Fausse route et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus


ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Commencez à lire Fausse route sur votre Kindle en moins d'une minute.

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

Fausse route : Réflexions sur 30 années de féminisme [Broché]

Elisabeth Badinter
5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
Prix conseillé : EUR 18,90
Prix : EUR 17,96 LIVRAISON GRATUITE En savoir plus.
Économisez : EUR 0,94 (5%)
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Il ne reste plus que 4 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le mercredi 23 avril ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.

Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle EUR 5,99  
Broché EUR 17,96  

Vous cherchez un livre ?

Tous nos livres
Retrouvez des millions de livres à -5% et livrés gratuitement.

Description de l'ouvrage

25 avril 2003 SCIENCE HUM
" Les stéréotypes d'antan, pudiquement appelés "nos repères", nous enfermaient mais nous rassuraient. Aujourd'hui, leur éclatement en trouble plus d'un. Bien des hommes y voient la raison de la chute de leur empire et le font payer aux femmes. Nombre d'entre elles sont tentées de répliquer par l'instauration d'un nouvel ordre moral qui suppose le rétablissement des frontières. C'est le piège où ne pas tomber sous peine d'y perdre notre liberté, de freiner la marche vers l'égalité et de renouer avec le séparatisme. Cette tentation est celle du discours dominant qui se fait entendre depuis dix ou quinze ans. Contrairement à ses espérances, il est peu probable qu'il fasse progresser la condition des femmes. Il est même à craindre que leurs relations avec les hommes se détériorent. C'est ce qu'on appelle faire fausse route. " E. B.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Fausse route : Réflexions sur 30 années de féminisme + XY, de l'identité masculine
Acheter les articles sélectionnés ensemble
  • XY, de l'identité masculine EUR 5,80


Descriptions du produit

Amazon.fr

Un pas en avant, deux pas en arrière. Constat peu glorieux ? Fausse route d’Élisabeth Badinter dresse un état des lieux des luttes féministes. Rappelant que la différence des sexes est un fait qui ne doit pas prédestiner aux rôles et aux fonctions, Élisabeth Badinter pointe, dénonce parfois, les contradictions d’un féminisme "obsédé par la problématique identitaire". Et l’auteur de poser la question : quels sont les réels progrès réalisés depuis quinze ans ? À étudier de près les phénomènes sociaux et comportementaux durant les deux dernières décennies, aussi bien dans le monde oriental que dans le monde occidental, on prend conscience de la pérennité d’une guerre des sexes, doublée d’une renaissance des stéréotypes sexuels. Au-delà de ce constat, Élisabeth Badinter décrypte la tendance insidieuse d’un nouveau féminisme qui a retrouvé les accents moralisateurs du judéo-christianisme, voire la naissance d’une "bien-pensance féminine" ou – pire – une dérive d’un féminisme guerrier.
Qu’on ne se trompe pas : la guerre des sexes a toujours lieu. Élisabeth Badinter rappelle que "l’indifférenciation des sexes n’est pas celle des identités. C’est au contraire la condition de leur multiplicité et de notre liberté". --Denis Gombert

Quatrième de couverture

« Les stéréotypes d'antan, pudiquement appelés "nos repères", nous enfermaient mais nous rassuraient. Aujourd'hui, leur éclatement en trouble plus d'un. Bien des hommes y voient la raison de la chute de leur empire et le font payer aux femmes. Nombre d'entre elles sont tentées de répliquer par l'instauration d'un nouvel ordre moral qui suppose le rétablissement des frontières. C'est le piège où ne pas tomber sous peine d'y perdre notre liberté, de freiner la marche vers l'égalité et de renouer avec le séparatisme. Cette tentation est celle du discours dominant qui se fait entendre depuis dix ou quinze ans. Contrairement à ses espérances, il est peu probable qu'il fasse progresser la condition des femmes. Il est même à craindre que leurs relations avec les hommes se détériorent. C'est ce qu'on appelle faire fausse route. » E. B.

Elisabeth Badinter est notamment l'auteur de L'Amour en plus, de L'un est l'autre et de XY. De l'identité masculine.


Détails sur le produit

  • Broché: 221 pages
  • Editeur : Odile Jacob (25 avril 2003)
  • Collection : SCIENCE HUM
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 273811265X
  • ISBN-13: 978-2738112651
  • Dimensions du produit: 19,6 x 14 x 1,6 cm
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 197.092 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
5.0 étoiles sur 5
5.0 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
13 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La guerre des sexes a toujours lieu 17 février 2004
Par Joël TOP 1000 COMMENTATEURS
Format:Broché
Ce livre est très intéressant en ce qu'il aborde le féminisme sous un angle qui n'est pas celui de la confrontation mais davantage celui de la recherche d'un compromis. Ceux qui connaissent les écrits d'Elisabeth Badinter n'apprendront rien de nouveau; pour les autres, ils y trouveront un résumé de sa pensée. Madame Badinter est d'avis qu'il est erroné de croire que l'on avancera vers davantage de parité et d'égalité en présentant la femme comme une victime. Je tends à partager cette opinion, mais je suis un homme, alors...?
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
15 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une analyse lucide et équilibrée 20 juillet 2004
Par Claudia
Format:Broché
Il y a 30 ans, les féministes se battaient pour l'égalité avec les hommes. Depuis une quinzaine d'années, elles se battent surtout pour la différenciation et le victimisme. Un victimisme qui est presque devenu, dans la société en général, une fin en soi: «Je souffre, donc je vaux», comme disait Pascal Bruckner. Ou encore une différenciation constitutionnelle des deux sexes qui permette de justifier une discrimination positive. En d'autres termes, une justice basée sur la nature plus "altruiste" de la femme, i.e. sur les droits de naissance, sur le statut plutôt que sur le contrat social. Ceci augmente les ressentissements et la distance entre les deux sexes, et risque de nuire aux deux parties, mais surtout aux femmes, réléguées à un rôle maternel et dépendant.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit
ARRAY(0xb1414bf4)

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?