undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles10
4,2 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:28,40 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 3 juin 2013
Cet ouvrage magnifique (et parfois bouleversant) n'est pas qu'une addition sans cervelle des trois ouvrages politiques de Franz-Olivier Giesbert consacrés à François Mitterrand. C'est en effet une refonte et on le voit à certains signes qui ne trompent pas: d'abord une mise à jour très rigoureuse du premier livre, le plus ancien (François Mitterrand, ou, La tentation de l'histoire) qui couvrait les soixante premières années de la vie du Président; une reprise telle quelle du second livre, le plus parfait, sur le premier septennat (Le président) et une réduction fort bienvenue du troisième bouquin, le plus mauvais sans doute (La fin d' une époque) au profit d'une ré-écriture et d'ajouts de chapitres entiers, couvrant la fin du second septennat, la fin de vie de François Mitterrand, et les avancées de l'historiographie mitterrandienne. Le second signe c'est que FOG a beaucoup ré-écrit et beaucoup mis à jour. Comme ceux parmi nous qui ont écrit quoi que ce soit le savent, commencer à écrire quelque chose, ça va, mais corriger et mettre à jour un ouvrage déjà écrit est très compliqué et (c'est le troisiéme signe) maintenir une vraie cohérence stylistique sur vingt ans est un vrai gros challenge.
A la sortie de ces 730 pages, on a véritablement l'impression d'être entré dans l'intimité de l'homme et du chef d'Etat. Giesbert, en superbe Joinville du règne, nous offre une chronique phénoménale, pleine de bruit et de fureur, fourmillante de détails, souvent bien peu favorable, mais toujours fondamentalement respectueuse. Ce qu'il y a aussi de remarquable c'est que rien de ce qui a été écrit après les biographies "en live" de Giesbert n'a matériellement altéré les faits, connus depuis bien longtemps: le pétainisme initial et l'Observatoire (pour ne citer que deux des casseroles les plus célèbres de Mitterrand) avaient déjà été magistralement couverts par Giesbert des décennies plus tôt. Les révélations des années 90 sentent toutes le réchauffé quand on a bien lu son Giesbert (hormis la relation avec Bousquet et la "révélation" Mazarine, qui ont droit à de nouveaux développements très rigoureux).
C'est un ouvrage de référence sur son sujet, et le meilleur ouvrage politique de son auteur. A ce stade, Giesbert pensait d'ailleurs sans doute qu'il s'agirait là de son dernier livre politique (et la qualité de l'oeuvre l'eut amplement justifié). La colère et la fureur le feraient changer d'avis dix ans plus tard. Mais avant cela, priorité serait donnée au roman.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 juin 2013
Cet ouvrage magnifique (et parfois bouleversant) n'est pas qu'une addition sans cervelle des trois ouvrages politiques de Franz-Olivier Giesbert consacrés à François Mitterrand. C'est en effet une refonte et on le voit à certains signes qui ne trompent pas: d'abord une mise à jour très rigoureuse du premier livre, le plus ancien (François Mitterrand, ou, La tentation de l'histoire) qui couvrait les soixante premières années de la vie du Président; une reprise telle quelle du second livre, le plus parfait, sur le premier septennat (Le président) et une réduction fort bienvenue du troisième bouquin, le plus mauvais sans doute (La fin d' une époque) au profit d'une ré-écriture et d'ajouts de chapitres entiers, couvrant la fin du second septennat, la fin de vie de François Mitterrand, et les avancées de l'historiographie mitterrandienne. Le second signe c'est que FOG a beaucoup ré-écrit et beaucoup mis à jour. Comme ceux parmi nous qui ont écrit quoi que ce soit le savent, commencer à écrire quelque chose, ça va, mais corriger et mettre à jour un ouvrage déjà écrit est très compliqué et (c'est le troisiéme signe) maintenir une vraie cohérence stylistique sur vingt ans est un vrai gros challenge.
