Garbage

Les clients ont également acheté des articles de

U2

Garbage : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 96
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30

Image de Garbage
Fourni par l'artiste ou son représentant

Dernier Tweet

garbage

Last night @theusherhall to hear @choirofkingscam boys choir sing like angels in this beautiful historical hall. http://t.co/aM3qm8nFDD


Biographie

Butch Vig, natif du Wisconsin, commence sa carrière musicale comme batteur d'un groupe local, Spooner, dans lequel Duke Erikson chante et tient les guitares. Steve Marker, fraîchement débarqué de New York, s'entiche du groupe et l'aide à enregistrer ses chansons. Spooner devient Firetown puis se sépare à la fin des années 1980, mais entre temps, Vig et Marker ont acheté du matériel d'enregistrement, investi une usine désaffectée et créé les Smart Studios, où ils enregistrent nombre de groupes punks locaux.

Smart va bientôt devenir l'un des studios les plus branchés de la mouvance alternative ... Lire la suite

Butch Vig, natif du Wisconsin, commence sa carrière musicale comme batteur d'un groupe local, Spooner, dans lequel Duke Erikson chante et tient les guitares. Steve Marker, fraîchement débarqué de New York, s'entiche du groupe et l'aide à enregistrer ses chansons. Spooner devient Firetown puis se sépare à la fin des années 1980, mais entre temps, Vig et Marker ont acheté du matériel d'enregistrement, investi une usine désaffectée et créé les Smart Studios, où ils enregistrent nombre de groupes punks locaux.

Smart va bientôt devenir l'un des studios les plus branchés de la mouvance alternative de la fin des eighties et de nombreux groupes signés sur Sub Pop, Touch & Go ou Twin Tone y enregistrent leurs albums.Vig touche le gros lot lorsqu'il produit en 1991 le Nevermind de Nirvana, immense succès planétaire. Il devient un producteur star et travaille dans la foulée avec la fine fleur du rock « indépendant » américain.

Épaulé par son fidèle collaborateur Steve Marker, on le retrouve aux manettes de nombreux albums de tout premier plan comme Gish (1991) et Siamese Dream (1993) des Smashing Pumpkins, Dirty (1992) et Experimental Jet Set, Trash & No Stars (1994) de Sonic Youth, Bricks Are Heavy de L7 (1992), Super Tasty de Gumball (1993), Betty de Helmet (1994) ou Let Your Dim Light Shine de Soul Asylum (1995).

Parallèlement, Vig et Marker fondent leur propre groupe, qui prend le nom de Garbage en 1993, quand Duke Erikson les rejoint. L'année suivante, les trois compères découvrent sur MTV le clip de « Suffocate Me », du groupe écossais Angelfish. Enfin, c'est surtout la chanteuse qui leur tape dans l'oeil (et dans l'oreille).Originaire d'Edimbourg, Shirley Manson a débuté en 1985, à l'âge de 19 ans, comme choriste et clavier de Goodbye Mr. Mackenzie, une formation écossaise qui publie plusieurs albums et quelques singles classés dans les charts indépendants.

En 1993, le groupe lance un projet parallèle, Angelfish, dans lequel Manson se retrouve sur le devant de la scène. L'album est produit par Tina Weymouth et Chris Frantz, de Talking Heads et le groupe effectue une tournée américaine. C'est au cours de celle-ci que Manson se rend aux studios Smart pour enregistrer quelques titres avec Vig, Marker et Erikson. Au vu du résultat, la chanteuse est embauchée (ce qui précipite la fin d'Angelfish !) : Garbage est au complet.

Shirley Manson, par sa voix, son look et sa personnalité, donne alors corps à ce qui n'est au départ qu'un projet studio de producteurs. Le groupe ratisse large, mélangeant le rock alternatif à grosses guitares qui a fait le succès de Vig (la vague grunge n'est pas encore tout à fait retombée) et la nouvelle tendance électronique appelée trip-hop, tout en bénéficiant d'une certaine crédibilité en Angleterre (en pleine période « brit pop ») grâce à la nationalité de sa chanteuse !

Résultat : Garbage est à la fois commercial et inventif (les trois hommes de l'ombre sont des sorciers du studio), et possède une image forte véhiculée par la charismatique Shirley Manson.Le premier album de la formation, paru en 1995, est un énorme succès mondial (avec les titres « Queer », « Vow » et « Only Happy When It Rains »). Vig est alors obligé de mettre sa carrière de producteur en veilleuse.

Version 2.0, le second album, paraît en 1998, suivi par Beautiful Garbage en 2001. Butch Vig continue toutefois d'apparaître comme producteur ou remixeur de luxe sur certains titres de U2, Depeche Mode, Nine Inch Nails ou Limp Bizkit. Pour toutes ces raisons, il faudra attendre 2005 pour découvrir le quatrième album du groupe, Bleed Like Me.

