Fleetwood Mac

Les clients ont également acheté des articles de

Stevie Nicks
Neil Young
Peter Green
The Who
Led Zeppelin
Eagles
Eric Clapton
Grateful Dead

Top albums (Voir les 185)


Voir les 185 albums de Fleetwood Mac

Fleetwood Mac : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 867
Titre Album  

Image de Fleetwood Mac

Dernier Tweet

fleetwoodmac

Fleetwood Mac are nominated for Best Live Act 2014 at the 02 Silver Clef Awards! Tweet @NordoffRobbins1 with #BLAfleetwoodmac to vote.


Biographie

Fondé principalement par des ex-Bluesbreakers de John Mayall, Fleetwood Mac s'impose dès sa création comme une des forces principales du british blues revival (avec Cream et Chicken Shack). Le premier album, Fleetwood Mac, reste un an dans les charts anglais et recèle des hits comme « Black Magic Woman » et « Albatross ». Mais, au cinquième opus, Blues Jam At Chess/In Chicago (1969, avec la participation de Buddy Guy et d'Otis Spann), le groupe s'éloigne du blues.

Perturbations

En 1970, Peter Green, attiré par la religion, se retire à l'aube d'un succès grandissant. Peu à peu, et avec ... Lire la suite

Fondé principalement par des ex-Bluesbreakers de John Mayall, Fleetwood Mac s'impose dès sa création comme une des forces principales du british blues revival (avec Cream et Chicken Shack). Le premier album, Fleetwood Mac, reste un an dans les charts anglais et recèle des hits comme « Black Magic Woman » et « Albatross ». Mais, au cinquième opus, Blues Jam At Chess/In Chicago (1969, avec la participation de Buddy Guy et d'Otis Spann), le groupe s'éloigne du blues.

Perturbations

En 1970, Peter Green, attiré par la religion, se retire à l'aube d'un succès grandissant. Peu à peu, et avec l'arrivée de Christine Perfect (ex-Spencer Davis et Chicken Shack), future épouse McVie, le groupe glisse vers un registre plus rock et mélodique. En 1971, Spencer rejoint une secte. Une période de confusion s'ensuit. Les changements de musiciens et les problèmes du groupe avec un manager véreux perturbent leur cohésion et leur créativité musicale.

Big Mac

En 1974, pour enrayer cette instabilité, Fleetwood Mac s'installe en Californie. Lindsey Buckingham et Stevie Nicks, une des plus belles voix féminines du rock, sont recrutées. De nouvelles idées mélodiques et harmoniques aèrent une section rythmique solide mais vieillotte. Résultat, Fleetwood Mac se vend à 5 millions d'exemplaires et réinstalle massivement le groupe sur les ondes radio. Deux ans plus tard, Rumours, disque majeur, est élu album de l'année et dépasse aujourd'hui les 17 millions de ventes.

Records

Une surenchère d'idées, un souci d'expérimentation et d'ouverture vont amener les musiciens vers des projets solos ponctuels. Les albums à suivre, sauf Live, digne reflet de leur popularité et de tournées démesurées, remportent grâce à leurs mélodies léchées un large succès. À ce jour, et malgré le départ de Stevie Nicks en 1994, Big Mac (leur surnom) représente l'une des plus belles réussites artistiques (blues métamorphosé en pop californienne) et commerciale du rock (31 millions d'albums vendus aux États-Unis).

Don't Stop

Pour l'anecdote, en 1993, le président américain Bill Clinton leur a demandé de jouer « Don't Stop », thème de son gala d'inauguration présidentielle.

Copyright 2014 Music Story Music Story

Fondé principalement par des ex-Bluesbreakers de John Mayall, Fleetwood Mac s'impose dès sa création comme une des forces principales du british blues revival (avec Cream et Chicken Shack). Le premier album, Fleetwood Mac, reste un an dans les charts anglais et recèle des hits comme « Black Magic Woman » et « Albatross ». Mais, au cinquième opus, Blues Jam At Chess/In Chicago (1969, avec la participation de Buddy Guy et d'Otis Spann), le groupe s'éloigne du blues.

