EUR 22,00
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 11 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Fin de la croissance (La)... a été ajouté à votre Panier
Amazon rachète votre
article EUR 7,70 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Fin de la croissance (La) : S'adapter à notre nouvelle réalité économique Broché – 22 mars 2012


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché, 22 mars 2012
"Veuillez réessayer"
EUR 22,00
EUR 20,85 EUR 16,95

Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing

EUR 22,00 Livraison à EUR 0,01. Il ne reste plus que 11 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement). Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Fin de la croissance (La) : S'adapter à notre nouvelle réalité économique + Prospérité sans croissance : La transition vers une économie durable
Prix pour les deux : EUR 43,50

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

Extrait de l'introduction

La nouvelle normalité

Les membres actifs les plus influents de la sphère économique [...] se sont eux-mêmes constitués en une sorte de Politburo pour une bonne pensée économique. En règle générale, - comme on peut s'y attendre de la part d'un club de gentlemen - ils se sont ainsi retrouvés du mauvais côté concernant chaque question politique importante, et pas seulement récemment, mais depuis des décennies. Ils ont prédit des désastres qui ne sont pas produits. Ils ont nié l'éventualité d'événements qui sont ensuite survenus. [...] Ils se sont opposés aux réformes les plus minimes, décentes et sensibles, tout en proposant des placebos à la place. Ils sont toujours surpris lorsque quelque chose de fâcheux se produit pour de bon. Et lorsqu'ils sentent enfin que leur position n'est pas tenable, ils ne réexaminent pas leur point de vue. Ils n'envisagent pas la possibilité d'une faille dans leur logique ou leur théorie. Ils changent simplement de sujet. Personne ne perd la face, dans ce club, pour s'être trompé. Tout le monde est à nouveau invité à s'exprimer lors des réunions de fin d'année. Et toujours personne de l'extérieur n'est invité à participer.

- James Kenneth Galbraith (économiste)

L'argument central de ce livre est à la fois simple et déconcertant : la croissance économique telle que nous l'avons connue est bel et bien terminée.

La «croissance» dont nous parlons consiste en l'expansion de la taille globale de l'économie (davantage de personnes servies et d'argent échangé), et de la quantité d'énergie et de biens matériels en circulation.

La crise économique qui s'est amorcée en 2007-2008 était à la fois prévisible et inévitable. Elle marque une rupture permanente et fondamentale avec les décennies précédentes - période au cours de laquelle la plupart des économistes avaient adopté le point de vue irréaliste d'une croissance perpétuelle non seulement nécessaire, mais possible. Des barrières infranchissables s'opposent à présent à la poursuite de l'expansion économique, et notre monde se heurte à ces barrières.

Cela ne signifie pas pour autant que nous ne connaîtrons pas un autre trimestre ou une autre année de croissance, par rapport au trimestre ou à l'année précédents. Cependant, à partir de maintenant, une fois les courbes lissées, la tendance générale de l'économie (mesurée en termes de production et de consommation de biens réels) va se niveler ou décroître.

Cela n'exclut pas non plus que certaines régions, nations, ou secteurs d'activité, ne continueront pas à croître pendant un certain temps. Mais en dernière analyse, cette croissance ne se fera qu'au détriment d'autres régions, nations ou secteurs d'activité. Désormais, seule une croissance relative est possible : l'économie mondiale joue un jeu auquel personne ne gagne (un «jeu à somme nulle»), avec une cagnotte toujours plus maigre à partager entre les gagnants.

Pourquoi est-ce la fin de la croissance ?

De nombreux experts financiers ont identifié les sérieux problèmes auxquels l'économie américaine était confrontée - y compris les niveaux colossaux de dettes, publiques et privées, impossibles à rembourser, et l'éclatement de la bulle de l'immobilier - menaçant la croissance économique. Le consensus général étant qu'une fois ces problèmes résolus, la croissance reprendrait à des taux «normaux». Mais les experts oublient souvent de prendre en considération les facteurs externes au système financier, qui rendent la reprise d'une croissance économique virtuellement impossible. Or cet état de choses n'est pas temporaire, mais permanent.
(...)

Présentation de l'éditeur

Les économistes maintiennent que la reprise est à portée de main, pourtant les taux de chômage demeurent élevés et les valeurs immobilières continuent de plonger ; les États croulent sous des déficits record et leur monnaie sont l'objet d'attaques spéculatives, le financement de leur dette soumis à des mécanismes prédateurs et destructeurs. « La Fin de la Croissance » pose un diagnostic dérangeant : d'un point de vue économique, nous sommes parvenus à un tournant décisif de l'Histoire. La trajectoire expansionniste de notre civilisation industrielle se heurte à présent à des barrières naturelles non négociables. Ce nouveau livre incontournable de Richard HEINBERG nous plonge au cur de la crise financière, afin de comprendre pourquoi et comment elle est survenue, et de tenter de trouver des solutions pour, peut-être, nous éviter le pire. Écrit dans un style alerte et très accessible, ce livre détaille les trois facteurs essentiels qui s'opposent à toute reprise à long terme de la croissance : l'épuisement des ressources, les dégâts environnementaux, et les taux d'endettement écrasants. La convergence de ces paramètres ne peut que nous obliger à reconsidérer les théories économiques dominantes, et à réinventer la finance et le commerce. « La Fin de la Croissance » dresse l'inventaire des moyens dont disposent les responsables politiques, et dont nous disposons en tant qu'associations, communautés ou familles, pour bâtir une nouvelle économie qui fonctionne à l'intérieur des limites de notre environnement et de ses ressources. Pour l'auteur, cette transition peut nous être profitable, à condition que nous placions l'environnement et l'humain au cur de nos préoccupations, au lieu de poursuivre notre quête, nécessairement vaine, d'une croissance perpétuelle. « HEINBERG dépeint les trois principaux facteurs de la crise inévitable à venir limites des ressources, problèmes environnementaux, et faillite du système financier et démontre en quoi il ne s'agit pas de défis distincts, mais bien d'une crise systémique globale. Quand vous aurez terminé ce livre, deux conclusions s'imposeront à vous. Tout d'abord, que nous ne sommes pas confrontés à une récession, mais bel et bien à la fin de la croissance économique. Ensuite, que ce n'est pas le problème de nos enfants, mais le nôtre. Il est temps pour nous de nous préparer, et cela commence par la lecture de cet ouvrage. » - Paul GILDING, ancien directeur de Greenpeace International. « Richard HEINBERG n'est pas du genre à esquiver les sujets difficiles, et La Fin de la Croissance en est une nouvelle preuve. Il met à plat les réalités économiques et environnementales actuelles, lesquelles sont effrayantes à regarder en face. Mais croyez-moi, ne pas les regarder serait bien pire. Et comme l'explique HEINBERG, le plus tôt nous aurons cette discussion absolument nécessaire sur la manière dont nous devons agir et nous comporter sur cette seule petite planète qui est la nôtre, le mieux cela sera pour chacun d'entre nous. » - Annie LEONARD, militante altermondialiste et auteur de L'Histoire des choses.


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 7,70
Vendez Fin de la croissance (La) : S'adapter à notre nouvelle réalité économique contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 7,70, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoiles


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?