• Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Faut-il manger les animau... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: En Stock.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Faut-il manger les animaux ? Poche – 23 février 2012

4.7 étoiles sur 5 102 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 7,80
EUR 7,80 EUR 3,81

Romans et littérature

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Faut-il manger les animaux ?
  • +
  • No steak
  • +
  • Les droits de l'animal
Prix total: EUR 18,40
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Etre carnivore est-il moralement légitime? Comment traitons-nous les animaux que nous consommons ? Avant de se lancer dans une vaste enquête, Jonathan Safran Foer convoque souvenirs d'enfance, données statistiques et arguments philosophiques pour interroger nos comportements vis-à-vis des animaux. Il dénonce ainsi l'abomination actuelle des pratiques d'élevage et d'abattage, tout en se penchant sur les derniers vestiges d'une civilisation qui respectait encore l'animal. Choquant, drôle et inattendu.

Biographie de l'auteur

Né en 1977, Jonathan Safran Foer est l'un des auteurs américains les plus doués de sa génération. A Princeton, il a eu comme professeurs Joyce Carol Oates et Jeffrey Eugenides. Ses publications sont toujours des événements littéraires internationaux et sont disponibles en Points.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


En savoir plus sur l'auteur

Né en 1977 à Washington, DC, Jonathan Safran Foer fait des études de lettres à Princeton sous la direction de Joyce Carol Oates et Jeffrey Eugenides. En 1999, il part pour l'Ukraine afin d'y retracer la vie de son grand-père. De ce voyage naît son premier roman, « Tout est illuminé », qui devient un événement littéraire international qui sera récompensé par de nombreux prix et adapté au cinéma. Il publie en 2005 son deuxième roman, « Extrêmement fort et incroyablement près » : « Pyrotechnique, énigmatique et, avant tout, extrêmement émouvant. Un exploit hors du commun » (Salman Rushdie).
Jonathan Safran Foer vit à Brooklyn avec sa femme et leur fils.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche
D'emblée on se rend compte que l'on a à faire à un auteur brillant. Le style est incisif. On ne se lasse pas de lire ce livre sur un sujet a priori ardu car à chaque coin de page, une surprise, une rupture de rythme vous attend.

Bien que très documenté, cet ouvrage est également subjectif. Non pas dans son analyse, qui laisse le choix au lecteur de se prononcer et évite les leçons de morale; mais dans la narration. L'auteur fait appel à ses souvenirs personnels (les plats de sa grand-mère) ainsi qu'à sa vie présente : la naissance de son enfant, mais aussi l'adoption d'un chien. Du particulier nait une certaine universalité, qui nous invite à réfléchir non seulement sur la consommation de viande et de produits animaux, mais aussi d'une manière générale sur deux autres thèmes universels : notre rapport aux animaux - en dehors de l'alimentation -, et notre rapport à l'alimentation d'une manière générale. Tout cela est évoqué sans gravité, mais au contraire avec parfois un humour juif digne de Woody Allen.

Maintenant, sur le fond, que faut-il en retenir ? Comment sort-on de la lecture de cet ouvrage ? Très clairement, tout lecteur censé devrait en conséquence modifier son alimentation, même légèrement. Préférer de la volaille élevée "en liberté" (même le plein air semble fortement critiquable, au moins aux Etats-Unis). Ou (et ce sera mon cas) éviter les crevettes sauvages et le thon. Pourquoi ?
Lire la suite ›
2 commentaires 59 sur 60 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Ce livre devrait figurer aux programmes scolaires. Mais en attendant, je conseillerais vivement à quiconque de l'acheter. Surtout aux parents qui se soucient de ce qu'ils servent comme nourriture à leurs enfants. Jonathan Safran Foer est un écrivain superbe et le livre se lit d'un trait, tellement il a l'art de raconter avec passion une histoire qui, dans d'autres mains moins douées que lui pourrait sembler rébarbative. Soit dit en passant, la traduction est excellente, ce qui n'est pas toujours le cas de livres traduits de l'anglais.
Remarque sur ce commentaire 16 sur 16 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Étant donné les conditions de l'élevage industriel, qui produit l'immense majorité des viandes que nous consommons (99% aux Etats-Unis), est-il moralement raisonnable de continuer à manger des animaux? L'enquête de Jonathan Safran Foer, qui mêle l'analyse au récit, montre le coût exorbitant, du point de vue moral et écologique, de la fabrication en masse de produits carnés bon marché. Le sort abominable réservé aux bêtes à viande élevées en série (poulets, dindes, cochons, saumons et, dans une moindre mesure, boeufs) y est relaté avec force détails et arguments. Végétarien ouvert, l'auteur est également parti à la rencontre d'éleveurs traditionnels, qui respectent leurs bêtes et s'efforcent de leur prodiguer, autant qu'il est possible, une bonne vie et une mort douce. Ce livre qui explore les coulisses du théâtre alimentaire a le mérite de faire remonter à la surface un des grands refoulés de notre civilisation, à savoir le rapport que nous avons, ou refusons d'avoir, avec les animaux que nous consommons. Savons-nous vraiment ce qu'il faut aux bêtes endurer pour se retrouver dans nos assiettes? Et aurions-nous encore envie d'en manger si nous le savions? Pourquoi l'ours polaire du zoo de Berlin soulève-t-il l'enthousiasme et la compassion générale, alors que le cochon d'élevage, à l'intelligence comparable sinon supérieure, souffre dans l'indifférence?La désanimalisation qui est le prix nécessaire à la consommation carnée de masse reste un impensé de nos sociétés, auquel le livre de J.S. Foer s'efforce de remédier.
15 commentaires 121 sur 127 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Premier livre que je lis de cet auteur.
Ce livre est superbe tant par sa simplicité d'approche mais par le chemin dans lequel nous emmène l'auteur. A travers sa propre quête d'information en tant que jeune papa, il nous fait l'état des lieux de nos modes de consommation, qu'est-ce que ça implique que de manger des crevettes, des œufs de poules. On ne pourra pas dire après cette lecture, je ne savais pas. Ce livre n'est en aucun cas un manifeste pour le végétarisme, mais il ose pauser des questions et y répondre de manière claire, sans mensonge. Que l'on devienne végétarien ou non, ce qui est sûr c'est qu'après cette lecture, notre consommation de viande se fait de manière plus consciente et/ou réfléchie. C'est en cela que ce livre est une mine d'or. On ne peut plus acheter sans penser à ce que cela induit car nous savons maintenant d'où provient nos aliments.
Remarque sur ce commentaire 22 sur 23 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?