Ajoutez à votre liste d'envies
Gambling with the devil
 
Agrandissez cette image
 

Gambling with the devil

26 octobre 2007 | Format : MP3

EUR 8,99 (TVA incluse le cas échéant)
Titre
Durée
Popularité  
30
1
0:57
30
2
4:13
30
3
7:06
30
4
3:41
30
5
4:27
30
6
4:46
30
7
5:22
30
8
5:52
30
9
3:46
30
10
4:30
30
11
5:57
30
12
6:56

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 26 octobre 2007
  • Label: Steamhammer
  • Copyright: (C) 2007 Steamhammer, a division of SPV GmbH
  • Durée totale: 57:33
  • Genres:
  • ASIN: B00272S4JI
  • Moyenne des commentaires client : 4.1 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (7 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 52.165 en Albums MP3 (Voir les 100 premiers en Albums MP3)

Commentaires en ligne 

4.1 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

14 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile  Par strange-boy666 sur 17 octobre 2007
Format: CD
Alors, par où commencer ?
Les trois premières étoiles sont dûes aux morceaux clés de cet album à savoir : "kill it","As long as I fall","heaven tells no lies". Ce sont pour moi les meilleurs.
La quatrième étoile correspond au fait que pour la première fois, il n'y a pas un seul morceau à jeter; "the saints" apporte de tres bonnes guitares, "Can do it" est un morceau joyeux de source made in helloween, "dreambound" malgré son air répétitif et trainant un peu est agréable à écouter, "paint a new world" montre une facette heavy qui ne vieillit pas le groupe, "final fortune" me rappelle un peu "salvation" dans the dark ride que j'adorais, "fallen to pieces" est assez épique, et "I.M.E" (bien qu'il faille un peu de temps pour s'y faire)ne baisse pas la dynamique de l'album.
"The bells of the seven hells" est un peu moins bien je trouve car à part le refrain elle n'est pas tres accrocheuse.
Mais comme j'ai dis, rien est à jeter.
La dernière étoile, c'est parce que on se rend compte avec cet album qu'helloween est un groupe clé du power metal, un pillier indétronable à mon avis.Les membres savent se renouveler et apporter à chaque album du neuf.Longue vie à helloween.

PS: La tournée avec gamma ray va déchirer je pense ^^
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile  Par Mikael TREUVEUR sur 20 octobre 2007
Format: CD
Helloween revient en forme avec ce nouvel opus . Pour ma part , je n'ai pas trop apprécié Keeper of the sevens keys -The Legacy. Ici , les titres sont plus accrocheurs , plus agressifs ...Un mélange de Rabbit don't come easy et de ce que les citrouilles ont fait de meilleur !!!D'ailleurs dès le premier titre çà se sent . « Kill it » défonce tout sur son passage .C'est puissant , dynamique et le chant de Deris est impressionnant . Le titre suivant « The saints » est tout aussi bon . Speed , énergique , refrain genre happy tunes . Helloween renoue avec ses racines ...Suivent « As long as I fall » et « Paint a new world » , la tension retombe un peu ...Compos typiques , bonnes mais sans le petit truc en plus . "Final fortune" est excellent . Mélodique , rythmé , refrain catchy et dévastateur . C'est la grande classe . Assurément mon titre préféré ...Avec « The bells of the seven hells » , c'est le rouleau compresseur qui revient . Le chant de Deris concurrence décidément Rob Halford ...Titre méchant comme une teigne et envoutant à la fois . « Fallen to pieces » est plus soft , mid tempo au refain magistral ."I.M.E." remet un peu la pression . Bon titre , super solo . « Can do it » , c'est le retour des happy tunes genre Dr Stein . C'est enjoué et péchu ... A écouter et ré-écouter sans modération . Excellent titre . « Dreambound » , titre helloweenesque dans toute sa splendeur , rythmique rapide et imparable , solo speed , mélodique . Que du bonheur !!! « Heaven tells no lies » , clôture de la plus belle façon ce très bon album .Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par Dominique Benoit sur 25 septembre 2007
Format: CD
Très bon album que celui-ci.
Il ravira les fans du groupe.
Un mix entre Better Than Raw et Rabbit Don't me Easy tout en retenant le meilleur de chacun.
Pas le meilleur de la discographie du groupe, mais un album varié couvrant toute la palette de l'ère Deris
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Vincent sur 30 mars 2013
Format: CD
Bonjour à toutes et tous.
J'arrive un peu après la guerre, mais l'album m'inspire trop et surtout, m'a trop scotché pour rester là, inerte à ne pas réagir. N'étant pas musicien, mais juste grand amateur de metal (je me demande si ce n'est pas la majorité des internautes sur ce site...) je ne dispose peut-être pas d'un vocabulaire adapté, et même si mon avis ne va pas modifier bcp ce qui se dit sur cet album, je tente le coup.
Force est de constater que nos joyeux teutons ont repris les vieilles recettes pour en faire... un petit bijou. Faire du neuf avec du vieux, me direz-vous ? Non, tout de même pas. Ils n'ont pris que l'essentiel de ce qui fonctionnait dans le passé en y agrémentant quelques jolies trouvailles avec une sauce résolument... moderne. On y va track par track ?

Le chant saturé de Deris dans Kill it rappelle aisiément le Push de l'excellent Better than raw. J'aime pas trop, mais bon... A ne pas écouter fatigué, en tout cas, ça casse vite les oreilles .On y retrouve un brin de Time of the oath vers la 2ème minute.

The saints : réécouter le refrain du tout vieux, ( mais tout bon ) March of time du Keeper II... :-) Le côté happy lorgne un brin sur le Rise and Fall du même album. Les guitares font des breaks plein d'ingéniosité et embrayent sur un solo typique bien mérité et ça rebreake, ça rajoute une note, en enlève une par ci par là, pour nous feinter en nous laissant surpris et contents.

As long as I fall : en intro quelques notes de piano (If I could fly ? mmh ?
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique