• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 5 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
GOTHAM CENTRAL tome 1 a été ajouté à votre Panier
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Amazon - Offres Reconditionnées vous assure la même qualité de service qu'Amazon.fr ainsi que 30 jours de retour.
Amazon rachète votre
article EUR 7,87 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

GOTHAM CENTRAL tome 1 Relié – 25 avril 2014


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Relié, 25 avril 2014
"Veuillez réessayer"
EUR 22,50
EUR 18,00 EUR 17,00

Top Nouveautés BD Top Nouveautés BD


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

GOTHAM CENTRAL tome 1 + GOTHAM CENTRAL Tome 2
Prix pour les deux : EUR 45,00

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Biographie de l'auteur

Cette "abréviation" apparaît lorsqu'un livre a été réalisé par plusieurs auteurs.

Ed Brubaker est principalement un scénariste mais également un dessinateur américain. Ses premiers travaux s'inscrivent dans le genre du polar fictionnel avec l'écriture de scénarios pour Lowlife (1995), The Fall (2001), Sandman Presents : Dead Boy Detectives #1-4 (2001) ou encore Scene of the Crime (1999). La suite de sa carrière le porte vers l'univers du super-héros puisque Brubaker travaille chez DC sur Batman (Gotham Noir, Gotham Knights, The Man Who Laughs), ainsi que Catwoman (Secret Files and Origins #1) et Detective Comics à partir de 2001. Mais Brubaker rejoint aussi Marvel, chez qui il relance Captain America en 2004 avec le dessinateur Steve Epting, et travaille sur Daredevil (Blood of the Tarantula) et X-Men (X-Men : Deadly Genesis). Il a remporté de nombreux Eisner Awards pour plusieurs de ses travaux.

Greg Rucka est scénariste, mais également romancier (Traquée par son passé, La Pire des Trahisons). Pour DC, il a repris le personnage de Batman au début des années 2000, et a développé, avec Ed Brubaker, l'univers des policiers de Gotham Central. Connu pour ses personnages de femmes de caractère, il a animé Sasha Bordeaux dans Checkmate ainsi que Kate Kane et Renée Montoya, la Question, dans Detective Comics. Il a également réalisé deux séries de renom en creator-owned, Whiteout et Queen and Country. Il écrit actuellement Punisher pour Marvel.


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 7,87
Vendez GOTHAM CENTRAL tome 1 contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 7,87, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Relié: 256 pages
  • Editeur : Urban Comics (25 avril 2014)
  • Collection : DC Classiques
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2365775217
  • ISBN-13: 978-2365775212
  • Dimensions du produit: 26,5 x 2,7 x 17,5 cm
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (4 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 17.185 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
4
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 4 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Winter TOP 500 COMMENTATEURS le 25 novembre 2014
Lorsque l'on dit Gotham, naturellement on pense Batman. Pourtant, on oublie certains acteurs primordiaux de chaque histoire ou presque, très souvent cantonnés à de la figuration ou des rôles subalternes : les flics de Gotham City. Parce que c'est bien beau d'avoir un super-héros dans la ville, il faut tout de même boucler les méchants et se charger des autres enquêtes du quotidien. Le Batman ne peut pas être partout tout le temps. C'est ce que ce sont dit Greg Rucka (Daredevil, Elektra, Wonder Woman) et Ed Brubaker (Criminal, The Authority, Sleepers), deux spécialistes du polar, chacun à leur façon. Après le monstrueux event No Man's Land, c'est donc sur les forces de police que DC se penche. Publié une première fois en France par les défuntes éditions Semic, c'est grâce à l'excellent éditeur Urban Comics que nous avons droit à une mouture en 4 volumes dont ce premier tome a la lourde charge d'hameçonner le public pour la suite. Les flics peuvent-ils être à la hauteur de la chauve-souris ?

