EUR 6,80
  • Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Fatherland Poche – 16 mars 1998


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche, 16 mars 1998
"Veuillez réessayer"
EUR 6,80
EUR 6,45 EUR 1,94

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Fatherland + Le maître du haut château
Prix pour les deux : EUR 14,40

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Amazon.fr

Mardi 14 avril 1964 : la paix nazie règne depuis vingt ans en Europe et Berlin s'apprête à fêter l'anniversaire d'Adolf Hitler. Les juifs ont été expulsés quelque part, loin à l'est. Encore plus loin à l'est, en Sibérie, la guerre continue. Kennedy a annoncé sa venue en septembre : ce sera la première visite d'un président américain en Allemagne depuis le traité de paix de 1944. L'inspecteur Xavier March enquête sur les meurtres de deux anciens hauts gradés SS. L'affaire est sensible, et March commence à subir des pressions. Mais il s'obstine, et, peu à peu, commence à entrevoir un secret énorme et monstrueux.

Harris récrit l'histoire de façon magistrale. Son Allemagne nazie triomphante, où la peur, la suspicion et la délation règnent en maître, est atrocement convaincante. Dans cette atmosphère étouffante, l'inspecteur March, bien seul avec son scepticisme et sa résistance à l'endoctrinement, apporte une bouffée d'espoir. Avec lui, le lecteur s'enfonce dans une réalité de plus en plus angoissante, jusqu'à la révélation finale. --Jean-Marc Laherrère

Présentation de l'éditeur

Berlin, 1964. Les forces de l'Axe ont gagné la guerre, la paix nazie règne sur l'Europe. L'Amérique a refusé le joug. Mais dans quelques jours, le président Kennedy viendra conclure une alliance avec le Reich. Ce sera la fin du monde libre.Deux meurtres viennent perturber les préparatifs. Les victimes sont d'anciens S.S. de haut rang jouissant d'une paisible retraite. Chargé de l'affaire, l'inspecteur March s'interroge. S'agit-il d'un règlement de comptes entre dignitaires ? Pourquoi la Gestapo s'intéresse-t-elle à l'enquête ? Quelle est cette vérité indicible qui semble menacer les fondations mêmes du régime ? Dans Berlin pavoisé, les bourreaux guettent, prêts à tout pour étouffer les dernières lueurs de la liberté.


Détails sur le produit

  • Poche: 424 pages
  • Editeur : Pocket (16 mars 1998)
  • Collection : Policier / thriller
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2266071173
  • ISBN-13: 978-2266071178
  • Dimensions du produit: 17,8 x 10,9 x 2 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.1 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (37 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 31.060 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile  Par de Chair et de Lait sur 2 août 2006
Robert Harris nous fait vivre quelques jours de 1964 dans une Allemagne où les nazis sont encore au pouvoir. Non seulement, l'auteur crée un formidable suspens qui pend le lecteur à l'enquête de Xavier March, mais en plus il décrit avec un grand réalisme un pays sous l'emprise d'un totalitarisme et de ses crimes. Un livre qui rappelle le 1984 de George Orwell et comme lui, à lire absolument.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
33 internautes sur 35 ont trouvé ce commentaire utile  Par Emmanuel sur 13 janvier 2001
On part d'une hypothese qui nous fait peur: Hitler a gagne la Seconde Guerre Mondiale et envahit l'Europe... Les Juifs ont ete extermines, mais personne ne sait rien, le secret est connus de seulement quelques hautes figures du Reich de 1939 qui disparaissent mysterieusement peu a peu. Personne n'y prete attention, sauf un inspecteur un peu marginal qui s'entete a comprendre pourquoi tous ces morts... Aide par une Americaine charmante et qui en sait bine plus que lui sur les effets de la guerre, il va decouvrir la malheureuse verite et decide de se donner corps et ames, malgres toutes les entraves du Reich et de son endoctrinement, afin que tout le monde sache... Un homme qui lutte seul pour faire la lumiere sur le monstre du nazisme... Un roman exceptionnel, une ecriture vivante, appuye sur des faits et des personnages historiques, on le devore d'un bout a l'autre.
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
13 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile  Par ACG sur 12 février 2007
Fatherland est un polar noir admirablement ficelé. Son originalité tient à la fois à l'excellente intrigue policière et à la description très documentée de l'Allemagne nazie. Le roman baigne de ce fait dans une atmosphère ultra-réaliste : le parti est omniprésent, Berlin vit dans le culte du Führer, la suspicion et la délation règnent en maître (terrible scène où le héros est trahi par un membre de sa propre famille). Dans ce climat étouffant et très crédible, March lutte avec l'aide d'une jeune journaliste américaine pour dévoiler la vérité indicible sur laquelle s'est bâti le Reich. On éprouve une grande sympathie pour Xavier March, seul à résister à l'endoctrinement général orchestré par les nazis et à conserver son libre-arbitre (mais à quel prix!).