A la sortie de ces 730 pages, on a véritablement l'impression d'être entré dans l'intimité de l'homme et du chef d'Etat. Giesbert, en superbe Joinville du règne, nous offre une chronique phénoménale, pleine de bruit et de fureur, fourmillante de détails, souvent bien peu favorable, mais toujours fondamentalement respectueuse. Ce qu'il y a aussi de remarquable c'est que rien de ce qui a été écrit après les biographies "en live" de Giesbert n'a matériellement altéré les faits, connus depuis bien longtemps: le pétainisme initial et l'Observatoire (pour ne citer que deux des casseroles les plus célèbres de Mitterrand) avaient déjà été magistralement couverts par Giesbert des décennies plus tôt. Les révélations des années 90 sentent toutes le réchauffé quand on a bien lu son Giesbert (hormis la relation avec Bousquet et la "révélation" Mazarine, qui ont droit à de nouveaux développements très rigoureux).
C'est un ouvrage de référence sur son sujet, et le meilleur ouvrage politique de son auteur. A ce stade, Giesbert pensait d'ailleurs sans doute qu'il s'agirait là de son dernier livre politique (et la qualité de l'oeuvre l'eut amplement justifié). La colère et la fureur le feraient changer d'avis dix ans plus tard. Mais avant cela, priorité serait donnée au roman.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 juillet 2015
Que de travail pour parvenir à un tel ouvrage !! Chaque page regorge de références littéraires, historiques; toutes les sources sont citées, vérifiables et vérifiées, les références détaillées, discutées...
Un parcours au coeur de la société et de la politique française de la Seconde Guerre à nos jours plus qu'instructif, captivant. Les rouages de l'histoire politique française sont ici décryptés, analysés, scrutés avec minutie.
Les arbitrages de l'auteur démontrent une volonté manifeste de neutralité face aux personnes concernées: lorsqu'il formule un avis personnel sur la véracité des propos qui lui ont été tenus ou rapportés, lorsqu'il commente les entrevues délivrées autrefois dans la presse, FOG s'en tient à l'expression d'un jugement permis par le recul. Il s'agit bien là d'une biographie, ni pamphlétaire ni glorifiante: réaliste.
Un travail de fourmi que même l'adjectif "fastidieux" tendrait à déconsidérer, tant on (ré)apprend, (re)découvre. Dans la mécanique historique, chaque rouage, chaque courroie ou liant a son importance et si les bio permettent de savoir ce qu'il s'est pasé et quand, celle-ci apporte en sus le "pourquoi" et le "comment" à la trame exposée.
Si le livre est imposant, cette masse d'informations est rendue nécessaire par le but poursuivi (la compréhension du cheminement) et l'ouvrage ne peut être résumé et/ou simplifié, tant chaque anecdote ou micro-événement en amène un autre d'où il tire son importance.
D'un langage semi-soutenu, le texte reste très aisément abordable pour quiconque dispose de quelques notions très générales sur l'Histoire de France contemporaine. L'empreinte laissé sur le lecteur par la trame historique lui permet, s'il le souhaite et compte-tenu du "pavé" que le livre représente, de marquer des pauses, de connaître des lectures parallèles sans pour autant perdre le fil de la lecture.
A tous, partisans ou non de feu F. Mitterrand, je recommande vivement cette lecture!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 janvier 2013
Cet ouvrage magnifique (et parfois bouleversant) n'est pas qu'une addition sans cervelle des trois ouvrages politiques de Franz-Olivier Giesbert consacrés à François Mitterrand. C'est en effet une refonte et on le voit à certains signes qui ne trompent pas: d'abord une mise à jour très rigoureuse du premier livre, le plus ancien (François Mitterrand, ou, La tentation de l'histoire) qui couvrait les soixante premières années de la vie du Président; une reprise telle quelle du second livre, le plus parfait, sur le premier septennat (Le président) et une réduction fort bienvenue du troisième bouquin, le plus mauvais sans doute (La fin d' une époque) au profit d'une ré-écriture et d'ajouts de chapitres entiers, couvrant la fin du second septennat, la fin de vie de François Mitterrand, et les avancées de l'historiographie mitterrandienne. Le second signe c'est que FOG a beaucoup ré-écrit et beaucoup mis à jour. Comme ceux parmi nous qui ont écrit quoi que ce soit le savent, commencer à écrire quelque chose, ça va, mais corriger et mettre à jour un ouvrage déjà écrit est très compliqué et (c'est le troisiéme signe) maintenir une vraie cohérence stylistique sur vingt ans est un vrai gros challenge.
