Quantité :1
Forever Changes a été ajouté à votre Panier
Version MP3 incluse GRATUITEMENT
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: En Stock.
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 13,00
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : Media Hessen
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 4,99

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Forever Changes
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Forever Changes Import


Prix : EUR 12,89 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Hors cadeaux ou produits vendus par des vendeurs tiers. Voir Conditions sur les coûts en cas d'annulation de commande.
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
26 neufs à partir de EUR 4,68 11 d'occasion à partir de EUR 2,96 1 de collection à partir de EUR 15,99

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.
EUR 12,89 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement). Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Love

Visitez la Page Artiste Love
pour toute la musique, discussions, et plus.

Produits fréquemment achetés ensemble

Forever Changes + Odessey & Oracle
Prix pour les deux : EUR 22,88

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (22 avril 1993)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Import
  • Label: Elektra
  • ASIN : B000005ITX
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (3 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 140.471 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Écouter des extraits et acheter des MP3

Les titres de cet album peuvent être achetés en MP3. Cliquez sur « Ajouter » ou voir l'album MP3.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         

Echantillons
Titre Durée Prix
Écouter  1. Alone Again Or 3:13EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  2. A House Is Not A Motel 3:31EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter  3. Andmoreagain 3:18EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter  4. The Daily Planet 3:31EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter  5. Old Man 2:58EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter  6. The Red Telephone 4:46EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter  7. Maybe The People Would Be The Times Or Between Clark And Hilldale 3:30EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter  8. Live And Let Live 5:25EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter  9. The Good Humor Man He Sees Everything Like This 3:08EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter10. Bummer In The Summer 2:24EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter11. You Set The Scene 6:50EUR 0,99  Acheter le titre 

Descriptions du produit

Amazon.fr

Chef-d'oeuvre sous-estimé de l'histoire du rock, ce troisième album du groupe de folk-rock de Los Angeles, mené par l'impénétrable chanteur/compositeur Arthur Lee, sonne aussi frais et innovateur aujourd'hui que lors de sa sortie en 1968. Sur les arrangements atmosphériques de cordes et de cuivres de David Angel qui donnent au disque son unité d'ensemble, Lee explore le penchant de l'Amérique profonde pour la paranoïa ("The Red Telephone") et la violence ("A House Is Not A Motel") avec des chansons aussi intelligentes et mélodieuses musicalement que leurs paroles sont directes et poignantes. Ajoutez deux bijoux de l'arme secrète de Love, le second guitariste Bryan Maclean ("Alone Again Or" et "Old Man"), et vous avez là un des véritables albums parfaits de l'histoire du rock. --Billy Altman

Critique

Dans la lignée des grands classiques psychédéliques, l’originalité de Forever Changes est de rester atypique. Un album qui fait le pari risqué d’une greffe symphonique et d’arrangements mariachis sur une base de chansons rock et le réussit de bout en bout. Dès l’introduction de « Alone Again Or », on ne peut résister à ce merveilleux carnaval qui porte Love sur des hauteurs fréquentées par les Beatles et autres Beach Boys.

Fait peu connu, les premières séances sont pilotées par Neil Young qui abandonne la partie en raison de ses occupations avec le Buffalo Springfield, mais dont il subsiste le titre « The Daily Planet ». Puis Lee et MacLean reprennent le travail avec des musiciens de studio (Billy Strange, Don Randi, Hal Blaine, Carol Kaye), laissant au reste du groupe le temps de répéter les titres en cours pendant tout l’été 1967. Enfin, le résultat est confié aux bons soins de David Angel qui fixe des arrangement de cordes et de cuivres adaptés à chaque titre. Le grand soin entourant toutes ces étapes est perceptible à l’écoute des onze perles finement ouvragées.

Dans cet opus exceptionnel, tout concourt à la perfection : des mélodies fortes, un façonnage orchestral habile et des textes sybillins habités par un Arthur Lee fébrile et rongé par l’acide, au sommet de l’acid-rock (« Assis sur un coteau / Regardant tous les gens mourir /Je me sens mieux de l’autre côté » dans « The Red Telephone »).

