Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Plus d'options
Fireball - 25th Anniversary Edition
 
Agrandissez cette image
 

Fireball - 25th Anniversary Edition

1 mars 2003 | Format : MP3

EUR 5,69 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 7,00 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre
Durée
Popularité  
30
1
3:25
30
2
6:53
30
3
5:21
30
4
4:43
30
5
5:21
30
6
8:19
30
7
6:26
30
8
4:05
30
9
3:07
30
10
3:34
30
11
5:35
30
12
6:10
30
13
4:16
30
14
4:07
30
15
0:54
30
16
6:23

Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 14 octobre 1996
  • Date de sortie: 14 octobre 1996
  • Label: Parlophone UK
  • Copyright: 1996 HEC Enterprises Ltd. This label copy information is the subject of copyright protection. All rights reserved. (C) 1996 Parlophone Records Ltd
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 1:18:39
  • Genres:
  • ASIN: B00258X0RU
  • Moyenne des commentaires client : 4.2 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (11 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 19.822 en Albums (Voir les 100 premiers en Albums)

Commentaires en ligne

4.2 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

12 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile  Par Ramone the Snake COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR le 22 septembre 2004
Format: CD Achat vérifié
Ca c'est Deep Purple au sommet!! Et quel sommet, quand on sort en ...3 ans, "In Rock, Fireball, Machine Head". Indissociable de ces deux autres brûlots incontournables du rock lourd, "Fireball" est reconnu à juste titre par tous les fans du groupe, comme un CD essentiel, et tellement original, moins "agressif", peut être plus travaillé que les deux autres tant les atmosphères sont variées ; cette réédition est MAGNIFIQUE : c'est la piste aux étoiles, avec un beau livret, des versions live et acoustiques superbes. Pour un prix vraiment sympa, courez commander ce disque indémodable, qui se bonifie avec l'âge. Bravo à la maison de disques pour la qualité de la réédition.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par CAROSSI le 27 février 2014
Format: CD
Quand on demande de citer les meilleurs albums du Pourpre Profond, on répond "Machine head", "In rock", voir "Burn" mais rarement "Fireball". Pourtant, l'album est très bon, mais il a le "malheur" d'être situé entre les 2 monstres que sont "In rock" et "Machine head", albums mythiques.
Les 3 premiers titres sont assez rentre-dedans: le morceau-titre et "Demon's eye" sont excellents, "No no no" est pas mal mais un peu long et répétitif. Puis vient "Anyone's Daughter" que l'on pourrait qualifier de folk-country et qui s'avère vraiment sympa. "The mule" est un bon titre, un peu psychédélique, servant d'intro au solo de batterie de "Made in Japan". "Fools", avec son intro calme puis qui explose soudainement est sans conteste un des meilleurs voir le meilleur titre de l'album. Enfin, "No one came" pour finir est également un morceau convaincant. A noter dans les bonus l'excellent "Strange kind of woman" qui avait remplacé "Demon's eye" en versions US, Canandienne et japonnaise.
Moins révolutionnaire que "In rock" et moins génial que "Machine head", "Fireball" est néanmoins très bon (s'il s'était agit d'un autre groupe, j'aurai mis 5 étoiles!).
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile  Par A-MA-ZONE le 10 mars 2003
Format: CD Achat vérifié
CE CD commératif pour les 25 ans de l'album "FIREBALL" est tout simplement excellent. Outre les titres originaux remasterisés, il contient l'original "STRANGE KIND OF WOWAM" et sa face B de l'époque "I'M ALONE", ainsi que deux petites perles injustement oubliées, "FREEDOM" et "SLOW TRAIN ALBUM", speedées, pêchues, à la rythmique et aux refrains entêtant qui vous trottent dans la tête après l'écoute. Il se dégage de l'ensemble un plaisir évident de jouer entre les différents membre du groupe avant les tensions qui éclatent au grand jour dès l'album suivant "MACHINE HEAD".
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
13 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile  Par Luc B. TOP 500 COMMENTATEURS le 22 novembre 2005
Format: CD
« Fireball » est le deuxième album de Deep purple, période Mark II. C'est à dire avec Ian Gillan au chant et Roger Glover à la basse, la formation la plus représentative et talentueuse du groupe, qui composa les plus grands titres du Pourpre Profond.

C'est un album de transition, boudé à sa sortie. Le titre « Fireball » qui ouvre les hostilités est un superbe morceau de hard rock, digne de figurer sur l'album précédent « In rock ». Speedé, virtuose et bruyant à souhait. Les titres qui suivent, sont davantage dans la veine boogie rock, comme « Demon's eyes » (intéressant mais assez classique), ou « No one came » (très grande réussite). L'ambiance est plus bluezy, moins électrique, moins volcanique, ce qui évoque ce que sera l'album suivant : « Machine Head » en 1972. C'est pourquoi on peut véritablement parler de transition, les trois albums écoutés à la suite se développant comme un triptyque, qui commence par le hard incandescent de « In Rock », pour revenir par étapes successives au source du Rythme 'n' blues de « Machine head », et d'ailleurs confirmé par le très bluezy « Who do we think we are ».

« Fireball » n'est pas un mauvais disque de Deep Purple. Il recèle des pépites sublimes. Mais il apparaît moins cohérent, en mélangeant les genres. On passe du country folk « Anyone's Daugher » superbe chanson, à l'ovni « The mule » au relents psychédéliques moins passionnant, et qui se traîne (contrairement à la version live sublimissime dans « Made in Japan »).
Lire la suite ›
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par Dr. Rock le 14 décembre 2014
Format: CD
Ayant rejoint le peloton des mastodontes du hard rock naissant (Zeppelin, Sabbath, Jethro) et acquis un succès à la hauteur de ses espérances, Deep Purple est maintenant parfaitement en phase avec son époque. Suite à un nouveau hit single grandiose, STRANGE KIND OF WOMAN, voici l’album qui eut la laborieuse tâche de succéder à IN ROCK.
Tout est (presque) dit. Démarrant sur les chapeaux de roues avec FIREBALL, une tuerie surspeedée à la batterie phénoménale, le disque ne tient hélas pas toutes les promesses que son morceau-titre laissait espérer. Néanmoins, malgré une intensité moins constante que sur IN ROCK, Purple réalise là un album hautement recommandable : pour le riff dinosaurien de DEMON’S EYE d’abord (argh le solo d’orgue !), pour la mélancolie déchirante qui se cache derrière le country-folk ANYONE’S DAUGHTER ensuite (argh la guitare slide !), mais aussi pour les arabesques psyché de THE MULE (argh la batterie !) et surtout pour ce FOOLS de huit minutes (et plus) qui, malgré un couplet recyclant pour la troisième fois INTO THE FIRE, voit Deep Purple nager pas loin des eaux du prog (argh le passage au violon !). En bref, un album plutôt gonflé et aventureux dans la carrière d’un groupe à la réputation pachydermique, ternie par aucun des morceaux présents ici.
Tops : FIREBALL, DEMON’S EYE, FOOLS, ANYONE’S DAUGHTER, THE MULE
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Rechercher des articles similaires par rubrique