Votre bibliothèque
  Panier MP3
Frances The Mute

Frances The Mute

21 février 2005

EUR 7,99 (TVA incluse le cas échéant)

Commandez l'album CD à EUR 7,58 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl. Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Ou
Acheter le CD EUR 7,58 Version MP3 incluse GRATUITEMENT
Plus d'options
  • Ecouter les extraits Title - Artist (sample)
1
30
13:02
Album uniquement
2
30
5:50
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
3
30
12:21
Album uniquement
4
30
13:09
Album uniquement
5
30
4:45
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
6
30
6:40
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
7
30
2:55
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
8
30
7:41
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
9
30
4:59
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
10
30
3:48
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
11
30
0:46
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
12
30
0:54
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 1 mars 2005
  • Date de sortie: 1 janvier 2005
  • Label: Universal Music Division Barclay
  • Copyright: (C) 2005 The Mars Volta
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 1:16:50
  • Genres:
  • ASIN: B00259PYA0
  • Moyenne des commentaires client : 4.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (13 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 29.533 en Albums MP3 (Voir les 100 premiers en Albums MP3)

Commentaires en ligne

4.7 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

22 internautes sur 23 ont trouvé ce commentaire utile  Par M. Cyrille VOIX VINE sur 3 mars 2005
Format: CD
Plus loin, plus haut. Alors que De-loused In The Comatorium combinait rock hendrixien, digressions psychédéliques et samples electro, ce nouvel album de Mars Volta détruit systématiquement le schéma couplet-refrain sur des morceaux avoisinant le quart d'heure. Forts de toutes leurs influences musicales et plus largement, artistiques, Frances The Mute joue la carte du surréalisme. Cedric, le chanteur, arbore bien un éléphant de Dali tatoué sur son bras gauche. La galerie de photos présentées dans le livret va dans ce sens : conducteurs masqués, miroir réfléchissant un autre sujet, arbre improbable. Les paroles sont du même tonneau, mélangées cette fois entre Espagnol et Anglais : l'influence principale serait un journal intime trouvé par un ancien membre du groupe décédé depuis. Et que dire des titres ? Douze plages, alors que la liste en propose six, découpés en sous-parties comme à la grande époque du progressif. Enfin Flea et John Frusciante font encore partie des crédits. Frusicante fait deux solos et Flea joue... de la trompette. Aucune surprise finalement lorsque sur L'Via L'Vasquez on passe d'un riff groovy à de la salsa classique, ou qu'un long passage ethéré débouche sur un déluge sonique, la voix montant toujours plus haut. Parfaite continuité de De-loused In The Comatorium, ce Frances The Mute possède le même pouvoir d'attraction. Une fois dedans, difficile d'écouter autre chose : ce mélange des genres est unique même si les habitués de Cedric et Omar s'y retrouveront.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par Carpe Diem sur 22 juillet 2005
Format: CD
The Mars Volta est un groupe à part. Quelque part entre Led Zeppelin et Jeff Buckley, sa musique n'est pas vraiment accessible à tous. Cet album est vraiment original, il puise dans diverses influences, du rock seventies ("Cygnus") au rock indé ("The Widow") en passant par la musique latino ("L'Via L'Viaquez"). Assez envoutante, la musique de The Mars Volta devient atmosphérique, sur "Miranda", sorte d'hybride entre Muse et Archive. 5 titres très différents dont une pièce de plus de 30 minutes à la manière des groupes de rock progressif. Et même si les influences sont multiples, le groupe possède une vraie identité musicale. A découvrir, donc...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
13 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile  Par vincent_33 sur 17 avril 2005
Format: CD
Deux années déjà que le génialissime « De-loused in the comatorium » est sorti... il était donc temps pour les deux ex-At The Drive-in, têtes pensantes du groupe, de donner une suite digne de ce nom à leur précédent chef-d'œuvre. Aussi incroyable que cela puisse paraître, « Frances the mute » est encore meilleur. Complètement barré, proprement indescriptible dans son mélange de rock aux effluves seventies (Led Zep en tête avec un Omar A Rodriguez-lopez plus influencé que jamais par Jimmy Page), de musiques latines, d'ambiances psychédéliques et de... de... que sais-je encore ! « Frances the mute », comme chaque livraison de The Mars Volta, est une nouvelle fois un fourre-tout hautement personnel d'une qualité musicale proprement sidérante. A la fois dansante, la musique du groupe conserve toujours cette noirceur sous-jacente dont les textes et la voix haut perchée de Cedric Bixler Zavala restent emprunts, des textes obscurs et poétiques basés sur un journal intime trouvé à l'arrière d'un taxi. « Rock progressif » ? Sans doute la meilleure étiquette à coller au groupe et pourtant ô combien réductrice : The Mars Volta ne ressemblent à rien, rien de comparable n'a jamais été fait auparavant et en ces temps de disette d'innovation musicale, la bouffée de fraîcheur qu'apporte une nouvelle fois le groupe via ce nouvel album s'avère proprement exaltante. Créativité débridée et magie lyrique vous attendent à chaque détour des sinueuses compositions de ce « Frances the mute », des compositions qui s'étirent sans limites, ni contraintes pour finir pas ne former qu'une seule et même œuvre plus qu'un simple disque. Ne passer à côté sous aucun prétexte !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Hellblazer TOP 100 COMMENTATEURS sur 22 juin 2011
Format: CD Achat vérifié
Je trouve les commentaires précédents souvent très bons, mais au final je me dis : ok, ça m'a l'air énorme, mais à quoi ressemble cet Ovni, et surtout n'est-ce-pas trop barré, limite cérébro-expérimental ?

Réponse : si. MAIS, c'est excellent, autant que surprenant ! Certes TMV n'est pas aussi dingue que Fantomas ou Mr Bungle (Mike Patton), mais quand même, on est loin des sentiers battus.

Le duo créatif mélange autant les genres (métal, mambo, punk, jazz, ambiant... seule la frange black-metal/death/trash n'y est pas !) que les langues (anglais / espagnol), et ma foi, pour un pur nouveau venu qui se retrouve devant ce monolithe comme les singes devant celui de 2001 l'Odyssée de l'Espace, eh bien ça donne envie d'y revenir. Etonnant.

C'est dû au caractère envoûtant, voire hypnotique du contenu. Inutile d'ambitionner écouter ça sur votre autoradio entre 2 sessions de bande FM dans les embouteillages. Capter l'art qui se dégage de l'objet demande un minimum de mise en condition, si possible une écoute intégrale.

Majoritairement, des intros (parfois longues) ambiant ouvrent les hostilités et explosent sur un chaos sonore (limité, tout de même) qui se mue en un hydre musicale... une histoire à tiroirs, quoi. Le chant, assez haut, est souvent soumis à des variations fortes. La rythmique (et les ambiances) renvoient souvent à des disques psychédéliques (sans le coté chiant et lourdingue) des 70s, avec de longues pièces dont on ne veut jamais sortir (je précise avoir écouté ce disque sans aucune toxine dans le sang...).
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique