• Prix conseillé : EUR 29,14
  • Économisez : EUR 0,58 (2%)
  • Tous les prix incluent la TVA.
LIVRAISON GRATUITE Détails
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Francesco Cavalli : Ercol... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,79 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par RecycLivre
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Merci, votre achat aide à financer des programmes de lutte contre l'illettrisme à travers le monde. Expédition depuis la France.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Francesco Cavalli : Ercole Amante

3.2 étoiles sur 5 5 commentaires client

Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
13 neufs à partir de EUR 25,60 3 d'occasion à partir de EUR 23,94
Découvrez plus de 10 000 DVD, Blu-ray et Séries TV en promotion

Offres spéciales et liens associés


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Acteurs : Francesco Cavalli
  • Format : DTS stéréo, Couleur, Sous-titré, NTSC
  • Audio : Italien (DTS 5.1), Italien (PCM Stéréo)
  • Sous-titres : Néerlandais, Anglais, Français, Allemand, Italien, Espagnol
  • Région : Toutes les régions
  • Rapport de forme : 1.78:1
  • Nombre de disques : 2
  • Studio : Opus Arte
  • Date de sortie du DVD : 28 janvier 2010
  • Durée : 261 minutes
  • Moyenne des commentaires client : 3.2 étoiles sur 5 5 commentaires client
  • ASIN: B0030BK8Z8
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 84.294 en DVD & Blu-ray (Voir les 100 premiers en DVD & Blu-ray)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

Descriptions du produit

Description du produit

This hilarious contemporary version of Francesco Cavalli's baroque opera Hercules in Love was commissioned on occasion of the marriage of Louis XIV, the Sun King, to Maria Theresa of Spain. The original production took two years to complete and was at the time the greatest show ever performed in Europe. Directed by David Alden, this surreal production is a triumph of commedia buffa resplendent with decorative and symbolic elements, and complemented by Constance Hoffman's exceptional costumes. Led by Ivor Bolton, a master of baroque music, the chorus of De Nederlandse Opera and Concerto Köln give a sublime performance. With Luca Pisaroni's (Ercole) singing being heroic and melodious in turn, and Veronica Cangemi as a splendid Iole, this is an outstanding production by the DNO. Filmed in High Definition and surround sound.

<h3 class="productDescriptionSource">Press Reviews

"This is a ravishing production in every department - scenery, stage effects, costumes, dancing, acting and music. Luca Pisaroni is an assured and vigorous Hercules - aided by action-man plastic muscles - but it is Cavalli's women who steal the show." (BBC Music Magazine)

"The production, like the piece, is moving, funny and literally action-packed...Highly recommended." (Gramophone)

Cast
Luca Pisaroni (Ercole)
Veronica Cangemi (Iole)
Jeremy Ovenden (Illo)
Anna Maria Panzarella (Deianira)

Concerto Köln; Ivor Bolton

Stage Director: David Alden

Catalogue Number: OA1020D
Running Time: 261 minutes
Sound: 2.0 & 5.0 PCM
Aspect Ratio: 16:9 Anamorphic
Subtitles: EN. FR, DE, ES, IT, NL
Label: Opus Arte

Description

This is a ravishing production in every department-scenery,stage effects,costumes,dancing,acting and music. This is an enterprising,entertaining and enlightning offering from Amsterdam Performance**** Picture & Sound***** (BBC Music Magazine,August 2010)

Commentaires en ligne

3.2 étoiles sur 5

Meilleurs commentaires des clients

Achat vérifié
La couverture fait peur, encore un obscur metteur en scène qui massacre un opéra sous prétexte d'originalité ?
Eh bien, non, pas du tout !
Histoire archi connue et traitée sans grand souci de "tenir" son auditoire
Musique somme toute pas inoubliable (sauf à être vraiment fan du genre) (avec cependant interprétations, voix et orchestre tout à fait honorables)
Mais....mise en scène et chorégraphies absolument à voir.
Au total, un excellent moment avec Heridicule, Venus mais pas vaincu, Super-Junon, plus quelques autres.
Plus un petit rappel historique, puisque cet opéra fut une commnade pour le mariage de Louis XIV
Remarque sur ce commentaire 5 sur 6 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Roger Dominique Maes COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 22 novembre 2011
Cavalli, "Ercole Amante" (1662), Bolton - Alden, Amsterdam 2009, 2 DVDs OpusArte.

Me souvenant d'un "Ariodante", calamiteusement mis en scène par David Alden en 1996, paru en DVD, et au bout duquel je n'avais pu aller, je venais à ce spectacle avec des pieds de plomb, seulement curieux de la musique. Aimant déjà "La Calisto", j'étais attiré par le poids historique de l'oeuvre, conçue pour le mariage de Louis XIV, et représentée, avec un an de retard, dans la grande salle des machines des Tuileries, sans grand succès, certes, mais non sans avoir eu son impact (un modèle de déclamation musicale) sur la tragédie en musique à venir.

S'il y a un avantage aux a-prioris, c'est qu'on est tellement convaincu d'être déçu que la moindre bonne surprise nous adoucit. C'est le cas avec cette production. Certes, une fois de plus, il s'agit davantage d'une mise en images que d'une mise en scène, riche en clins d'oeil et coups de coude ("N'y croyez pas c'est du théâtre !"), désservant presque systématiquement la portée dramatique de l'oeuvre, mais grâce à la belle machinerie du Musiektheater d'Amsterdam, grâce à un éclairage très riche, et à quelques idées d'Alden, on a droit à d'incontestables réussites visuelles : la fin du Prologue, tout l'acte IV avec ces gros poissons rouges tournant autour de la prison d'Hyllo, l'apparition de Neptune et de son quadrige, les spectres de l'Acte V, et l'apothéose finale.
Lire la suite ›
4 commentaires 3 sur 4 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Achat vérifié
Je suis bien embarrassée pour porter un avis sur cette production.
J'avais tout d'abord vu ou plutôt tenté de regarder cet opéra sur Arte et j'avais zappé avant la fin.
Toutefois j'ai plusieurs expériences très positives avec Cavalli que ce soit sur DVD (Giasone) ou CD (Xerse et Giasone par René Jacobs), tempérant 2 expériences ratées (Didone et surtout la Calisto) alors j'ai voulu en avoir le coeur net, j'en ai fait l'acquisition ce qui présente l'avantage de voir ... et revoir car pour moi plusieurs visions s'avèrent souvent utiles pour tout digérer ... et comprendre.

Un premier visionnage m'a laissée perplexe. Tout d'abord j'ai bien apprécié l'esthétique assez particulière des décors et costumes, un peu moins pour Ercole et son habit de playmobil musclorisé mais bon ...
Un spectacle qui ne m'a fait ni rire, ni sourire, ni ressentir la moindre émotion, mais plutôt de l'ennui, je me suis sentie étrangère et vraiment pas concernée par ça.

Alors qu'est ce qui m'a gênée ? Sans doute la complexité de l'intrigue, pas facile pour moi de m'y retrouver. De plus, ne trouvant pas beaucoup d'intérêt à l'histoire, j'en suis restée très distante. Et le problème pour moi c'est que quand je suis extérieure à l'opéra je suis quasi dans l'incapacité d'en goûter la musique car je ne l'entends pour ainsi dire pas !

C'est alors que je me suis dite : lisons le livret, il va sans doute m'éclairer.
Lire la suite ›
2 commentaires 2 sur 3 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par nekki le 15 septembre 2010
Achat vérifié
On nous dit que cet opéra ne fut plus joué que deux ou trois fois depuis la première qui eut lieu à l'occasion du mariage de Louis XIV avec Marie-Thérèse d'Espagne. Que n'eût-on laissé dormir sous la poussière accumulée par le temps cet opéra qui,hors son intérêt historique, n'a plus rien à apporter au public contemporain. Musique assez inconsistante, livret mythologique abscons duquel surnagent quelques belles arias, mise en scène d'un kitsch qui vous soulève le coeur, pas de quoi s'y attarder. Peut-être cette oeuvre eût-elle pu être sauvée par un Benjamin Lazar, celui qui mit en scène avec beaucoup de goût le "Bourgeois gentilhomme" de Molière, alors que David Alden, pour nous en mettre plein la vue et sous prétexte de reconstituer tout le faste du "Grand Siècle", sombre dans le pire mauvais goût.
Retenons quand même la belle prestation de Luca Pisaroni, talentueux jeune baryton-basse, à qui on a envie de demander ce qu'il est allé faire dans cette galère et de lui conseiller de retourner au plus vite à Mozart, qu'il adore et où il est merveilleux.
1 commentaire 4 sur 8 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?