Version MP3 incluse GRATUITEMENT
Quantité :1

Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 21,29
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : Expédition Express
Ajouter au panier
EUR 21,71
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : Fulfillment Express
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à €7.99

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Fly From Here Bonus


Prix : EUR 21,47 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Hors cadeaux ou produits vendus par des vendeurs tiers. Voir Conditions sur les coûts en cas d'annulation de commande.
Il ne reste plus que 5 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
29 neufs à partir de EUR 8,62 7 d'occasion à partir de EUR 8,50
boutique Noël
Offrez de la musique pour Noël !
Retrouvez toutes nos idées cadeaux au sein de notre boutique Noël CD, Vinyles et DVD Musicaux.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Yes

Discographie

Image de l'album de Yes

Photos

Image de Yes

Biographie

Jon Anderson (chant), Chris squire (basse), Tony Kaye (claviers), Peter Banks (guitariste) et Bill Brufford (batterie), ont déjà une expérience musicale plus ou moins marquée lorsqu'ils forment la première mouture de Yes en 1968.

Galop d'essai

En pleine émergence de la scène progressiste anglaise, Yes se produit dans des ... Plus de détails sur la Page Artiste Yes

Visitez la Page Artiste Yes
205 albums, 3 photos, discussions, et plus.

Produits fréquemment achetés ensemble

Fly From Here + Heaven & Earth
Prix pour les deux : EUR 41,46

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • CD (23 juin 2011)
  • Date de sortie d'origine: 28 août 2011
  • Nombre de disques: 2
  • Format : Bonus
  • Label: Frontiers Records
  • ASIN : B004Y1USV2
  • Autres éditions : CD  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (52 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 60.078 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Disque : 1
1. Fly From Here : Overture
2. Fly From Here : We Can Fly
3. Fly From Here : Sad Night At The Airfield
4. Fly From Here : Madman At The Screens
5. Fly From Here : Bumpy Ride
6. Fly From Here : We Can Fly Reprise
7. The Man You Always Wanted Me To Be
8. Life On A Film Set
9. Hour Of Need
10. Solitaire
Voir les 11 titres de ce disque
Disque : 2
1. The Making Of Fly From Here (Dvd)
2. The Creative Process (Dvd)
3. The New Record (Dvd)

Descriptions du produit

Description du produit

Encore une signature de poids chez le label Frontiers : YES ! L'écurie du label italien se renforce donc avec l'arrivée du groupe progressif de légende, qui figure en bonne place au Panthéon de l'histoire du rock. Des titres tels que "Roundabout", "I've Seen All Good People", "Owner Of A Lonely Heart", ont fait le tour du monde ! Mais l'histoire est toujours en cours d'écriture, puisqu'après 40 millions de disques vendus, Steve Howe, Chris Squire et Alan White, aux cotés d'Oliver Wakeman (le fils de Rick Wakeman) et du nouveau chanteur Benoit David, ont enregistré un nouvel album studio, le premier depuis près d'une décennie. « L'arrivée de deux nouveaux membres dans le groupe nous a donné l'envie de retourner en studio » déclare Chris Squire. Steve Howe ajoute : « Olivier et Benoît ont tout de suite trouvé leur place et nous ont véritablement donné des ailes lors des concerts. Nous retrouver tous en studio, après une si longue absence, est très excitant. Nous allons écrire un nouveau chapitre dans la longue histoire de YES ! ». Le groupe s'est adjoint les services du producteur de légende, Trevor Horn, qui a travaillé avec le gotha de la pop et du rock (Pet Shop Boys, Frankie Goes to Hollywood, ABC, Grace Jones, Seal, Tina Turner, Lisa Stansfield, Tom Jones, Paul McCartney, Mike Oldfield, Simple Minds, Marc Almond, Genesis, t.A.T.u. e Belle & Sebastian). « Je devais produire un seul de leur titre, « Fly From Here », et lorsque je suis arrivé aux Etats-Unis, le groupe m'a littéralement capturé pour rester pour tout l'album ! ». Les parties de clavier sont tenus par Geoff Downes d'Asia, qui fait son retour dans le groupe après avoir participé à l'enregistrement de l'album « Drama » en 1980. Ce nouvel opus s'inscrit dans la tradition des meilleurs disques du groupe enregistrés pendant les années 70 et 80, avec ces superbes harmonies et riffs obsédants. Un retour en grande forme, magnifié par une production luxuriante... et un artwork signé Roger Dean !