Perturbations

En 1970, Peter Green, attiré par la religion, se retire à l'aube d'un succès grandissant. Peu à peu, et avec l'arrivée de Christine Perfect (ex-Spencer Davis et Chicken Shack), future épouse McVie, le groupe glisse vers un registre plus rock et mélodique. En 1971, Spencer rejoint une secte. Une période de confusion s'ensuit. Les changements de musiciens et les problèmes du groupe avec un manager véreux perturbent leur cohésion et leur créativité musicale.

Big Mac

En 1974, pour enrayer cette instabilité, Fleetwood Mac s'installe en Californie. Lindsey Buckingham et Stevie Nicks, une des plus belles voix féminines du rock, sont recrutées. De nouvelles idées mélodiques et harmoniques aèrent une section rythmique solide mais vieillotte. Résultat, Fleetwood Mac se vend à 5 millions d'exemplaires et réinstalle massivement le groupe sur les ondes radio. Deux ans plus tard, Rumours, disque majeur, est élu album de l'année et dépasse aujourd'hui les 17 millions de ventes.

Records

Une surenchère d'idées, un souci d'expérimentation et d'ouverture vont amener les musiciens vers des projets solos ponctuels. Les albums à suivre, sauf Live, digne reflet de leur popularité et de tournées démesurées, remportent grâce à leurs mélodies léchées un large succès. À ce jour, et malgré le départ de Stevie Nicks en 1994, Big Mac (leur surnom) représente l'une des plus belles réussites artistiques (blues métamorphosé en pop californienne) et commerciale du rock (31 millions d'albums vendus aux États-Unis).

Don't Stop

Pour l'anecdote, en 1993, le président américain Bill Clinton leur a demandé de jouer « Don't Stop », thème de son gala d'inauguration présidentielle.

Copyright 2014 Music Story Music Story

Fondé principalement par des ex-Bluesbreakers de John Mayall, Fleetwood Mac s'impose dès sa création comme une des forces principales du british blues revival (avec Cream et Chicken Shack). Le premier album, Fleetwood Mac, reste un an dans les charts anglais et recèle des hits comme « Black Magic Woman » et « Albatross ». Mais, au cinquième opus, Blues Jam At Chess/In Chicago (1969, avec la participation de Buddy Guy et d'Otis Spann), le groupe s'éloigne du blues.

Perturbations

En 1970, Peter Green, attiré par la religion, se retire à l'aube d'un succès grandissant. Peu à peu, et avec l'arrivée de Christine Perfect (ex-Spencer Davis et Chicken Shack), future épouse McVie, le groupe glisse vers un registre plus rock et mélodique. En 1971, Spencer rejoint une secte. Une période de confusion s'ensuit. Les changements de musiciens et les problèmes du groupe avec un manager véreux perturbent leur cohésion et leur créativité musicale.

Big Mac

En 1974, pour enrayer cette instabilité, Fleetwood Mac s'installe en Californie. Lindsey Buckingham et Stevie Nicks, une des plus belles voix féminines du rock, sont recrutées. De nouvelles idées mélodiques et harmoniques aèrent une section rythmique solide mais vieillotte. Résultat, Fleetwood Mac se vend à 5 millions d'exemplaires et réinstalle massivement le groupe sur les ondes radio. Deux ans plus tard, Rumours, disque majeur, est élu album de l'année et dépasse aujourd'hui les 17 millions de ventes.

Records

Une surenchère d'idées, un souci d'expérimentation et d'ouverture vont amener les musiciens vers des projets solos ponctuels. Les albums à suivre, sauf Live, digne reflet de leur popularité et de tournées démesurées, remportent grâce à leurs mélodies léchées un large succès. À ce jour, et malgré le départ de Stevie Nicks en 1994, Big Mac (leur surnom) représente l'une des plus belles réussites artistiques (blues métamorphosé en pop californienne) et commerciale du rock (31 millions d'albums vendus aux États-Unis).

Don't Stop

Pour l'anecdote, en 1993, le président américain Bill Clinton leur a demandé de jouer « Don't Stop », thème de son gala d'inauguration présidentielle.

Copyright 2014 Music Story Music Story


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page