• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 14 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
La Fortune de Sila (pll) a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
État: D'occasion: Bon
Commentaire: ENVOI RAPIDE S
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

La Fortune de Sila (pll) Poche – 22 août 2012

4.1 étoiles sur 5 9 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 7,10
EUR 7,00 EUR 0,01

Livre de poche, nouveautés poche Livre de poche, nouveautés poche


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • La Fortune de Sila (pll)
  • +
  • L'Origine de la violence - PRIX RENAUDOT POCHE 2010
Prix total: EUR 14,20
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Paris, juin 1995. Dans un grand restaurant, un serveur est violemment frappé par un client. Autour de lui, personne n'intervient. Ni le couple russe , ni la femme de l’homme en colère, ni les deux jeunes traders. Une simple anecdote ? Pas même un fait divers ? De la chute du mur de Berlin à la crise financière de 2008, dans un monde façonné par l'argent, les destins croisés des acteurs de cette scène inaugurale tissent peu à peu une toile. Et au centre de la toile, Sila, le serveur à terre, figure immobile autour de laquelle tout se meut. Après L'Origine de la violence, Fabrice Humbert signe avec La Fortune de Sila un roman captivant surnos sociétés mondialisées. Grand Prix RTL-Lire 2011.

Une prodigieuse plongée dans le monde de l’argent fou. Delphine Peras, L’Express.

Une grande fresque romanesque aux accents balzaciens. Bernard Lehut, RTL.

Biographie de l'auteur

Agrégé et docteur ès lettres, professeur au lycée franco-allemand de Buc (Yvelines), Fabrice Humbert est l’auteur de plusieurs romans dont L’Origine de la violence (Le Passage, 2009) pour lequel il obtient le Prix Renaudot du livre de poche en 2010. Son dernier roman, La Fortune de Sila (Le Passage, 2010), a quant à lui reçu le Grand Prix RTL-Lire en 2011.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


