ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 

Forevermore (Edition limitée inclus DVD)

Whitesnake CD
3.6 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (7 commentaires client)
Prix : EUR 10,00 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Il ne reste plus que 5 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le lundi 3 novembre ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Whitesnake

Discographie

Image de l'album de Whitesnake

Photos

Image de Whitesnake

Biographie

Frustré par ses trois ans au sein de Deep Purple, sans cesse comparé à Ian Gillan et bouc émissaire du frustrant Come Taste the Band , David Coverdale trouve un exutoire dans la réalisation de White Snake son premier album solo en 1977. David Coverdale commence également à tourner et sort Northwinds en 1978, le David Coverdale Band devient ... Plus de détails sur la Page Artiste Whitesnake

Visitez la Page Artiste Whitesnake
95 albums, 9 photos, discussions, et plus.

Produits fréquemment achetés ensemble

Forevermore (Edition limitée inclus DVD) + Good To Be Bad + Slip Of The Tongue
Acheter les articles sélectionnés ensemble
  • Good To Be Bad EUR 23,57
  • Slip Of The Tongue EUR 22,06

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • CD (31 mars 2011)
  • Nombre de disques: 2
  • Label: Frontiers Records
  • ASIN : B004K8WJ5M
  • Moyenne des commentaires client : 3.6 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (7 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 48.342 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


 
1. Steal your heart away
2. All out of luck
3. Love will set you free
4. Easier said than done
5. Tell me how
6. I need you (shine a light)
7. One of these days
8. Love & treat me right
9. Dogs in the street
10. Fare thee well
11. Whipping boy blues
12. My evil ways
13. Forevermore
14. Love will set you free (alt mix) [deluxe édition bonus track]
15. Forevermore (acoustic version) [deluxe édition bonus track]
16. My evil ways (my evil drums mix) [deluxe édition bonus track]

Descriptions du produit

Description du produit

Décidément, le label Frontiers gâte tous les amateurs de rock ! Après le nouvel album studio de MR. BIG, s'il y a bien un autre enregistrement attendu de pied ferme cette année, c'est sans aucun doute ce nouveau Whitesnake, « Forevermore », qui succède à « Good To Be Bad », sorti en 2008, et qui marquait le grand retour du groupe après dix années d'absence (album élu « Meilleur album de l'année » par le célèbre magazine Classic Rock). Une chose est sûre : le serpent blanc est toujours très venimeux ! Les tournées incessantes effectuées aux quatre coins de la planète ont redonné ces dernières années un coup de fouet au groupe de David Coverdale ! Hard rock énergique, blues-rock plaintif ou rageur, ballades émouvantes : c'est le menu « haute vitalité » que nous propose aujourd'hui David Coverdale et son impressionnante armada de musiciens, parmi lesquels Doug Aldrich (Lion, Hurricane, Bad Moon Rising ou encore Dio), déjà présent sur l'album précédent, qui cocompose les titres et parsème l'album de soli très inspirés. Les autres musiciens incluent Reb Beach (Winger, Alice Cooper) à la guitare, Briian Tichy (Ozzy, Billy Idol, Foreigner) à la batterie, et Michael Devin (Kenny Wayne Shepherd, Lynch Mob) à la basse. Alors que l'on était inquiet pour la voix de David Coverdale - le chanteur avait dû arrêter ses tournées à l'été 2009 suite à un problème de cordes vocales - l'écoute de l'album nous rassure sur ce point : la voix de l'ex Deep Purple est encore aujourd'hui tout simplement magnifique, tant par sa puissance que par les émotions qu'elle peut véhiculer. Il n'y a pas de baisse de régime et la production très soignée, qui ne sacrifie pas aux modes actuelles, devrait ravir tous les amateurs de Coverdale et tous les fans d'un rock bien ficelé et venant du coeur. Le single « Love Will Set You Free », au refrain imparable, rappelle les grandes heures du groupe et pourrait devenir un nouveau classique. Whitesnake réalise ainsi un album sans temps mort, avec une qualité de composition constante et des arrangements percutants. Pas de doute, le serpent mord toujours

Critique

Le grand serpent blanc a beau conserver sa crinière pseudo permanentée et s’être un peu fait lifter la face, il a plus que de beaux restes. Après un retour en fanfare effectué en 2003, le groupe d’origine britannique a enchaîné les tournées comme si chacun de ses membres avait encore vingt ans. Un bel exemple de jeunesse retrouvée pour Coverdale qui malgré une voix un peu moins puissante que par le passé a su conserver son timbre volontaire d’amoureux de blues et de rock fm. Sorti en 2008, It’s Good to Be Bad présentait une formation carrée et véloce emmenée par les deux furieux de la six cordes que sont Doug Aldrich et Reb Beach. Re-belote en 2011. On change de batteur et de bassiste mais surtout pas de guitaristes.

La nouvelle cuvée est simplement réjouissante. Le Whitesnake nouveau a désormais trouvé sa vitesse de croisière. Du hard rock pour faire vibrer les foules, des restes de blues pas nécessairement en grande quantité mais ce qu’il faut pour ne pas sombrer dans le glam pur, une production et des refrains à l’américaine pour rétablir l’équilibre avec la vibration british d’origine et rendre le tout plus vendeur. Annoncé ainsi, cela peut sembler presque trop bien calculé. Mais ça marche terriblement bien. Ajoutez du solo de guitare à faire pâlir n’importe quel fan de metal des années 80 et vous aurez la recette de ce Forevermore auquel on aurait volontiers retiré deux ou trois titres mid-tempo et un slow un peu fades.

