Plus d'options
Full House
 
Agrandissez cette image
 

Full House

28 mars 2006 | Format : MP3

EUR 6,99 (TVA incluse le cas échéant)

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre
Durée
Popularité  
30
1
11:01
30
2
12:44
30
3
13:41
30
4
13:32
30
5
9:28
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 30 juillet 2001
  • Date de sortie: 28 mars 2006
  • Label: Charly Records
  • Copyright: (c) 2006 Charly Records
  • Durée totale: 1:00:26
  • Genres:
  • ASIN: B00238L7I6
  • Moyenne des commentaires client : 4.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (12 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 32.890 en Albums (Voir les 100 premiers en Albums)

Commentaires en ligne

4.8 étoiles sur 5
5 étoiles
11
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 12 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile  Par "marc-z" le 5 mars 2003
Format: CD
Un disque indispensable pour tout amateur de jazz. L'ambiance "club" d'enfer, les musiciens jouent comme des dieux... Wes Montgomery nous prouve encore une fois qu'en "live" il est imbattable. Cet album devrait avoir une place d'honneur dans votre discothèque. Un vrai bijou !!!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par freddiefreejazz TOP 500 COMMENTATEURS le 27 février 2011
Format: CD Achat vérifié
Ces bonnes vieilles histoires, il est bon de se les repasser de temps à autre, tant il est vrai que le jazz n'est pas une musique pour endormir les mouflets... Wes Montgomery (1923-1968), la première fois que je l'ai écouté, je devais avoir dix-neuf piges. Je sortais à peine du bahut, le bachot en poche. Bref, je connaissais que dalle au jazz, en tout cas pas grand chose. Un prof soucieux de parfaire mon éducation musicale m'a bien prêté un ou deux disques de Django Reinhardt, dont le fameux "live" Hot Club de France... Mais pour le reste, toute mon éducation restait à faire... Dix-neuf ans, c'était aussi l'âge de Wes quand il découvrit Solo Flight de Charlie Christian (1916-1942). Et ça, c'est plus important que ma petite histoire de lycéen ignare et inculte. Avec cette découverte, ou plutôt cette révélation, Wes se dirigea aussitôt vers une boutique où ne se vendaient pas que des violons... Oh les frangins Montgomery (Buddy et Monk) ont dit ici et là que le Wes, il se débrouillait déjà pas mal et qu'à l'âge de douze ans, il tâtait déjà sévère.

Mais Montgomery découvrant Christian, vous imaginez? Ce jour-là, le commerçant d'Indianapolis ne devait pas en croire ses yeux quand il vit débarquer ce jeune et grand gaillard à la démarche peu assurée mais ayant le regard pénétrant tel l'Homme Invisible de Ralph Ellison.. La suite est archi connue.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Luc B. TOP 500 COMMENTATEURS le 10 avril 2009
Format: CD
FULLHOUSE LIVE AT TSUBO, est un classique de la guitare jazz, animé par un des représentants les plus talentueux de la six cordes : Wes Montgomery. Courte carrière, mais grand talent ! Wes Montgomery, qui joua au départ avec ses frères (dont Monk Montgomery, un des premiers bassistes électrique) n'a été découvert que sur le tard, après un passage dans l'orchestre de Lionel Hampton. Il n'a réellement enregistré pour lui que pendant 10 ans, avant de décéder d'une crise cardiaque en 1968.

Montgomery attendait que tout les éléments soient favorables pour enregistré ce disque. De passage à San Francisco, il apprend que Miles Davis y est aussi. Il lui emprunte sa section rythmique : Wynton Kelly au piano, Paul Chambers, basse, et Jimmy Cobb à la batterie. Ensuite, il repère un club de Berkeley où il avait joué étant jeune. Enfin, le saxophoniste le plus rapide du monde, Johnny Griffin, se trouve être aussi de passage... Et tout ce beau monde se retrouvent pour répéter quelques nouvelles compositions, les jouer sur scène, devant les micros de Wally Heider, et devant un public nombreux, qui alléché par l'affiche, se presse d'arriver par dizaine.

Ce disque est une merveille. Wes Montgomery vient du Be Bop, sa musique est teintée de blues, de soul, de funk (à l'instar de Grant Green). L'influence Bop est évidente dans le morceau "SOS", rapide, avec un Griffin survolté dès les premières mesures ! Les chorus de Montgomery sont de toute beauté, incisifs, moelleux ou chaloupés, comme sur le latino "Cariba".
Lire la suite ›
7 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par dam64 le 11 février 2006
Format: CD
Une rythmique du tonnerre, wes montgomery et johnny griffin n'ont plus qu'à planer au dessus, un son live chaleureux qui dessine l'atmosphère dense de ce set..bref, que du bon, des compos robustes qui annoncent la couleur..A avoir d'urgence dans sa discothèque.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par MATHONNET STÉPHANE TOP 500 COMMENTATEURS le 9 mars 2012
Format: CD Achat vérifié
En ce début des années 1960, le guitariste Wes Montgormery enregistre plusieurs albums qui demeurent des pépites de sa riche discographie et du jazz. En ce soir du 25 juin 1962, il se produit au club Tsubo de San Francisco accompagné de Johnny Griffin au saxophone ténor ainsi que de la rythmique de Miles Davis (Wynton Kelly est au piano, Paul Chambers à la basse et Jimmy Cobb à la batterie). Il demeure l'un des plus beaux beaux concerts publics (il faut écrire live aujourd'hui) de Wes. Les notes nous apprennent que le club était plein à craquer, qu'une file d'admirateurs attendait désespérément au dehors et qu'un parterre de fidèles était collé aux bafles de la salle de contrôle pour ne pas rater une note.
Le quintette improvisé démarre fort avec "Full House", composé par Montgomery, valse funky au départ puis swing endiablé, le standard "I've Grown Accustomed to Her Face", ballade archi-mélancolique, le bop "Blue 'n' Boogie" interprété sur des rythmes d'enfer, le morceau latin "Cariba" qui voit Wes nous réveéler ses aller-retour au pouce, la ballade swingante "Come Rain Or Come Shine" et le bop "S.O.S." Wes Montgormery y enchaîne ces différents styles avec une évidente facilité mais il laisse chacun de ses complices s'exprimer avant de le rejoindre dans des chorus d'enfer. J'ai particulièrement apprécié apprécié les soli de Kelly (époustouflant de virtuosité sur "Blue 'n' Boogie") et de Girffin au sax ténor.
Un moment magique comme seul le jazz parvient à en procurer.
Lire la suite ›
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Rechercher des articles similaires par rubrique