Critique

Et, soudain, le silence se rompit : après un hiatus de plus de dix années, l’un des groupes de rock progressif majeurs de la planète reprend vie. Autour de la cheville ouvrière de cette résurrection, et seul membre permanent du combo, le bassiste Chris Squire, se pressent donc le claviériste Geoffrey Downes, le guitariste Steve Howe et le batteur Alan White, qui ont tous précédemment alimenté une incarnation de Yes.

C’est le Canadien Benoît David – tout simplement, dans un passé récent, membre d’un groupe spécialisé dans les reprises des créateurs de Close to the Edge au pays des kangourous - qui a la lourde tâche de remplacer l’emblématique Jon Anderson. Enfin, ce chatoyant retour vers le futur est complété par la présence de Trevor Horn, ancien membre de la confrérie, ici ligoté à la console de producteur.

Le moins que l’on puisse dire reste que Fly from Here n’avance pas masqué, album emballé comme il est dans une iconographie signée Roger Dean, graphiste qui a énormément fait pour l’imagerie de Yes. Et, surtout, avant de s’interroger sur le Yes dont il s’agit ici (pourquoi pas le retour des pop singers de « Owner of a Lonely Heart » ?), la pièce-titre enlève dès les premières mesures toute ambiguïté puisqu’il s’agit d’un long morceau (plus de vingt minutes) en six mouvements, élaborée dans la tradition du groupe (installation de l’atmosphère - exposé vocal - articulations suivantes offertes à plusieurs membres du groupe - retour au thème initial sur un tempo survitaminé).

Le son est naturellement sans défaut et les instrumentistes réalisent l’exploit de sonner selon ce que l’on sait d’eux mais avec un jeu nourri par les acquis technologiques de ces dernières années. Seul bémol au panorama : le chant, pour lequel David montre dans la moitié de ses interventions un déficit d’amplitude et dans l’autre moitié la tentation bien compréhensible de se rapprocher jusqu’au mimétisme de son prédécesseur. Les cinq autres chansons, majoritairement composées par le trio Squire, Horn, et Howe vont de la ballade luxueuse (« The Man You Always Wanted Me to Be ») à la révérence virtuose (« Into the Storm »), en passant par l’exercice d’auto-satisfaction à la limite du supportable (la partie de guitare acoustique, incluant un semblant de picking hors-sujet, de « Solitaire »). 

Cette réserve mineure ne doit pas occulter les qualités intrinsèques de ce talentueux retour, d’autant que, par-delà les bien connues capacités techniques de chacun des instrumentistes, on éprouve vraiment le sentiment de goûter ici la production d’un groupe. Une authentique réussite d’un ensemble qui fut et qui, manifestement, est encore.


Christian Larrède - Copyright 2014 Music Story

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

40 internautes sur 46 ont trouvé ce commentaire utile  Par S. Steve VOIX VINE sur 24 juin 2011
Format: CD
Voila le nouveau Yes dans les bacs, ... sans Jon Anderson ... Autant en parler tout de suite, le chant est assuré par le clone de ce cher Jon : David Benoit, canadien de son état et ex-chanteur d'une tribute band qui a été enrôlé dans le groupe suite aux problèmes de santé de son chanteur emblématique. Tout ça n'a pas l'air très sympa entre vieux copains, Jon malade, ses collègues partent en tournée sans lui ... mais bon, business or not business ... Musique où es-tu ? Au final, un nouvel album sans son chanteur et fondateur ... le divorce semble consommé ... Rick Wakeman a décidé également de s'exiler donc Squire, Howe et White restent aux commandes du paquebot Yes ...

