ARRAY(0xab47527c)
 

Florence and the Machine

 

Florence and the Machine : top des titres MP3

 
Tous les titres
1 - 10 titres sur 150 titres
Trier par
Titre Album Durée Prix
Écouter1. Cosmic LoveLungs 4:15EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter2. You've Got The LoveLungs 2:48EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter3. Dog Days Are OverLungs 4:12EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter4. Shake It OutCeremonials (Deluxe Version +Video) 4:37EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter5. Kiss With A FistLungs 2:04EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter6. Never Let Me GoCeremonials 4:31EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter7. SpectrumCeremonials (Deluxe Version +Video) 5:11EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter8. Breath Of LifeBreath Of Life 4:08EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter9. Breath Of LifeSnow White & The Huntsman 4:11EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter10. Seven DevilsCeremonials 5:03EUR 1,29  Acheter le titre 
1 - 10 titres sur 150 titres
« Précédent| Page: 12345...|Suivant »
Vendu par Amazon Media EU S.à r.l. En passant une commande, vous acceptez nos conditions d'utilisation.



Image de Florence and the Machine


Biographie

Née en 1986 en banlieue de Londres, Florence Mary Leontine Welch passe son enfance à écouter des disques : de soul, de blues, de rock et de pop. L'éclectisme de la jeune femme la conduit à composer des chansons au style assez hybride, empruntant autant à Kate Bush qu'à Feist, en passant par les nouvelles petites reines de la pop britannique : Lily Allen, Duffy, Kate Nash ou encore Amy Winehouse...

A star is born

Après des études au lycée Alleyn de Dulwich, (Londres), période durant laquelle Florence Welch a joué avec un groupe punk baptisé The Toxic Cockroaches, la jeune musicienne, fan des ... Lire la suite

Née en 1986 en banlieue de Londres, Florence Mary Leontine Welch passe son enfance à écouter des disques : de soul, de blues, de rock et de pop. L'éclectisme de la jeune femme la conduit à composer des chansons au style assez hybride, empruntant autant à Kate Bush qu'à Feist, en passant par les nouvelles petites reines de la pop britannique : Lily Allen, Duffy, Kate Nash ou encore Amy Winehouse...

A star is born

Après des études au lycée Alleyn de Dulwich, (Londres), période durant laquelle Florence Welch a joué avec un groupe punk baptisé The Toxic Cockroaches, la jeune musicienne, fan des White Stripes, se met à écrire ses propres chansons. A cette période, elle s'inscrit dans une école d'arts appliqués... Puis Florence parvient à proposer ses chansons au label Moshi Moshi, qui tombe sous le charme. C'est avec eux qu'elle signe son premier contrat pour des singles. Le premier, « Kiss With a Fist », morceau entre pop et garage, séduit un large public, et ses prestations scéniques avec les membres de son groupe (The Machine) sont un carton.

A l'été 2008, Florence sort un deuxième titre, le très soul « Dog Days Are Over ». Plébiscité par le fameux NME (New Musical Express, le magazine musical le plus influent outre-Manche) et la BBC, Florence & The Machine devient un petit phénomène en Angleterre, et suit les traces (dans un genre cependant différent) des chanteuses jeunes et rebelles, comme Lily Allen, Kate Nash ou Amy Winehouse. Le premier album de Florence & The Machine, le très attendu Lungs, sort en juillet 2009 sous les vivas de la critique.

Après une année chargée en promotion et concerts, Florence and the Machine investit les studios d'Abbey Road de janvier à avril 2011 pour enregistrer son deuxième album. Chargé de la production, Paul Epworth signe sept des compositions de Ceremonials qui paraît le jour d'Halloween. L'album acclamé par la critique est précédé de l'extrait « What the Water Gave Me » et du premier single « Shake It Out ». Nouveau succès international pour le groupe qui monte et se produit dans des salles de plus en plus grandes. Dans la foulée sort en avril 2012 un épisode de la série MTV Unplugged dans lequel Florence Welch adoucit ses titres originaux et une reprise d'Otis Redding (« Try A Little Tenderness »). Copyright 2014 Music Story Arnaud de Vaubicourt

Née en 1986 en banlieue de Londres, Florence Mary Leontine Welch passe son enfance à écouter des disques : de soul, de blues, de rock et de pop. L'éclectisme de la jeune femme la conduit à composer des chansons au style assez hybride, empruntant autant à Kate Bush qu'à Feist, en passant par les nouvelles petites reines de la pop britannique : Lily Allen, Duffy, Kate Nash ou encore Amy Winehouse...

