undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles2
4,5 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:11,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

TEMPLE DE LA RENOMMEEle 16 décembre 2002
"Love For Sale": tel est le titre caché de ce disque introuvable depuis trop longtemps, finalement réédité en CD par Rhino (personnellement, j'attendais ça depuis près de 10 ans). Pour beaucoup, Love cesse d'être intéressant après "Forever Changes", certes le sommet indépassable d'Arthur Lee, et l'un des plus BEAUX albums des 60's; le problème, c'est que bien peu ont écouté les albums qui ont suivi, et en particulier "Four Sail". Certes, la musique a changé de trajectoire: on ne retrouve ici ni les ambiances buccoliques, ni les trompettes espagnoles qui faisaient le charme tout particulier de "Forever Changes", ce qui n'empêche en aucun cas ce disque splendide de regorger de perles comme seul Arthur Lee en a le secret, tel "August", qui ouvre ce trésor oublié enfin exhumé, ou encore le sublime "Dream".
Une des 5 rééditions absolument inspensables de cette année.
0Commentaire|19 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce quatrième LP de des californiens Love n'a pas la magie des précédents. Moins inspiré, Four Sail est publié en 1969 et pour le réaliser, il ne reste plus qu'Arthur Lee parmi tous les membres initiaux du groupe. Tout le reste a pris la tangente : Johnny Echols, Bryan McLean, Ken Forssi, Michael Stuart. Four Sail s'inscrit dans la continuité chronologique du monstrueux Forever Changes, un des plus grands disques que le rock ait engendré. On se demande ce qui a pu se passer dans la tête de Lee pour virer manu militari la formation d'origine au lendemain de cette consécration. Avec ce type de caractériel et de déjanté, il ne faut pas chercher plus loin... Frank Fayad à la basse, George Suranovich à la batterie, des proches, Jay Donnellan (guitare), un très bon musicien, et Drachen Theaker également batteur, rejoignent donc Love, pour enregistrer ce Four Sail, un album qui est d'un autre registre, mais qui reste un travail intéressant de la bande à Tuture. L'ambiance est différente de ce que l'on a pu connaître sur les disques antérieurs. C'est plus puissant, plus électrique, plus dynamique et moins complexe, moins éclectique, moins raffiné. C'est du répertoire façon Cream ou Led Zep. La musique qualifiée de rock baroque a laissé place à une autre orientation, elle demeure néanmoins une facette à découvrir de ce groupe qui, contrairement aux idées reçues, n'a pas cessé d'être après Forever Changes. Four Sail révèle un excellent Donnellan, guitariste virtuose, un sublime et éthéré August pour débuter, un merveilleux Dream, révèle aussi des riffs assassins (Robert Montgomery et Singing Cowboy), un intéressant Good Times, des titres de qualité comme Always See Your Face (aux paroles ironiques), I'm With You, Talking In My Sleep, nous confirme également que Lee est toujours le cador sombre et fantasque, à la barre du navire Love (Neil's Song, Dream), même si la petite lueur magique brille par intermittence. Qu'à cela ne tienne, Four Sail vaut ses quatre barrettes, preuve qu'il est encore un solide album du groupe d'acid rock californien. N'en déplaise aux sceptiques qui se sont arrêtés à Forever Changes !
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

11,00 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)