A la sortie de ces 730 pages, on a véritablement l'impression d'être entré dans l'intimité de l'homme et du chef d'Etat. Giesbert, en superbe Joinville du règne, nous offre une chronique phénoménale, pleine de bruit et de fureur, fourmillante de détails, souvent bien peu favorable, mais toujours fondamentalement respectueuse. Ce qu'il y a aussi de remarquable c'est que rien de ce qui a été écrit après les biographies "en live" de Giesbert n'a matériellement altéré les faits, connus depuis bien longtemps: le pétainisme initial et l'Observatoire (pour ne citer que deux des casseroles les plus célèbres de Mitterrand) avaient déjà été magistralement couverts par Giesbert des décennies plus tôt. Les révélations des années 90 sentent toutes le réchauffé quand on a bien lu son Giesbert (hormis la relation avec Bousquet et la "révélation" Mazarine, qui ont droit à de nouveaux développements très rigoureux).
C'est un ouvrage de référence sur son sujet, et le meilleur ouvrage politique de son auteur. A ce stade, Giesbert pensait d'ailleurs sans doute qu'il s'agirait là de son dernier livre politique (et la qualité de l'oeuvre l'eut amplement justifié). La colère et la fureur le feraient changer d'avis dix ans plus tard. Mais avant cela, priorité serait donnée au roman.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 octobre 2014
Très bon livre, un des meilleurs de FOG que j'ai lu.L'auteur s'est très bien documenté et a fait un livre qui servira pour toutes les biographies futures de François Mitterrand , dommage que son style se soit abaissé en même temps que la vie politique française .
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 mai 2011
Contrairement aux ouvrages sur Chirac et Sarkozy, droles, polemiques et pleins d'annecdotes croustillantes imbibees de vitriol, Giesbert propose ici une biographie politique de Mitterrand, assez complete mais sans grandes surprises. Une mine d'informations, sans divertissements...
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 juillet 2011
pas mal, en version poche ce serait pas mal non plus car livre très lourd et donc peu maniable mais quand on aime on ne compte pas...
Bonne biographie, semble t'il assez juste et très sympathique à lire de part la compléxité du personnage...
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 janvier 2012
Dans ce livre, plus François Mitterrand devient un homme politique connu et moins l'auteur passe de temps à nous parler de sa vie personnelle. Le comble est atteint avec le récit des années de présidence qui n'est qu'une succession d'événements politiques: de changements de gouvernements, de manigances internes au PS, et cetera; mais pas un mot sur sa vie affective ou sur sa maladie durant cette période. Ces sujets ne seront traités que dans deux chapitres en fin d'ouvrage.

Tout les chapitres sont complètement dissociés les uns des autres : ils ne traitent que d'un seul thème à l'exclusion de tout les autres. Pourtant la vie humaine n'est pas qu'une pile d'éléments indépendants. Au contraire, tout y est fortement imbriqué et, par exemple, la découverte de son cancer à certainement influencé la façon dont M. Mitterrand c'est comporté avec son entourage et la manière dont il a mené sa politique. Mais il n'y a dans cette biographie nulle trace de ce genre de réflexions.

En résumé, le livre de M. Giesbert ressemble à une compilation d'articles de presses concernant surtout des faits, déjà bien connus, du domaine politique.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 septembre 2009
Très bonne biographie. Giesbert est objectif sur Mitterrand jusqu'à son élection en 1981. Après il l'est beaucoup moins, on sent trop ses idées libérales d'homme de droite.
Exemple: il raille l'économie mixte à la française alors que la plupart des économistes s'accordent à dire que c'était un bon modèle à cette époque car il a permis à la France de conserver un service public là où des pays comme le Royaume -uni ont joué la carte du tout libéral à leurs dépands. Les conséquences ont été particulièrement visibles lors de la crise apparue en septembre 2008. La France est l'un des pays qui a le mieux fait face à cette crise... Merci le modèle français... Et Mitterrand est loin d'être étranger à la mise en place de ce modèle français.
11 commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 août 2011
Sensationnel ce bouquin qui de plus est bien arrivé et bien emballé de surcroît! Donc je dirai sans hésitation: merci le vendeur!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,90 €