En savoir plus sur l'auteur

Fabrice Humbert est l'auteur de Autoportraits en noir et blanc (2001), Biographie d'un inconnu (2008), L'Origine de la violence (2009), Prix Orange du Livre 2009, Prix Renaudot Poche 2010, et La Fortune de Sila (2010), Grand Prix RTL-Lire 2011.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.1 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Polo TOP 500 COMMENTATEURS le 11 février 2013
Format: Poche
Autour d'une scène initiale effarante (un serveur de restaurant de luxe se fait taper par un client), La fortune de Sila nous fait part du destin de plusieurs personnages, retraçant les événements les ayant conduits à avoir les moyens d'accéder à ce restaurant, puis les événements qui ont suivi. Livre-chorale par excellence, où les personnages se croisent, où les fils se nouent et se dénouent en permanence, on plonge dedans avec délectation, grâce au style de l'auteur, très fluide tout en étant exigeant.
On s'attache énormément aux personnages, qu'on les aime ou qu'on les abhorre, qu'ils nous fassent pitié ou qu'ils nous édifient, et on suit leur vie avec passion. Autour des personnages, l'auteur en profite surtout pour brosser le portrait d'une période gouvernée par l'argent. Ainsi, le lecteur plonge avec effarement dans le dépeçage de l'ex-URSS par les oligarques avant de se jeter dans le monde impitoyable du trading à outrance ou celui des subprimes. Que ces milieux soient abordés par le prisme de la naïveté d'un des personnages principaux ou par celui du cynisme d'un autre, ils sont toujours extrêmement vrais, mais surtout cruels.
Il est d'ailleurs assez regrettable que l'auteur ne livre qu'une vision sombre de tous ces milieux. Certes ils n'ont rien de réjouissant, certes ils broient les hommes, mais une touche d'espoir aurait été la bienvenue, pour éviter de tomber dans un manichéisme trop fort.
Malgré tout, il est impossible de relâcher le livre avant que la lecture soit achevée, avant que chaque personnage ne trouve sa fin (quasiment logique). Et une fois le livre reposé, les personnages nous manquent déjà.
Remarque sur ce commentaire 3 sur 3 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Le style y est .
Le fond , énorme , y est aussi .
A partir d'une scène de violence contre un serveur dans un restaurant huppé , on se ballade aux quatre coins du globe ,
dans le pays et la vie de chacun des personnages présents ce jour là ; et dont aucun n'est intervenu pour défendre le serveur .
L'argent ,il en ont tous . Beaucoup.
Et la question est : qu'en ont-ils fait?
Non , en fait , la vraie question est ,à mon sens :
qu'est-ce que l'argent a fait d'eux ....
Et la réponse est bigrement intéressante , d'autant que l'on perçoit que l'auteur est très bien documenté sur certains milieux.
Une de mes meilleures lectures de l'année.
Remarque sur ce commentaire 2 sur 2 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Dans un style agréable, simple mais addictif, Fabrice Humbert réussi l'étrange pari de faire converger des histoires à priori éclatées, autour du destin tragique de Sila. Les destins s'emmêlent à l'autre bout du monde, et sous la plume de l'auteur vivent ces personnages que tout oppose, et qui pourtant vivront tous la chute après la gloire, comme pour rappeler que malgré la mondialisation, la bonne fortune n'est universellement qu'éphémère. Un très joli roman, à dévorer sans retenue.
Remarque sur ce commentaire 2 sur 2 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Où donc Fabrice Humbert nous promène t'il ? Un oligarque Russe, un texan raciste, un trader introverti et enfin un serveur injustement giflé.....
Ce roman choc, magnifique et émouvant nous transporte tour à tour dans une France et ses clandestins, une Russie post soviétique, une Amérique en plein boum immobilier et l' Angleterre boursière de la " City " avec pour fil rouge la mondialisation, la crise financière et l'indifférence ...
Entre rêve, frustration, ambition et manigance, les personnages se croisent et s’entrecroisent, forgeant tous inexorablement leur destin tragique .
L'auteur avec maestria nous dépeint de manière efficace et original toutes les tares de notre société moderne..Voici un livre coup de point sans happy end
Tout comme son premier très réussi roman "Les origines de la violence ", je conseille une nouvelle fois cet auteur et ce nouvel ouvrage sans aucune restriction, " La fortune de Sila " est absolument passionnant.
Remarque sur ce commentaire 1 sur 1 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Ce livre est d’abord un vrai roman, soit une fiction dont l’intérêt est porté par des personnages crédibles, contrastés et servant le récit (non pas comme surajoutés à lui artificiellement ou aléatoirement), et dont l’absence de morale est la clé (et non la morale, sinon ce serait un conte). C’est ensuite un roman ambitieux à la manière d’une fresque historique, ayant pour projet de décrire un monde, en l’occurrence le nôtre puisque l’histoire se déroule des années 1990 aux années 2010. En ce sens on peut le rapprocher de « la théorie de l’information » de Bellanger, de « 99 F » de Begbeider ou de « American Psycho » de Brett Easton Ellis, voire des « Particules élémentaires » de Houellebecq. D’après Wikipédia, les références de l’auteur vont à Balzac et Céline, cela se tient.

L’écriture est agréable, bien dosée, ni trop simple ni trop lourde. On pourrait dire la même chose de la structure ou de la longueur de chaque partie ou encore de la longueur totale. On trouve certes quelques « gimmicks » de romancier (comme la reprise de certains passages entiers) mais ceux-ci restent à leur place et n’entravent pas la lecture en faisant interférer le roman avec l’exercice de style. Il n’y a pas d’invraisemblance logique (sauf la rencontre fortuite de Soshana et Sila à Miami), ce n’est donc pas non plus une farce un peu loufoque à la mode comme celle de Jonas Jonasson. C’est aussi plus sérieux, ne serait-ce que par l’ambition du propos, de la littérature de pur agrément.

L’allégorie destructrice de la scène finale est splendide.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?