Captivant et angoissant, Fatherland se dévore d'un bout à l'autre. Cerise sur le gâteau, la fin est très réussie, ce qui est loin d'être toujours le cas dans ce type de romans.
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par crapsouk sur 14 février 2012
Achat vérifié
à mi-chemin entre 'le Maitre du Haut Chateau' de Dick, plus ambitieux mais finalement pas très convaincant, et 'la Trilogie berlinoise' de Kerr un peu faiblarde dans la troisième partie (après-guerre), ce: Vaterland, non, pardon : Fatherland, est un polar bien fait, bien construit, bien documenté sur la période nazie, sans grande surprise mais dont la chute est tout à fait plausible;
pas de pathos, ni de psychologie inutiles pour illustrer une période horrible de l'histoire européenne, qui aurait pu se prolonger jusqu'en 1964 au moins, si les Allemands avaient gagné la bataille de Stalingrad; c'est là ou réside l'uchronie.
l'auteur évite de tomber dans le piège de la précision qui nuit souvent à la vraisemblance dans ce genre d'exercice, son héros n'en est pas un, c'est simplement un tout petit rouage qui grippe dans la grosse machine nazie;
ce roman donne à penser autant que d'autres plus démonstratifs sur la période....
ne pas oublier le clin d'oeil malicieux de l'auteur: le président des Etats-Unis en 1964, qui doit venir à Berlin rencontrer Hitler est un....Kennedy, mais Joseph le père!!!! dira-t-il en arrivant: 'Ich bin ein Berliner'.......................
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Pierodekraon VOIX VINE sur 30 mars 2008
Achat vérifié
Unique car il est extrèmement bien construit

Unique car il s'appuie sur un fond historique complètement reconstruit où Hitler aurait gagné la seconde guerre mondiale.

Unique car le récit évolue entre le thriller, le roman d'espionnage et l'intrigue politique.

Unique car bien que l'histoire soit inventée, elle est parfaitement crédible et ne tombe jamais dans le fantastique.

Unique enfin par la grosse grosse claque qu'il va vous mettre!

A lire d'urgence!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
11 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile  Par gotein sur 5 mars 2003
La vision d'un Berlin glauque, froid, terrifiant et l'enquête effroyable de l'inspecteur nous renvoie à un monde d'une noirceur épouvantable et qui fait froid dans le dos sur les régimes totalitaires de tous poils. Un livre captivant, prenant et exceptionnel !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Freya Meyers sur 23 avril 2008
Format: Broché
The synopsis is somewhat misleading. Fatherland is indeed set in an alternate reality, but it is not one in which the Nazi's have *won* the war, but rather one in which the USA and the Third Reich are at a *stalemate*. The Third Reich is still engaged in a battle on the Eastern Front however, with the USA supplying Arms to the Russians. What sets this book apart from many other alternate reality/Nazi conspiracy theory books however, is that this alternate reality setting is almost redundant. The prime plot point is not the scenario of the stalemate, but rather a murder mystery... Set in the 1960s against a backdrop of a highly anticipated diplomatic visit from the US president to Germany, the body of a prominent Nazi official is found, and far from wanting to make it a big deal Xavier, a homicide detective is told to hush it all up, and basically drop it. But Xavier is not a lacky, or a sheep, and he can't. Despite orders, he investigates (after teaming up with a U.S journalist). What he uncovers is a conspiracy that threatens to undo the foundation of everything he has ever known...
One of the most fascinating fiction books I have ever read. Probably *the* best thriller I have ever read. I read it in one sitting, on the edge of my seat. It was utterly brilliant, and the ending was... just breathtaking. 11/10.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?