Film noir et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
EUR 24,00
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Film noir a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Film noir Broché – 21 février 2013


Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 24,00
EUR 9,96 EUR 1,74

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Film noir + Jours d'Alexandrie - PRIX MEDITERRANEE ETRANGER 2011
Prix pour les deux : EUR 48,50

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

Paris, avril 1939

- Le bien existe en nous. Le mal, nous l'inventons par nécessité, ne l'oublie pas, déclara Miguel Tharabon.
Puis il se carra dans sa chaise et se tut, fumant sa pipe, son verre de Martell Napoléon à la main, les yeux tournés vers l'Opéra. C'était un après-midi du début avril 1939 au Café de la Paix, devant la place inondée de passants, de voitures et d'autobus. Aux feux de signalisation, les véhicules attendaient le signal du départ, et les piétons traversaient, descendaient les marches du métro en croisant ceux qui montaient. Des nuages lourds annonçaient la pluie ou l'arrivée d'une nouvelle guerre.
Tel était du moins l'avis de don Miguel, qui, entre alcool et tabac, prophétisa : «Nous quittons une guerre civile pour entrer dans une guerre mondiale imminente.» Après la prise du pouvoir par Franco, il était une fois de plus exilé à Paris. Il avait passé la frontière en février, alors que tombait la Catalogne. Je lui avais téléphoné quelques jours plus tôt pour solliciter un rendez-vous, qu'il avait accepté aussitôt. Sa voix était claire et juvénile.
- Tu es donc le petit-fils de Philippe Thébault ?
- En effet.
- J'ai bien connu ton grand-père.
- Je le sais, don Miguel. C'est lui qui m'a parlé de vous. Il vous tenait en haute estime.
- C'est réciproque. Un homme exceptionnel. Que devient-il ?
- Il nous a quittés l'an dernier, hélas.
- Il est mort ? Mais il était plus jeune que moi !
- Il n'était pas très âgé, c'est exact. Mais il pensait avoir bien rempli sa vie.
- C'est cela qui compte.
Je comprenais, en l'observant, pourquoi mon grand-père le considérait comme le plus bel homme de son temps. J'avais proposé de nous retrouver au Café de la Paix, et tandis qu'il entrait, droit, bien bâti, l'oeil sombre, je pensai : «Un vrai cosmopolite !»
Il portait une ample gabardine ceinturée, un feutre noir et une écharpe de soie rouge. A un tel homme on pouvait pardonner une légère boiterie. La façon dont il s'appuyait sur sa canne d'ébène dégageait un charme incontestable. J'aurais parié, tant il semblait à l'aise, qu'il était un habitué des lieux. Il affirma pourtant n'y avoir pas mis les pieds depuis des années.
- Pourquoi m'as-tu fait venir ici ?
- Tout le monde connaît le Café de la Paix, n'est-ce pas ?
- Qu'est-ce qui te fait croire que je ne connais pas Paris ? Ne serait-ce que pendant mes années d'exil...
- Vous le connaissez, bien sûr, dis-je, embarrassé, et il sourit.
- Je peux t'en raconter, des histoires, sur le Café de la Paix à mon époque... Un autre temps...
Et il se lança, comme le font les personnes âgées dès qu'elles trouvent une oreille complaisante. Je guettais une pause pour glisser un mot ; pas moyen : je dus attendre qu'il n'ait plus envie de parler. Le garçon apporta les consommations sur un plateau d'argent.
- Philippe Thébault, donc... reprit-il enfin.
- Oui, j'ai le nom de mon grand-père. Il m'étudia du regard.
- Pas seulement le nom.
- Vous trouvez que je lui ressemble, vous aussi ?
- D'autres te l'ont dit ?
- Que j'ai ses yeux, sa couleur de peau et de cheveux...
- Et sans doute un petit quelque chose de plus. Son regard, son sourire. Es-tu comme lui têtu et intransigeant ?
- On le prétend.
- Mais tu es plus maigre.
- II avait pris du poids avec l'âge. En fait, je fais une enquête pour une revue et j'aurais besoin de votre aide.
- Je t'écoute.

Revue de presse

La vie de Basil Zaharoff, marchand de canons et amoureux, est un roman  : Stefanakis l'a écrit...
Stefanakis construit alors un récit brillant, jonglant avec les personnages qui rebondissent d'une époque à l'autre comme dans un scénario de film noir. On y côtoie des figures pitoyables ou pittoresques, idéalistes ou corrompues, policiers, anarchistes, espions, ministres, rois, réels ou inventés. Un roman allègre rongé par la certitude de la catastrophe passée comme par la crainte de celle qui vient. (Alain Nicolas - L'Humanité du 28 février 2013 )


Détails sur le produit

  • Broché: 340 pages
  • Editeur : Editions Viviane Hamy; Édition : Editions Viviane Hamy (21 février 2013)
  • Collection : DOM ETRANGER
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2878585771
  • ISBN-13: 978-2878585773
  • Dimensions du produit: 23,8 x 15,4 x 3,4 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 278.319 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.5 étoiles sur 5
5 étoiles
0
4 étoiles
1
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les deux commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par traversay TOP 50 COMMENTATEURSVOIX VINE le 21 juillet 2013
Format: Broché
La vie de Basil Zaharoff, marchand d'armes et espion, au coeur de tous les conflits et affaires (Dreyfus, Panama, ...) entre 1880 et 1930, est un véritable roman. Dans Film noir, Dimitris Stefanakis s'empare de cette vie peu commune pour en faire une fiction où tout est presque vrai. Ce n'est pas pour autant une biographie, l'auteur situant le centre du livre en 1939, à la veille de la guerre, plusieurs conversations entre un journaliste et un vieil ami de Basil Z. permettant de remonter la trame d'une vie qui a épousé toutes les convulsions d'une époque. Autant dire que c'est passionnant pour qui s'intéresse aux petites histoires dans la grande. Et c'est mené à bride abattue par le romancier grec qui n'a pas peur de violer la chronologie d'un pas allègre et vivifiant laissant à Zaharoff une grande part de mystère, tellement l'homme était pétri d'ambigüités. Et puis, la grande affaire de son existence, n'est-ce pas Maria del Pilar, son amour éperdu, duchesse espagnole au sang bouillant ? Le récit de Stefanakis est bien entendu ultra documenté mais son style vif dépoussière les archives, va au delà de l'histoire officielle et rend très vivant les événements les plus marquants d'un demi siècle trépidant et violent.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
0 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par missir le 14 juin 2013
Format: Broché Achat vérifié
instructif, bien écrit et facile à lire instructif, bien écrit et facile à lire instructif, bien écrit et facile à lire
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?