L’édition parue en 2001 qui recoit un beau plébiscite du public est enrichie de sept titres, princpalement des versions alternatives, un inédit « Wonder People (I Do Wonder) » et le single « Your Mind And We Belong Together » / « Laughing Stock » (1968), et d’un copieux livret. Le 15 janvier 2003, Lee recrée le chef-d’œuvre au Royal Festival Hall de Londres, accompagné de Baby Lemonade, donnant lieu à un Forever Changes Live In Concert aussi fidèle que digne. 



Loïc Picaud - Copyright 2015 Music Story

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
3
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 3 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par jean-claude TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 9 août 2011
Format: Album vinyle
Peu de disques m'ont touché comme ce Forever Changes, que j'ai découvert sur le tard et non pas, pour une fois, à sa parution. Depuis 2003, date à laquelle, l'ai découvert ce disque très influent du rock, j'ai eu le temps de me rancarder sur le sujet et l'occasion d'en découdre avec lui. Comment un tel bijou de psychédélisme, moi qui était friand du genre et toujours à l'affût de la moindre de ses parutions, a pu passer au travers des mailles de mon filet? Le fait qu'il soit publié en 1967 et qu'il ait pu être noyé dans la masse des chefs d'oeuvre produits cet année-là? Je ne pense pas. J'opte plutôt pour le fait que nous étions alors très mal informés et que nos réseaux de distribution étaient très mal desservis. A moins qu'il ne se soit très mal vendu (ce qui est effectivement la cas), ou qu'il ait été sous-estimé par l'ensemble de la profession, alors là....Toujours est-il qu'il existe, que Love, groupe de Los Angeles, est un pionnier de la première heure du rock psychédélique, que Forever Changes traduit parfaitement son époque et la clientèle qu'elle drainait dans son sillage, et surtout, qu'Arthur Lee était l'illuminé de service, sans lequel cette page n'aurait pu s'écrire. Le bonhomme était effectivement un zinzin et un écorché-vif de première. Comme tous les génies.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par jean-claude TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 8 janvier 2010
Format: CD
Alors là mes p'tits loups, je m'incline. Je pensais en connaître un rayon sur le sujet des années 60/70 et ça, je l'avoue humblement, je ne connaissais pas du tout à l'époque. C'est longtemps après, dans les années 2000, que j'ai fait connaissance avec Love, groupe de folk-rock de L.A. Bien m'en a pris car depuis, j'ai fait l'acquisition d'un disque monumental que je voudrais vous inciter à acheter : Forever Changes. C'est monstrueux (l'album est sorti en 1968) tant il sonne aussi frais en 2009! Comment ce disque a-t-il pu être sous-estimé à ce point ? Représentatif de la génération hippie des 60's, Forever Changes révèle une musique d'une grande richesse aux arrangements inouïs pour les années 60, des textes intelligents, directs et poignants ainsi que des mélodies qui explorent le penchant de l'Amérique profonde pour la violence et la parano. Le groupe était constitué de musicos géants : le regretté chanteur et guitariste Arthur Lee, mort en 2006 d'une leucémie, John Echols, guitariste, Bryan Maclean guitare rythmique, Ken Forssi, bassiste et Michael Stuart, batteur. Ces noms ne vous disent rien et pourtant, vous en connaissez beaucoup des groupes qui ont inspiré et les Doors, et les Beatles et les Rolling Stones !!!!!!!!! Arthur Lee est un génie et Love possédait aussi un sublime Maclean. L'album vaut le coup de bout en bout, il est d'une beauté inouïe. C'est passionnant de A à Z, envoûtant, psychédélique. Sans déconner, si vous devez encore découvrir quelque chose des sixties, c'est ce disque qu'il vous faut. Vous en tomberez sur le cul !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Hachin le 15 mars 2014
Format: Album vinyle Achat vérifié
Que dire de plus de ce chef d'oeuvre psychédélique, folk, pop et rock maitrisé par le génie Arthur Lee adulé par de jeunes musiciens comme les Doors à l'époque (1967) qui avaient pour première ambition d'être aussi connus que "Love" dans les boîtes branchées du Sunset Strip de Los Angeles. Une avalanche de perles musicales "Alone again or" "A house is not a motel" "Andmoreagain" "The red telephone" et j'en passe. C'est tellement bluffant et riche que plusieurs écoutes sont nécessaires (pour ma part). Intemporel et puissant. LOVE !!!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?