Armés de patience, les fans de Garbage sont contraints de suivre les activités de Butch Vig ou la sortie de la compilation Absolute Garbage (2007) avant le retour annoncé du groupe. Pendant ce temps, Shirley Manson joue dans la série Terminator: The Sarah Connor Chronicles et travaille à un album solo resté inédit. Réuni en 2011, Garbage se lance dans la production de son cinquième effort Not Your Kind of People sorti le 14 mai 2012, propulsé par les singles « Blood for Poppies » et « Battle in Me » (au Royaume-Uni). La tournée mondiale dressée dans la foulée passe par l'Olympia de Paris le 16 mai. Copyright 2014 Music Story Stan Cuesta

Butch Vig, natif du Wisconsin, commence sa carrière musicale comme batteur d'un groupe local, Spooner, dans lequel Duke Erikson chante et tient les guitares. Steve Marker, fraîchement débarqué de New York, s'entiche du groupe et l'aide à enregistrer ses chansons. Spooner devient Firetown puis se sépare à la fin des années 1980, mais entre temps, Vig et Marker ont acheté du matériel d'enregistrement, investi une usine désaffectée et créé les Smart Studios, où ils enregistrent nombre de groupes punks locaux.

Smart va bientôt devenir l'un des studios les plus branchés de la mouvance alternative de la fin des eighties et de nombreux groupes signés sur Sub Pop, Touch & Go ou Twin Tone y enregistrent leurs albums.Vig touche le gros lot lorsqu'il produit en 1991 le Nevermind de Nirvana, immense succès planétaire. Il devient un producteur star et travaille dans la foulée avec la fine fleur du rock « indépendant » américain.

Épaulé par son fidèle collaborateur Steve Marker, on le retrouve aux manettes de nombreux albums de tout premier plan comme Gish (1991) et Siamese Dream (1993) des Smashing Pumpkins, Dirty (1992) et Experimental Jet Set, Trash & No Stars (1994) de Sonic Youth, Bricks Are Heavy de L7 (1992), Super Tasty de Gumball (1993), Betty de Helmet (1994) ou Let Your Dim Light Shine de Soul Asylum (1995).

Parallèlement, Vig et Marker fondent leur propre groupe, qui prend le nom de Garbage en 1993, quand Duke Erikson les rejoint. L'année suivante, les trois compères découvrent sur MTV le clip de « Suffocate Me », du groupe écossais Angelfish. Enfin, c'est surtout la chanteuse qui leur tape dans l'oeil (et dans l'oreille).Originaire d'Edimbourg, Shirley Manson a débuté en 1985, à l'âge de 19 ans, comme choriste et clavier de Goodbye Mr. Mackenzie, une formation écossaise qui publie plusieurs albums et quelques singles classés dans les charts indépendants.

En 1993, le groupe lance un projet parallèle, Angelfish, dans lequel Manson se retrouve sur le devant de la scène. L'album est produit par Tina Weymouth et Chris Frantz, de Talking Heads et le groupe effectue une tournée américaine. C'est au cours de celle-ci que Manson se rend aux studios Smart pour enregistrer quelques titres avec Vig, Marker et Erikson. Au vu du résultat, la chanteuse est embauchée (ce qui précipite la fin d'Angelfish !) : Garbage est au complet.

Shirley Manson, par sa voix, son look et sa personnalité, donne alors corps à ce qui n'est au départ qu'un projet studio de producteurs. Le groupe ratisse large, mélangeant le rock alternatif à grosses guitares qui a fait le succès de Vig (la vague grunge n'est pas encore tout à fait retombée) et la nouvelle tendance électronique appelée trip-hop, tout en bénéficiant d'une certaine crédibilité en Angleterre (en pleine période « brit pop ») grâce à la nationalité de sa chanteuse !

Résultat : Garbage est à la fois commercial et inventif (les trois hommes de l'ombre sont des sorciers du studio), et possède une image forte véhiculée par la charismatique Shirley Manson.Le premier album de la formation, paru en 1995, est un énorme succès mondial (avec les titres « Queer », « Vow » et « Only Happy When It Rains »). Vig est alors obligé de mettre sa carrière de producteur en veilleuse.

Version 2.0, le second album, paraît en 1998, suivi par Beautiful Garbage en 2001. Butch Vig continue toutefois d'apparaître comme producteur ou remixeur de luxe sur certains titres de U2, Depeche Mode, Nine Inch Nails ou Limp Bizkit. Pour toutes ces raisons, il faudra attendre 2005 pour découvrir le quatrième album du groupe, Bleed Like Me.