A star is born

Après des études au lycée Alleyn de Dulwich, (Londres), période durant laquelle Florence Welch a joué avec un groupe punk baptisé The Toxic Cockroaches, la jeune musicienne, fan des White Stripes, se met à écrire ses propres chansons. A cette période, elle s'inscrit dans une école d'arts appliqués... Puis Florence parvient à proposer ses chansons au label Moshi Moshi, qui tombe sous le charme. C'est avec eux qu'elle signe son premier contrat pour des singles. Le premier, « Kiss With a Fist », morceau entre pop et garage, séduit un large public, et ses prestations scéniques avec les membres de son groupe (The Machine) sont un carton.

A l'été 2008, Florence sort un deuxième titre, le très soul « Dog Days Are Over ». Plébiscité par le fameux NME (New Musical Express, le magazine musical le plus influent outre-Manche) et la BBC, Florence & The Machine devient un petit phénomène en Angleterre, et suit les traces (dans un genre cependant différent) des chanteuses jeunes et rebelles, comme Lily Allen, Kate Nash ou Amy Winehouse. Le premier album de Florence & The Machine, le très attendu Lungs, sort en juillet 2009 sous les vivas de la critique.

Après une année chargée en promotion et concerts, Florence and the Machine investit les studios d'Abbey Road de janvier à avril 2011 pour enregistrer son deuxième album. Chargé de la production, Paul Epworth signe sept des compositions de Ceremonials qui paraît le jour d'Halloween. L'album acclamé par la critique est précédé de l'extrait « What the Water Gave Me » et du premier single « Shake It Out ». Nouveau succès international pour le groupe qui monte et se produit dans des salles de plus en plus grandes. Dans la foulée sort en avril 2012 un épisode de la série MTV Unplugged dans lequel Florence Welch adoucit ses titres originaux et une reprise d'Otis Redding (« Try A Little Tenderness »). Copyright 2014 Music Story Arnaud de Vaubicourt

Née en 1986 en banlieue de Londres, Florence Mary Leontine Welch passe son enfance à écouter des disques : de soul, de blues, de rock et de pop. L'éclectisme de la jeune femme la conduit à composer des chansons au style assez hybride, empruntant autant à Kate Bush qu'à Feist, en passant par les nouvelles petites reines de la pop britannique : Lily Allen, Duffy, Kate Nash ou encore Amy Winehouse...

A star is born

Après des études au lycée Alleyn de Dulwich, (Londres), période durant laquelle Florence Welch a joué avec un groupe punk baptisé The Toxic Cockroaches, la jeune musicienne, fan des White Stripes, se met à écrire ses propres chansons. A cette période, elle s'inscrit dans une école d'arts appliqués... Puis Florence parvient à proposer ses chansons au label Moshi Moshi, qui tombe sous le charme. C'est avec eux qu'elle signe son premier contrat pour des singles. Le premier, « Kiss With a Fist », morceau entre pop et garage, séduit un large public, et ses prestations scéniques avec les membres de son groupe (The Machine) sont un carton.

A l'été 2008, Florence sort un deuxième titre, le très soul « Dog Days Are Over ». Plébiscité par le fameux NME (New Musical Express, le magazine musical le plus influent outre-Manche) et la BBC, Florence & The Machine devient un petit phénomène en Angleterre, et suit les traces (dans un genre cependant différent) des chanteuses jeunes et rebelles, comme Lily Allen, Kate Nash ou Amy Winehouse. Le premier album de Florence & The Machine, le très attendu Lungs, sort en juillet 2009 sous les vivas de la critique.

Après une année chargée en promotion et concerts, Florence and the Machine investit les studios d'Abbey Road de janvier à avril 2011 pour enregistrer son deuxième album. Chargé de la production, Paul Epworth signe sept des compositions de Ceremonials qui paraît le jour d'Halloween. L'album acclamé par la critique est précédé de l'extrait « What the Water Gave Me » et du premier single « Shake It Out ». Nouveau succès international pour le groupe qui monte et se produit dans des salles de plus en plus grandes. Dans la foulée sort en avril 2012 un épisode de la série MTV Unplugged dans lequel Florence Welch adoucit ses titres originaux et une reprise d'Otis Redding (« Try A Little Tenderness »). Copyright 2014 Music Story Arnaud de Vaubicourt


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page