proie à des problèmes d'argent et vivant depuis son divorce chez sa vieille mère... Cet homme va abandonner sa voiture et traverser à pied Los Angeles en direction de l'ouest pour rejoindre son ex-épouse et sa fille dont c'est l'anniversaire. Cette longue marche en direction de Venice sous un ardent soleil va le mener à traverser des quartiers défavorisés et le faire partir en " Free style " dans une équipée de plus en plus meurtrière.

Un vieil officier du LAPD ( Le grand Robert Duvall, immense colonel Kilgore dans Apocalypse now / 1979 ) qui a par hasard croisé sa route lors de l'embouteillage et dont c'est le dernier jour de travail avant la retraite va petit à petit être le seul à comprendre qui est cet homme et quelle est sa destination (finale). Le flair du vieux flic.

Ce film est un témoignage sur le rêve américain brisé et la psychologie très différente de deux hommes. Les deux hommes ont toujours respecté la loi. L'officier du LAPD a aussi ses soucis personnels et professionnels car en tant que policier il passe bien entendu sa vie à côtoyer la lie de la société mais il voit la vie de façon plus optimiste ( L'affiche de publicité qui le fait rire par exemple ) et avec plus de recul. Bill Foster a toujours été un citoyen sage ( psychorigide ) et travailleur et il n'a d'ailleurs globalement pas tort dans ce qu'il dit. Ne supportant plus la frustration, il se met à dérailler totalement par les moyens qu'il met en oeuvre et à l'inverse des jeunes enfants perdus sur les plages, il suit la course du soleil vers l'ouest. L'action va d'ailleurs se terminer sur la plage de Venice. De son coté l'officier du LAPD va lui aussi à sa façon, faire un très léger pétage de plomb en mettant son poing dans la figure d'un collègue de travail qui a eu une phrase ambiguë au sujet de son épouse.

Le jeu d'acteur de Michael Douglas est somptueux avec en particulier le rictus sur sa bouche, jeu d'acteur tout autant somptueux pour Robert Duvall en officier de police débonnaire. Le suspens du film monte, monte, monte et il y aura bien entendu une confrontation finale mais chuuuuuuut !

Film analysant très bien les ressorts qui font basculer les humains dans la folie meurtrière subite. Ce film me rappelle un vieux fait divers s'étant déroulé en Suisse il y a longtemps. Un directeur commercial qui travaillait depuis vingt ans dans une société et dont tout le monde était satisfait aux niveaux professionnel et humain est arrivé un matin pas fait comme les autres avec un revolver et a tué méthodiquement au hasard six personnes de sa société. Il a été pris vivant, n'a jamais pu expliquer son geste et l'enquête de police n'a pas trouvé de motifs à son acte. Glaçant !

