Farrago (Littérature Française) et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
EUR 20,30
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Farrago - Prix Goncourt des lycéens 2003 Broché – 3 septembre 2003


Voir les 3 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 20,30
EUR 20,20 EUR 0,78

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Farrago - Prix Goncourt des lycéens 2003 + Belle mère - Prix Goncourt des Lycéens 1994 + La Joueuse de go - Prix Goncourt des Lycéens 2001
Prix pour les trois: EUR 35,40

Acheter les articles sélectionnés ensemble


Descriptions du produit

Amazon.fr

Quand on habite un village paumé où il ne se passe jamais rien, il faut bien écouter les gens alentour, laisser se faufiler l'imagination, rêver à d'impossibles ailleurs. A fortiori quand on vit à Farrago, petite cité californienne sans éclat et guère folichonne, partagée entre l'église et l'épicerie, a fortiori encore quand on se nomme Homer, aspirant aux odyssées merveilleuses. Tel est le cas de ce faux héros, narrateur, Homer, orphelin (d'une mère prostituée), amateur de vadrouilles, roi du vagabondage, alignant cent petits métiers et cent misères, idéaliste des collines. Autour de lui s'agite amicalement, au rythme des péripéties du quotidien, une fine équipe de bras cassés : un épicier, un forgeron sans forge, un résident d'une décharge, et une prostituée qui pourrait bien devenir sa femme. Car il faudra bien qu'Homer s'invente une vie à défaut de la créer, entre les aspirations des uns, les ambitions des autres. Père de famille et garde forestier par exemple, sauveteur, chef d'orchestre de l'arrestation d'un serial dentiste fou, initiateur de retrouvailles de vieilles connaissances égarées pendant vingt ans...
Dans un foisonnement développé avec brio qui rappellerait bien Faulkner, tout l'art de Yann Apperry est de faire basculer la réalité dans le rêve, d'impliquer l'un dans l'autre (et inversement), de créer du rocambolesque avec peu de choses, de faire palpiter l'imagination, multiplier les anecdotes, les rebondissements, les situations insolites riches de personnages non moins singuliers. Tout le dessein de la littérature en somme. --Céline Darner

Quatrième de couverture

Soudain, une étoile filante a traversé le ciel « Je souhaite avoir un destin, j'ai murmuré. Je souhaite vivre une histoire qui fasse de ma vie un destin. » L'homme qui chuchote ainsi dans la nuit se nomme Homer Idlewilde. Vagabond de toujours, éternel ahuri, il traîne ses rêves et ses questions d'un bout à l'autre de Farrago, une bourgade perdue de la Californie du Nord. Nous sommes en 1973, les B-52 pilonnent Hanoï, les astronautes sont sur la Lune, mais à Farrago, comme dans la vie d'Homer, rien ne se passe. Une nuit, l'existence d'Homer bascule, l'entraînant dans une odyssée tour à tour triomphale et catastrophique où, de fulgurance en fourvoiement, il partira à la rencontre de lui-même. Il a pour compagnons de route Elijah, Duke, Fausto et Ophelia, membres comme lui de cette confrérie des errants de l'Amérique profonde, et qui tentent, eux aussi, de devenir les héros de leur propre vie. A chaque étape de son aventure, les mêmes questions se posent à Homer : entre vivre et raconter, à la fin, comment faire la différence ? Et si on n'a pas les mots pour en tirer une histoire, à quoi bon un destin ?

Yann Apperry est né en 1972. Il a été pensionnaire de la villa Médicis et lauréat de la Fondation Hachette en 1997. Il écrit pour le théâtre et comme librettiste. Il est l'auteur de Qui vive (Minuit, 1997), Paradoxe du ciel nocturne (Grasset, 1999) et Diabolus in musica (Prix Médicis, Grasset, 2000).



Détails sur le produit

  • Broché: 461 pages
  • Editeur : Grasset (3 septembre 2003)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2246614813
  • ISBN-13: 978-2246614814
  • Dimensions du produit: 22,5 x 2,9 x 14 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.4 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (8 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 299.536 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.4 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

18 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile  Par Lisa sur 17 janvier 2006
Format: Broché
Farrago est un pur roman américain, tout y est : le vagabond sympathique à la Huckleberry Finn, le vieux Noir, le shérif, le maire, le prêtre, la mère maquerelle au grand cœur, les vétérans, Hollywood et surtout la nature sauvage, les forêts, les montagnes. On trouve dans ce roman des anglicismes, des clichés dans le nom et la destinée des personnages, des rebondissements dignes d’un blockbuster américain. Et c’est génial. On rit, on pleure pendant plus de 400 pages, on s’attache à Homer, l’anti-héros.
Mais là où ça devient génial, c’est que ce roman est un roman écrit en français par un écrivain francophone. Mais on ne peut le qualifier de roman français, parce que décidément c’est un pur roman américain. Je suis soufflée par le potentiel de création de l’écrivain. Très enthousiasmant.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
12 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile  Par "philippedetoulouse" sur 30 août 2005
Format: Broché
Il est vrai qu'on peut reprocher la lenteur au déroullement de l'histoire... mais malgré tout, quelle histoire!
Un mendiant américain qui vit dans un monde à part, entouré de bons amis qui le mèneront à concevoir la vie d'une manière suffisamment optimiste pour éloigner le récit du nombrilisme pensif qu'il aurait pu recouvrir...
C'est un étonnement perpétuel, à chaque chapitre, une pensée, une phrase qui émeut. Des personnages aussi. toujours plus attachants les uns que les autres, tant Elijah, le ferronier, que Duke le sage ermite(si ma mémoire est bonne).
Enfin, une petite merveille, qui ne sera probablement pas le roman du siècle, mais qui demeure un bon livre qui garantit je crois de la déception. Sans compter la merveilleuse sensation de bien être qui nous envahit lors de la lecture: on est content... pourquoi? bonne question, c'est ainsi.
A lire donc, en tout cas, pour ma part, j'en suis râvi
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Ugo Morel sur 19 septembre 2012
Format: Broché
Un très très grand roman, et, de loin, le meilleur de Yann Apperry. Beaucoup est dit plus haut sur ses personnages attachants et philosophes. Il n'y a nulle lenteur dans ce roman qui monte, monte et remonte dans l'intense. C'est une révélation et, ce qui ne gâche rien, pleine de tendresse et d'humour. C'est pour moi l'un des dix grands romans de ces vingt dernières années.
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
12 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile  Par ceras sur 14 août 2005
Format: Broché
Oui ce livre arrive à faire de choses banales des aventures rocambolesques et de personnages quotidiens des héros des temps modernes. Oui il y a ici beaucoup d'anecdotes, de petites digressions anodines qui se veulent autant de reflexions sur la vie, l'amour, la mort, etc. Mais à vouloir trop faire dans le banal, "farrago" en devient...banal ! L'intrigue s'étire désespérement, parasitée par toutes ces digressions. Certes, il y a quelques passages agréables mais l'auteur voulant ,bien evidemment, refléter le vocabulaire restreint de son narrateur (habitant un peu paumé de l'Amérique profonde ), le style en devient répétitif. Je me suis forçé à finir ce livre parce que la critique en était bonne, en me disant, qu'à un moment il allait enfin "décoller". Mais non, la fin, que je ne peux vous dévoiler, est à l'image du livre...banale. Bref, vous l'aurez compris, j'ai été déçu par ce livre.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?