Armés de patience, les fans de Garbage sont contraints de suivre les activités de Butch Vig ou la sortie de la compilation Absolute Garbage (2007) avant le retour annoncé du groupe. Pendant ce temps, Shirley Manson joue dans la série Terminator: The Sarah Connor Chronicles et travaille à un album solo resté inédit. Réuni en 2011, Garbage se lance dans la production de son cinquième effort Not Your Kind of People sorti le 14 mai 2012, propulsé par les singles « Blood for Poppies » et « Battle in Me » (au Royaume-Uni). La tournée mondiale dressée dans la foulée passe par l'Olympia de Paris le 16 mai. Copyright 2014 Music Story Stan Cuesta

Butch Vig, natif du Wisconsin, commence sa carrière musicale comme batteur d'un groupe local, Spooner, dans lequel Duke Erikson chante et tient les guitares. Steve Marker, fraîchement débarqué de New York, s'entiche du groupe et l'aide à enregistrer ses chansons. Spooner devient Firetown puis se sépare à la fin des années 1980, mais entre temps, Vig et Marker ont acheté du matériel d'enregistrement, investi une usine désaffectée et créé les Smart Studios, où ils enregistrent nombre de groupes punks locaux.

Smart va bientôt devenir l'un des studios les plus branchés de la mouvance alternative de la fin des eighties et de nombreux groupes signés sur Sub Pop, Touch & Go ou Twin Tone y enregistrent leurs albums.Vig touche le gros lot lorsqu'il produit en 1991 le Nevermind de Nirvana, immense succès planétaire. Il devient un producteur star et travaille dans la foulée avec la fine fleur du rock « indépendant » américain.

Épaulé par son fidèle collaborateur Steve Marker, on le retrouve aux manettes de nombreux albums de tout premier plan comme Gish (1991) et Siamese Dream (1993) des Smashing Pumpkins, Dirty (1992) et Experimental Jet Set, Trash & No Stars (1994) de Sonic Youth, Bricks Are Heavy de L7 (1992), Super Tasty de Gumball (1993), Betty de Helmet (1994) ou Let Your Dim Light Shine de Soul Asylum (1995).

Parallèlement, Vig et Marker fondent leur propre groupe, qui prend le nom de Garbage en 1993, quand Duke Erikson les rejoint. L'année suivante, les trois compères découvrent sur MTV le clip de « Suffocate Me », du groupe écossais Angelfish. Enfin, c'est surtout la chanteuse qui leur tape dans l'oeil (et dans l'oreille).Originaire d'Edimbourg, Shirley Manson a débuté en 1985, à l'âge de 19 ans, comme choriste et clavier de Goodbye Mr. Mackenzie, une formation écossaise qui publie plusieurs albums et quelques singles classés dans les charts indépendants.

En 1993, le groupe lance un projet parallèle, Angelfish, dans lequel Manson se retrouve sur le devant de la scène. L'album est produit par Tina Weymouth et Chris Frantz, de Talking Heads et le groupe effectue une tournée américaine. C'est au cours de celle-ci que Manson se rend aux studios Smart pour enregistrer quelques titres avec Vig, Marker et Erikson. Au vu du résultat, la chanteuse est embauchée (ce qui précipite la fin d'Angelfish !) : Garbage est au complet.

Shirley Manson, par sa voix, son look et sa personnalité, donne alors corps à ce qui n'est au départ qu'un projet studio de producteurs. Le groupe ratisse large, mélangeant le rock alternatif à grosses guitares qui a fait le succès de Vig (la vague grunge n'est pas encore tout à fait retombée) et la nouvelle tendance électronique appelée trip-hop, tout en bénéficiant d'une certaine crédibilité en Angleterre (en pleine période « brit pop ») grâce à la nationalité de sa chanteuse !

Résultat : Garbage est à la fois commercial et inventif (les trois hommes de l'ombre sont des sorciers du studio), et possède une image forte véhiculée par la charismatique Shirley Manson.Le premier album de la formation, paru en 1995, est un énorme succès mondial (avec les titres « Queer », « Vow » et « Only Happy When It Rains »). Vig est alors obligé de mettre sa carrière de producteur en veilleuse.

Version 2.0, le second album, paraît en 1998, suivi par Beautiful Garbage en 2001. Butch Vig continue toutefois d'apparaître comme producteur ou remixeur de luxe sur certains titres de U2, Depeche Mode, Nine Inch Nails ou Limp Bizkit. Pour toutes ces raisons, il faudra attendre 2005 pour découvrir le quatrième album du groupe, Bleed Like Me.

Armés de patience, les fans de Garbage sont contraints de suivre les activités de Butch Vig ou la sortie de la compilation Absolute Garbage (2007) avant le retour annoncé du groupe. Pendant ce temps, Shirley Manson joue dans la série Terminator: The Sarah Connor Chronicles et travaille à un album solo resté inédit. Réuni en 2011, Garbage se lance dans la production de son cinquième effort Not Your Kind of People sorti le 14 mai 2012, propulsé par les singles « Blood for Poppies » et « Battle in Me » (au Royaume-Uni). La tournée mondiale dressée dans la foulée passe par l'Olympia de Paris le 16 mai. Copyright 2014 Music Story Stan Cuesta


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page