Quantité :1
Gaucho a été ajouté à votre Panier
Version MP3 incluse GRATUITEMENT
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Comme neuf | Détails
Vendu par TUNESUS
État: D'occasion: Comme neuf
Commentaire: Vendeur américain. CD, DVD, jeux vidéo, disques vinyles et plus! Livraison rapide! Tous les articles garantis!
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 6,99

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Gaucho
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Gaucho Enregistrement original remasterisé


Prix : EUR 9,98 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Hors cadeaux ou produits vendus par des vendeurs tiers. Voir Conditions sur les coûts en cas d'annulation de commande.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
35 neufs à partir de EUR 2,47 6 d'occasion à partir de EUR 3,67

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Steely Dan

Discographie

Image de l'album de Steely Dan

Photos

Image de Steely Dan

Biographie

 

Copyright 2014 Music Story Loïc ... Plus de détails sur la Page Artiste Steely Dan

Visitez la Page Artiste Steely Dan
122 albums, Photos, discussions, et plus.

Produits fréquemment achetés ensemble

Gaucho + Aja + The Royal Scam
Prix pour les trois: EUR 30,45

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (12 décembre 2001)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Enregistrement original remasterisé
  • Label: MCA
  • ASIN : B00004YX39
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  DVD audio  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (14 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 3.306 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Écouter des extraits et acheter des MP3

Les titres de cet album peuvent être achetés en MP3. Cliquez sur « Ajouter » ou voir l'album MP3.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         

Echantillons
Titre Durée Prix
Écouter  1. Babylon Sisters (Album Version) 5:53EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  2. Hey Nineteen (Album Version) 5:09EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  3. Glamour Profession (Album Version) 7:31EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  4. Gaucho (Album Version) 5:32EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  5. Time Out Of Mind (Album Version) 4:13EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  6. My Rival (Album Version) 4:34EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  7. Third World Man (Album Version) 5:14EUR 1,29  Acheter le titre 

Descriptions du produit

1980 album digitally remastered & with upgraded packaing including awesome liner notes

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.8 étoiles sur 5
5 étoiles
11
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 14 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

18 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile  Par earthlingonfire TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 26 juin 2005
Format: CD
Certains grands créateurs ont leur oeuvre-limite : Finnegans Wake pour Joyce, Eyes Wide Shut pour Kubrick, Capriccio pour Richard Strauss, des oeuvres qui vacillent sur l'arête aiguë entre accomplissement et néant. Gaucho est sans doute plus proche de cette catégorie que du "moins bon" ou "plus mauvais" album de Steely Dan, ne serait-ce que par sa première face est tout simplement la quintessence du groupe, portée à un niveau encore jamais atteint, ce qui n'est pas peu dire quand on connaît Aja ! Dès l'intro de Babylon Sisters, l'impression de beauté est aveuglante, comme celle d'entendre tout ce que Steely Dan a toujours representé dans son expression la plus pure. Mais les sonorités de marbre du Fender Rhodes, la sensation de dépouillement sonore, les clarinettes basses créent également un indéniable climat mortuaire (mêmes alliages sonores et même résultat que dans les séances de Miles Davis de 1970 qui ont donné Orange Lady/Great Expectations, Lonely Fire, Guinnevere). L'habituel défilé de noms est au rendez-vous : "Prettie" Purdie, Chuck Rainey, Hugh McCracken... on imagine le niveau. Encore une fois et plus que jamais, les textes (qui n'ont jamais été aussi allusifs et évocateurs à la fois) et la musique charrient cette sensation d'écrasement existentiel au "dimanche de la vie" sous la présence cyclopéenne du soleil de Californie qui règne sur des espaces déréels. Car le réel est soluble dans les volutes de claviers électriques comme dans la batterie pastel de Hey Nineteen, mais la guitare du même morceau ou la cymbale de Glamour Profession sont d'un métal impitoyable.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par Loren-T le 3 février 2009
Format: CD Achat vérifié
Un album luxueux, musique lumineuse-et-discrete, voix aux harmonies quasi parfaites, arrangements sonores sublimes en se faisant oubliés (le son est rond, clair, définit et doux en même temps)...Le genre de disque qui peut accompagner à la fois les gestes du quotidien et les moments les plus intimistes.....Ceux d'une écoute plus attentives aussi où là, on en découvre des tonnes, des tonnes de finesse.
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par earthlingonfire TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 12 février 2012
Format: CD Achat vérifié
Certains grands créateurs ont leur oeuvre-limite : Finnegans Wake pour Joyce, Eyes Wide Shut pour Kubrick, Capriccio pour Richard Strauss, des oeuvres qui vacillent sur l'arête aiguë entre accomplissement et néant. Gaucho est sans doute plus proche de cette catégorie que du "moins bon" ou "plus mauvais" album de Steely Dan (époque classique), ne serait-ce que parce que sa première face est tout simplement la quintessence du groupe, portée à un niveau encore jamais atteint, ce qui n'est pas peu dire quand on connaît Aja ! Dès l'intro de Babylon Sisters, l'impression de beauté est aveuglante, comme celle d'entendre tout ce que Steely Dan a toujours representé dans son expression la plus pure. Mais les sonorités de marbre du Fender Rhodes, la sensation de dépouillement sonore, les clarinettes basses créent également un indéniable climat mortuaire (mêmes alliages sonores et même résultat que dans les séances de Miles Davis de 1970 qui ont donné Orange Lady/Great Expectations, Lonely Fire, Guinnevere). L'habituel défilé de noms est au rendez-vous : "Prettie" Purdie, Chuck Rainey, Hugh McCracken... on imagine le niveau.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Moreau Jean le 20 juin 2012
Format: CD Achat vérifié
Les sonorités cristallines,les arrangements impeccables de cet album procurent une forme d'apaisement,un bien-être musical qui est le fruit de la maturité d'un groupe connu surtout pour la qualité de ses musiciens.Dès le premier morceau"babylon sisters" Steely Dan déploie ses harmonies soyeuses."Glamour Profession"séduit par son phrasé velouté,les tonalités cuivrées du saxophone et des trompettes. On adhère à l'assurance tranquille,au bonheur musical de ce groupe unique en son genre.Sorti en 1980,Gaucho fut suivi d'un long silence comme si Fagen et Becker avaient produit là sinon l'opus parfait,du moins un disque abouti qui régale toujours les amateurs de bonne musique.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par earthlingonfire TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 12 février 2012
Format: DVD audio Achat vérifié
Certains grands créateurs ont leur oeuvre-limite : Finnegans Wake pour Joyce, Eyes Wide Shut pour Kubrick, Capriccio pour Richard Strauss, des oeuvres qui vacillent sur l'arête aiguë entre accomplissement et néant. Gaucho est sans doute plus proche de cette catégorie que du "moins bon" ou "plus mauvais" album de Steely Dan (époque classique), ne serait-ce que parce que sa première face est tout simplement la quintessence du groupe, portée à un niveau encore jamais atteint, ce qui n'est pas peu dire quand on connaît Aja ! Dès l'intro de Babylon Sisters, l'impression de beauté est aveuglante, comme celle d'entendre tout ce que Steely Dan a toujours representé dans son expression la plus pure. Mais les sonorités de marbre du Fender Rhodes, la sensation de dépouillement sonore, les clarinettes basses créent également un indéniable climat mortuaire (mêmes alliages sonores et même résultat que dans les séances de Miles Davis de 1970 qui ont donné Orange Lady/Great Expectations, Lonely Fire, Guinnevere). L'habituel défilé de noms est au rendez-vous : "Prettie" Purdie, Chuck Rainey, Hugh McCracken... on imagine le niveau.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?