Whitesnake fait du Whitesnake. A la fois classique et héroïque, une dose de Fm inévitable en supplément sirop. Mais rien ne saurait nous priver du plaisir provoqué par l’écoute de morceaux comme « My Evil Ways », « Whipping Boy Blues » ou « Steal your Heart away ». Du vrai bon hard rock comme on a toujours su en faire dans le clan Coverdale.



Guillaume Ley - Copyright 2014 Music Story

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne

3.6 étoiles sur 5
3.6 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
14 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Le serpent mors encore 9 avril 2011
Par Cousin Hub TOP 500 COMMENTATEURS
Format:CD|Achat vérifié
Qu'il est difficile d'avoir un passé prestigieux, car quoi qu'on fasse, la comparaison est toujours de mise. Prenons David Coverdale par exemple... Il était encore inconnu qu'il enregistrait en 1973 « Burn » avec Deep Purple. 5 ans plus tard il fondait Whitesnake, dont le hard-rock bluesy allait progressivement conquérir la planète entière avec des albums aussi influents que « Trouble », « Love hunter », « Ready `n willing », avec Jon Lord à l'orgue hammond. Le « Live in the heart of city » , maitre-étalon du genre, résume à lui seule cette période glorieuse du hard britannique. Whitesnake a ensuite marqué la scène musicale des années 80 en offrant des galettes de plus en plus rutilantes et chromées, dont « Whitesnake 1987 » est le point d'orgue (d'ailleurs, il n'y a point d'orgue -exit Jon Lord- mais des synthés classieux !!). Exit le vieux blues hérité de Free et de Cream, place au « hair metal » dont Whitesnake, en s'installant aux States, devient le chef de file. Coverdale change de coiffeur et de femme, s'adonne à la chirurgie esthétique et Whitesnake perd beaucoup de son âme en perdant son duelliste de guitaristes bluesy (Bernie Marsden et Micky Moody, notamment). « 1987 » fut un succès planétaire... Coverdale, qui ne s'en est jamais remis, essaie depuis de reproduire la formule, sans y réussir totalement. Pour preuve « Slip of the tongue », « Restless heart » (à moindre mesure) et surtout « Good to be bad », albums sympathiques et agréables mais tout de même peu marquants avec le recul (mais tout est une question de goût). Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 médiocre 31 décembre 2011
Format:CD
Qu'il est décevant ce FOREVERMORE.
Après un bon GOOD TO BE BAD on se disait que le serpent blanc s'était remis sur les rails; malheureusement cet album est largement en deçà de son prédécesseur.
Il ne se passe rien, cet album se déroule sans accrocher, sans faire taper, il ne se passe rien ...
A oublier
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Forever mort. 27 août 2011
Par Vincent TOP 1000 COMMENTATEURS
Format:CD|Achat vérifié
David a beau être Coverdale, son (super) groupe, même avec de pareilles pointures, n'a définitivement plus rien à nous offrir de réellement réjouissant. Déjà que son prédécesseur, Good to be bad, n'était déjà pas folichon, puisque construit sur une accumulation de son "back catalogue" et des sempiternelles références à Led Zeppelin (toujours les mêmes en plus !), mais alors là, franchement...
Son illustration aurait pourtant dû me mettre en alerte puisque depuis 1987 Coverdale ne cesse de décliner (au propre comme au figuré) le logo de son groupe. Au moins ici il n'y a pas trace du dirigeable. Ouf ! ... l'était temps.

Comme je suis sensible à l'esthétisme du support CD, je choisi fréquemment son édition Deluxe avec son supplément DVD.

1/ Le packaging de Forevermore est d'une pauvreté et d'une banalité affligeante.
2/ David aime tellement ses fans, en plus d'avoir tellement de choses à nous raconter sur son album (ça tiens en 15 minutes), qu'il nous fait don de la superbe plastique de sa nouvelle (jeune) femme, le temps d'un clip et de son "making of". Sympa ! Et comme on est jamais mieux servi que par soit même, David s'auto-promotionne en nous annoncant (en exclusivité !!!) la sortie imminente d'un DVD centré sur la période "Slip of the tongue" dont personnellement je me fiche... Complêtement. Pas gêné aux entournures le gars David quand même. Au moins ça il aura osez.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 FOREVERMORE ET PLUS ENCORE 21 mai 2011
Par A-MA-ZONE
Format:CD|Achat vérifié
A bientôt 60 berges, sieur COVERDALE assure encore grave dans les aïgus (!) sur ce dernier opus qui recele quelques joyaux, dont le titre de l'album, lente ballade qui se "kashmirise" sur la fin. Titre emblématique, il ne doit pas pour autant faire oublier quelques brûlots dont le serpent blanc a le secret, tels que "DOGS IN THE STREET", "LOVE WILL SET YOU FREE". Le snake tient toujours la barre (SNAKE-BARRE?)avec une production impeccable, une nouvelle paire...rythmique de haute tenue et, à la différence de GOOD TO BE BAD trop calibré US, des compos qui rappelle la veine bluesy de la glorieuse période mid eigthies. Deux ou trois dispensables, les lyrics uniquement tournés vers la gente féminine, peuvent éventuellement rebuter les moins aficionados, mais au final, cela reste du lourd et du bon dont on aurait tort de se priver. Qu'on se rassure, malgré son âge respectable, le temps du serpent à lunettes n'est pas encore d'actualité...
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?