Film vu en DVD VOST. Image moyenne, Son anglais, français et italien en Dolby Surround. Choix pléthorique de langues dans les sous-titres. Néerlandais, arabe, roumain, bulgare, portugais, etc...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Le fils de Kirk, producteur et acteur, est un bonhomme à part. En regardant sa filmographie, je constate qu'il n'a peut-être pas eu tous les honneurs qu'il mérite. Associé à de nombreux projets porteurs, osés voire culottés, polémiques et souvent à la limite du politiquement pas-trop correct, ce petit filou de Mike s'est taillé une belle réputation en saisissant sa chance au vol et en acceptant des projets que d'autres auraient balayés d'un revers de manche. "Fatal Attraction"(1986),"Basic Instinct"(1992)... des titres très équivoques pour des oeuvres que certains jugent faciles et sans génie. "Falling down" m'a beaucoup fait réfléchir: bien sûr que ça m'est arrivé d'être si furieux que j'aurais pu exploser en plein vol et tout démolir sur mon passage. Mais, car il y a un mais... la petite voix à l'intérieur me dit non! Ce monsieur, Will Foster est comme vous et moi, sauf qu'il va franchir la ligne et laisser sortir sa rage, son stress, sa frustration la plus intime. Robert Duvall offre un contre-point fort et formidable à Douglas, que j'ai adoré. Intense, crédible car impliqué et inspiré, il est absolument formidable dans ce rôle casse-cou qui aurait pu virer à la parodie ou la caricature.
Je vous conseille vivement ce DVD, bon divertissement qui a aussi le mérite de pointer du doigt une situation, souvent vécue comme banale et inévitable.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 14 août 2013
Jusqu'oú peut aller un homme lorsqu'il est poussé dans ses derniers retranchements ? Jusqu'au bout. Tout au long du film, on suit le voyage de cet homme qui doit surmonter les obstacles qui se dressent sur son chemin alors qu'il ne veut qu'une chose, qu'on le laisse rejoindre tranquillement sa destinée. Peu à peu, on comprend pourquoi il est dans cet état et ce qui lui est arrivé. Ces explications s'intercallent au milieu de scènes de "rencontres violentes" grandioses oú le bon sens nous fait dire que l'on partage beaucoup des points de vue de D-Fens. Un film qui est toujours d'actualité.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Joel Schumacher est l'un des réalisateurs hollywoodiens les plus honteux, réactionnaires, démagogues, putassiers, etc. etc. Dé-zinguer ses films est un exercice facile pour la critique - et bon nombre de cinéphiles - française. Seulement, il y a ce "Falling Down" ("Chute Libre" en mauvaise traduction française) qui pose problème, et créa d'ailleurs la polémique à l'époque de sa sortie : car dans "Falling Down", au delà du mauvais fantasme du petit blanc qui se révolte - en vrac - contre le temps perdu dans les embouteillages, l'excès d'immigrés asiatiques, la violence des gangs, l'impolitesse du petit personnel des Fast Foods, l'arrogance des nantis retranchés dans leurs clubs de golf privés, l'immoralité des banques, et j'en passe et des meilleures (le plus glauque étant sans doute la méchanceté des ex-épouses qui empêchent leur ex-conjoint de voir leurs rejetons), il y a nombre de choses réellement troublantes, qui en font un VRAI film, et pas seulement un rêve humide du beauf moyen du FN. Il y a l'interprétation remarquable d'un Robert Duvall, qui transcende à tout moment son personnage de petit flic soumis à sa femme bi-polaire, et élève quasiment toutes ses scènes vers une justesse humaine qu'on ne trouve décidément plus dans le cinéma alimentaire hollywoodien récent. Il y a la remarque ambiguïté (volontaire ? On ne peut pas dire...) d'un scénario qui pose clairement son personnage principal comme un dangereux déséquilibré, mais qui - truc classique depuis Voltaire - lui confère une "innocence" dans le regard qu'il jette sur la société californienne permettant de questionner avec une vraie profondeur des comportements quotidiens qui sont aussi les nôtres. Il y a en outre - et c'est sans doute là que le film gêne le plus, et se révèle donc passionnant - l'implication émotionnelle du spectateur qui sympathise rapidement avec cette révolte incohérente mais pourtant réconfortante, et qui se trouve régulièrement honteux d'avoir si aisément cédé aux sirènes du populisme. Finalement, un film polémique et inconfortable comme ce "Falling Down" vaut bien mieux que la plupart des produits bien calibrés qui caressent leur spectateur dans le sens du poil en veillant de ne choquer aucune de ses convictions.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 11 octobre 2013
Difficile de rester indifférent à la vision de ce film. L'intrigue nous prend à la gorge dés les premières images et ne nous lache plus. Vous verrez la société avec un autre oeil après ça. Bouleversant, dérangeant, sarcastique, une bonne claque à la face du "american dream"...!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 9 septembre 2010
Michael Douglas prend fait et cause pour les 'laissés pour compte' au bord de la route, dans un climat de divirce et de violence sociale
magnifique et surprenant pour un film américain de Joel Schumacher dans la lignée de 'la mort d'un commis voyageur'.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Black Rain
Black Rain de Michael Douglas (DVD - 2000)
EUR 6,99

CHUTE LIBRE (1993) BLU RAY IMPORT REGION B AVEC VERSION FRANÇAISE
CHUTE LIBRE (1993) BLU RAY IMPORT REGION B AVEC VERSION FRANÇAISE de Robert Duvall, Barbara Herschey, Barbara Hershey, Frederic Forrest Michael Douglas (Blu-ray)

Liaison fatale [Édition Collector]
Liaison fatale [Édition Collector] de Michael Douglas (DVD - 2002)
EUR 3,99
 
     

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)
  -  
Legaliza tu auto al mejor precio del mercado NO busques mas!