Mais, un nouvel album de Yes sans Jon, ça ne vous rappelle pas quelque chose ... mais si faites un effort ... l'album Drama ... en 1980 ... Yes (Squire, Howe, White) et les Buggles (Trevor Horn et Goeff Downes) fusionnent pour nous délivrer un album qui restera à part dans la discographie du groupe. Coïncidence ce nouvel album est produit par Trevor Horn et ... qui est au clavier ... Geoff Downes. En plus, Chris Squire se targue du fait que le titre éponyme de l'album Fly from here a été composé pendant l'époque de Drama et exhumé ... Ce qui fait qu'au final l'album est vraiment dans la continuité sonore de Drama avec 31 ans de plus ...

Sur Drama, Horn chantait I'm a Camera ... Sur Fly from here, Benoit chante We can fly, coté texte c'est la même veine ... Mais bon, Squire, White, Howe et Downes sont des pros et pas vraiment touché par l'arthrose ...
Lire la suite ›
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Hervé J. COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 10 COMMENTATEURS sur 13 août 2011
Format: CD Achat vérifié
Si la faim fait sortir le loup du bois, elle fait rentrer Yes en studio. Oui, Yes (ou ce qu'il en reste!) est un groupe qui a faim. Steve Howe s'est ruiné, la faute à sa dispendieuse collection de guitares, Chris Squire, serial-noceur, a du revendre sa légendaire Rickenbacker (c'est moi qui l'ai rachetée) pour subvenir à sa non moins légendaire boulimie, Geoff Downes et Trevor Horn remboursent toujours l'emprunt contracté il y a trente ans pour la tournée Drama et pour laquelle ils s'étaient portés caution, Wakeman parti soigner sa cirrhose et Jon, la tête dans les étoiles mais le coeur à la banque (Banks?), congédié pour détournement de tirelire. Pour Alan White, disons qu'il n'est pas tout blanc...

Les retraites étant ce qu'elles sont en Angleterre, nos joyeux papys-fews ont retrouvé les ban(k)cs de l'école afin de rédiger un nouvel opus salvateur et nourricier. Après avoir embauché un imitateur québécois (sans accent, chris de tabernacle!) et battu le rappel du bon Roger qui sommeillait en Cornouailles (tu dors,Dean?) pour la sacro-sainte pochette (les connoisseurs préféreront toujours la période minérale des 70's à la période organique, ampoulée et surfétatoire post80's) nos vieux amis sont allés puiser à grands seaux dans les fonds de tiroir des Buggles.

Fly from Here (on meuble,ici!) est donc l'épic incontournable et nécessaire (sans opportunité...) à tout grand album de Yes. Exit les influences Stravinskiennes et les lyrics abscons et oniriques du cher Jon.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
13 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile  Par fifi59 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 1000 COMMENTATEURS sur 6 août 2011
Format: CD
Introduction :

Certains seront peut-être surpris de me voir m'atteler à la chronique du nouvel album de Yes.
Mais je dois vous avouer que mon amour immodéré pour le Metal, qui est ma musique de prédilection depuis maintenant vingt-huit ans, fait parfois l'objet d'infidélités... et le Rock Progressif est en tête de liste !
J'ai découvert Yes en 1983 avec l'album 90125 (Expanded & Remastered), sur lequel apparaît bon nombre de tubes dont "Owner of a Lonely Heart", que le monde entier connaît ! J'ai continué avec Big Generator, sa suite logique (1987), avec toujours le même plaisir à l'écoute. On notera que ce sont sans doute les deux albums les plus directs, accessibles... voire « commerciaux » (mais entendons-nous bien, on est dans la haute qualité !) du combo.
Les autres albums ont suivi, bien plus tard, mais une chose est certaine : Yes est devenu l'un de mes groupes de chevet, catégorie Rock Progressif !

Yes... brefs repères :

Yes est l'un des fleurons du Rock Progressif. Le groupe, originaire du Royaume-Uni, et a été fondé en 1968 par Jon Anderson (chant) et Chris Squire (basse).
En quarante-trois ans, vingt-et-un albums sont sortis, en comptant "Fly From Here", le nouvel opus, qui arrive dix ans après Magnification (enregistré avec un orchestre symphonique) !
Lire la suite ›
5 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?