La réponse est oui, trois fois oui. Non seulement ce que nous ont concocté Rucka et Brubaker est une petite douceur pleine de saveurs inconnues, mais en plus ils font équipe avec Michael Lark qui avait déjà bossé avec Brubaker sur Daredevil. Son trait, rude et rapeux, s'adapte parfaitement à ce polar hard-boiled servi bien noir par les deux scénaristes américains. Mais revenons-en à nos histoires. On en compte trois dans ce premier volume, chacun mettant en scène un super-vilain différent.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Biggy TOP 1000 COMMENTATEURS le 30 avril 2014
La vie de flic n’est pas simple à Gotham City. Protégée par un justicier taciturne, elle est la cible des pires criminels qui soient. C’est ce que vont apprendre à leurs dépends l’inspecteur Marcus Driver lorsque son partenaire est abattu par Mr Freeze, ou Renée Montoya lorsque son homosexualité est révélée au grand jour. (Contenu : Gotham Central #1-10)

Gotham Central est une lecture bien différente de ce que l’on peut lire en temps normal chez DC Comics. On est loin des lectures mainstream et pleine de super-héros, où l’action prédomine et où tout est fait pour attirer les lecteurs en masses. Le spectaculaire avant l’extraordinaire. Servie par des écrivains de talent, que dis-je, de génie avec Ed Brubaker et Greg Rucka, Gotham Central nous offre une lecture plus mature, plus adulte et écrite avec génie. Ici pas de super-héros tordant le métal ou stoppant un train à mains nues, non, nous retrouvons à l’honneur des gens comme vous et moi, des gens essayant de faire leur métier face à des choses pouvant dépasser leur imagination. Nous retrouvons des situations plus proches de notre quotidien. Le genre de récit qui peine à trouver un large public alors que c’est pourtant si bon.

Dans Gotham Central pas de Batman omniprésent, pas de super-héros pour attirer et attiser les foules. Non ! Ed Brubaker et Greg Rucka mettent la lumière sur des gens normaux et sans pouvoirs, sur des hommes et femmes qui se battent avec leurs moyens face à des super-vilains : les flics de Gotham.
Lire la suite ›
4 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par Wesley le 6 mars 2015
Nouveau dans la lecture des comics, je suis tombė "par hasard" sur Gotham Central. Et je suis heureux de cette dėcouverte ! C'est une sėrie en 4 tomes. Pas questions de Batman ici, il ne fait que de rares apparitions, mais toute faite dans la finesse, et pour le grand plaisir du lecteur bien entendu ; Dans Gotham Central, on est littéralement transportė dans les bureaux du GCPD, qui agit comme il le peut contre les criminels de Gotham, dont certains très connus bien entendu, et c'est là tout le bonheur de Gotham Central ! Voir comment ces agents du GCPD œuvrent jour et nuit contres les crimes de Gotham, avec les moyens qu'ils ont. Les dialogues sont très bien écrits, découvrir les liens, les personnalités de chacun est un plaisir. Le scénario est vraiment très bon, difficile de ne pas lire le tome en une fois.

Je conseille fortement ce tome, sans hésitation.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Présence TOP 50 COMMENTATEURS le 27 avril 2014
Ce tome comprend les épisodes 1 à 10 de la série débutée en 2003. Michael Lark a illustré tous les épisodes. Ce tome comprend 3 histoires.

Épisodes 1 & 2 (scénario d'Ed Brubaker et Greg Rucka) – Marcus Driver et Charlie Field (2 inspecteurs de Police de Gotham) enquêtent sur le kidnapping de Bonnie Lewis. Un informateur leur suggère une adresse dans un appartement. Le contrôle de ce logement les met nez à nez avec Mister Freeze (Victor Fries), un vrai supercriminel qui tue froidement Field sous les yeux de son partenaire. Tout le commissariat se met sur l'enquête pour essayer de retrouver Freeze et l'empêcher de nuire. Driver doit présenter le cadavre morcelé à la veuve. Les policiers souhaitent coffrer Freeze eux-mêmes, sans que Batman n'interfère, pour leur honneur.

Épisodes 3 à 5 (scénario d'Ed Brubaker) – Marcus Driver souhaite continuer de travailler, et en particulier résoudre l'enlèvement de Bonnie Lewis. Il fait équipe avec Romy Chandler. Ensemble ils sont bons pour revoir les comptes-rendus d'interrogatoire, réinterroger certaines personnes et faire le tour de tous les débuts de piste possibles et imaginables. Pendant ce temps là, Firebug se lance dans une nouvelle série d'incendies criminels qui met le reste de l'équipe policière sur les dents.

Épisodes 6 à 10 (scénario de Greg Rucka) – Il y a des jours comme ça. Alors que Renee Montoya effectue son jogging matinal, un individu vint lui remettre un avis indiquant que Marty Lipari lui réclame 10 millions de dommages et intérêts.
Lire la suite ›
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?