Gatsby et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Gatsby a été ajouté à votre Panier
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Amazon - Offres Reconditionnées vous assure la même qualité de service qu'Amazon.fr ainsi que 30 jours de retour.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Gatsby Broché – 13 janvier 2011


Voir les 4 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 16,25
EUR 15,94 EUR 6,35

nouveautés livres nouveautés livres


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Gatsby + Tendre est la nuit
Prix pour les deux : EUR 22,85

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

Quand j'étais plus jeune et plus influençable, mon père m'a donné un conseil que je n'ai cessé de méditer depuis.
«Chaque fois que tu as envie de critiquer quelqu'un, me dit-il, souviens-toi seulement que tout le monde n'a pas bénéficié des mêmes avantages que toi.»
Il n'en dit pas plus. Mais nous nous sommes toujours étrangement bien compris, quoique toujours à demi-mot, et je vis bien que cela signifiait beaucoup plus pour lui. Par conséquent, je préfère m'abstenir de juger : ainsi suis-je devenu le confident de beaucoup de personnalités intéressantes et aussi la victime d'un certain nombre de raseurs invétérés. Les êtres extraordinaires sont prompts à repérer et à apprécier une telle ouverture d'esprit, surtout lorsqu'elle se manifeste chez un individu ordinaire comme moi : si bien qu'à l'université on m'a injustement reproché d'être un intrigant, sous prétexte que j'obtenais de garçons réputés farouches et impénétrables qu'ils me livrent leurs tourments secrets. En réalité, la plupart de ces confidences m'étaient imposées - je faisais souvent semblant de dormir, d'être très occupé, ou affichais une indifférence hostile, quand je me rendais compte (et certains indices ne trompent pas) qu'une révélation intime se profilait à l'horizon; car les révélations intimes des jeunes gens ou du moins leurs modes d'expression sont rarement inédits et souvent expurgés. S'abstenir de juger permet de conserver indéfiniment de l'espoir. Aujourd'hui encore, j'aurais un peu peur de passer à côté de quelque chose si j'oubliais ce principe que formulait mon snob de père, et que, snob moi-même, j'ai fait mien : le sens des convenances les plus élémentaires est inégalement réparti à la naissance.

Revue de presse

"Lecteurs, dépêchez-vous de lire Gatsby le Magnifique, ordonnait l'écrivain Bernard Frank dans une préface à l'édition française de 1962...
Oui, dépêchez-vous de (re)lire Gatsby, cette sublime histoire d'amour au temps de la Prohibition, du jazz en folie et des fortunes rapides comme celle de ce Jay Gatz, dit Gatsby, au sujet duquel tant de rumeurs circulent...
Pour bien traduire Gatsby, il faut savoir conjuguer le sens de la fête et celui de la vanité de toutes choses. Julie Wolkenstein fait cela parfaitement. (Florence Noiville - Le Monde du 13 janvier 2011)

Voici en tout cas renaître Gatsby, tout nouveau, tout beau, comme si Julie Wolkenstein avait ajouté quelques bulles de champagne à la version «un peu guindée, passée de mode» de Tournier. Les éditeurs de Garnier-Flammarion, qui ont choisi la version Wolkenstein pour leur édition de poche, ne s'y sont pas trompés. (Didier Jacob - Le Nouvel Observateur du 27 janvier 2011)

C'est à retrouver en français cette limpidité très travaillée, très moderne de la voix de Fitzgerald que s'est attachée avec naturel et talent la romancière Julie Wolkenstein (Colloque sentimental, Happy end, L'Excuse..., tous chez P.O.L), s'attelant à la traduction de The Great Gatsby (1925) - qui, à la faveur de cette version, a perdu son épithète «magnifique» pour devenir simplement : Gatsby. (Nathalie Crom - Télérama du 2 février 2011)



Détails sur le produit

  • Broché: 288 pages
  • Editeur : P.O.L (13 janvier 2011)
  • Collection : Fiction
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2818012864
  • ISBN-13: 978-2818012864
  • Dimensions du produit: 20,3 x 2 x 14,3 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 294.363 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Dans ce livre

(En savoir plus)
Parcourir les pages échantillon
Couverture | Copyright | Extrait | Quatrième de couverture
Rechercher dans ce livre:

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.0 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
1
Voir les deux commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Polaris le 28 avril 2014
Format: Broché
Prenez le Spirit of St. Louis de Lindbergh, collez lui des jantes en alu, remplacez les boiseries d’époque par du plastique éco, saupoudrez la carlingue de loupiotes halogènes, enfin tagez libéralement le tout style rame RER et vous obtiendrez une petite idée de ce que Julie Wolkenstein a fait subir au célèbre roman de Scott Fitzgerald. Sous l’excuse du dépoussiérage des traductions antérieures (qui coïncide par un heureux hasard avec la sortie du film de Luhrmann) le massacre est total, et l’on ne peut que s’interroger sur la puissance des relations de notre universitaire en mal de reconnaissance nécessaire à faire publier un tel texte.

Si le talent d’un traducteur se jauge à sa capacité de transmettre à son lecteur le style et les expressions d’époque de son auteur, alors la palme revient incontestablement à Victor Llona, romancier d’origine péruvienne et contemporain de Fitzgerald dans le Paris des années folles. Cette première traduction du roman, sublime, puissante et rythmée, des successeurs se sont attachés à la moderniser, déconstruire, alourdir (cochez au choix). Parmi eux, Jacques Tournier et notre illustre Julie Wolkenstein qui ne se prive d’ailleurs pas d’écorcher l’orthographe du nom de Llona dans sa postface, mais on n’en est plus à un massacre près.

Afin d’apprécier pleinement la descente aux enfers des traductions successives, voici les versions comparées du final:

Llona : "Gatsby croyait en la lumière verte, l'extatique avenir qui d'année en année recule devant nous. Il nous a échappé ? Qu'importe !
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par Jean for Joel TOP 500 COMMENTATEURS le 26 octobre 2012
Format: Broché
c'est un roman mythique ; histoire d'une passion absolue et tragique entre un garçon pauvre devenu fabuleusement riche -Gatsby- et la fragile, l'insouciante, l'édénique, le diamant si finement taillé -Daisy-... leur rencontre où l'amour s'est épanoui a lieu en 1917, il part à la guerre, il s'y auréole de gloire, Daisy par facilité- se marie avec un garçon extrêmement riche, paternaliste, arrogant, persuadé de la suprématie blanche, Tom... l'action principale du roman se déroule en 1922 entre Long Island et New York, entre la somptueuse villa de Tom et Daisy et celle en face de Gatsby, un gigantesque palais de marbre où les fêtes les plus invraisemblables -et où les rumeurs les plus folles courent sur leur hôte le mystérieux Gatsby si fabuleusement riche- ont lieu durant tout cet été caniculaire... le narrateur Nick, un cousin de Daisy qui vit passagèrement dans un petit bungalow juste à côté de chez Gatsby sera témoin et partie prenante du drame. Un roman court et percutant à lire et à relire, une tragédie qui a tous les ingrédients pour en faire une oeuvre immortelle. Redford fut un fascinant Gatsby et je suis persuadé que Leonardo DiCaprio en sera un extraordinaire.

"C'était tous deux -Tom et Daisy- des insouciants, ils cassaient les choses et les êtres, puis allaient se mettre à l'abri de leur argent, ou de leur prodigieuse insouciance, ou de ce qui les liait l'un à l'autre, et ils laissaient à d'autres le soin de nettoyer les saletés qu'ils avaient faites..."
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?