undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle cliquez_ici Jeux Vidéo
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Gen d'Hiroshima - Poche Vol.1 Broché – 18 octobre 2007


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 23,00 EUR 19,00

Boutique Manga Boutique Manga


Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Extrait

Avant-propos de l'éditeur :

Dans l'univers du manga, Gen d'Hiroshima occupe une place à part, celle d'une oeuvre classique mais mystérieuse, quasi mythique. En effet, trente ans après sa parution au Japon, elle reste largement méconnue du public francophone,
Avec ce récit, -Keiji Nakazawa ne prétend pas faire un travail d'historien ; il prend même quelques libertés comme de faire figurer Einstein en train de fabriquer la bombe. C'est en tant que témoin ayant survécu au feu nucléaire qu'il a créé une oeuvre dont lui-même reconnaît le caractère à 80% autobiographique.

Le plus grand respect de l'oeuvre originale a présidé à l'édition de Gen d'Hiroshima, tant dans la première édition qu'en a proposé Vertige Graphie que dans cette édition à format réduit. Ainsi, le sens de lecture japonais a été conservé, afin de garder la conception graphique de l'auteur. Les panneaux ou bandeaux comportant des inscriptions sont restitués tels quels et traduits en note. De même, la forme des bulles originales a été sauvegardée, en dépit des pro­blèmes posés par des bulles verticales dans lesquelles un texte plutôt horizontal doit être inséré.
Cette réédition en plus petit format ne nuit nullement à la qualité de l'oeuvre, puisqu'elle se rapproche du format dans lequel Gen a été originellement publié au Japon.

Ce premier volume est accompagné de l'intro­duction qu'Art Spiegelman, le célèbre auteur de Maus, avait rédigée pour la version américaine, qui montre bien l'impact considérable de Gen d'Hiroshima lors de sa première parution en Occident.

Biographie de l'auteur

Keiji Nakazawa est né à Hiroshima en 1939. Quatrième d’une famille de six enfants, il perd son père, sa soeur et son frère cadet, lors du bombardement atomique le 6 août 1945.
À l’age de 22 ans, il monte à Tokyo où il débute une carrière de dessinateur professionnel. On remarque ses premières apparitions dans le mensuel « Shônen Gaho » à partir de 1963.Ce n’est qu’en 1968 qu’il exprime pour la première fois ses souvenirs de la tragédie d’Hiroshima avec « Kuroi ame ni utarete », (Sous la pluie noire) dont il sortira une nouvelle version deux ans plus tard sous le titre de « Aru hi totsuzen » (Soudain un jour). Avec « Ore wa mita » (Je l’ai vu) paru en 1972, il nous livre un court récit de sa propre expérience pendant et après La Bombe.
Néanmoins, ce n’est que l’année suivante qu’il débute « Hadashi no Gen », (Gen aux pieds nus), une longue série quasi-autobio-graphique, publiée dans l’hebdomadaire « Shûkan Shônen Jump ». Traduit dans plusieurs langues dont l’anglais, l’allemand, l’indonésien et adapté notamment au théâtre, ou encore en film d’animation, ce manga demeure jusqu’à aujourd’hui son oeuvre la plus marquante.




Détails sur le produit

  • Broché: 288 pages
  • Editeur : Vertige Graphic (18 octobre 2007)
  • Collection : Gen d'Hiroshima - Poche
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2849990515
  • ISBN-13: 978-2849990513
  • Dimensions du produit: 18 x 2 x 13 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (10 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 248.278 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.7 étoiles sur 5
5 étoiles
7
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 10 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile  Par W. Deborah le 29 septembre 2006
Format: Broché
Pour être clair, il faut tout d'abord dire que je n'avais jamais accroché avec les bandes dessinées et que je me sentais encore moins attirée par les mangas. Et je ne pensais pas que ce genre littéraire soit capable de faire passer une émotion: j'ai compris que je m'étais trompée en lisant Gen.

Si vous êtes interessée par ce qui s'est passé à Hiroshima le 6 Aout 1945 et par les conséquences de la bombe sur le peuple japonais, ruez vous sur ce livre surprenant qui ne peut pas vous laisser insensible car les dessins traduisent avec une véracité déconcertante les atrocités de ce génocide. On ne peut rester indifférent et cela nous amène à nous poser de nombreuses questions sur la guerre et la reponsabilités des être humains et le respect entre eux.

Gen 1 est à mon sens le plus poignant de toute la série, mais en même temps je ne peux m'arrêter d'attendre avec impatience la sortie du prochain tome.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Kerbrat TOP 1000 COMMENTATEURSVOIX VINE le 27 avril 2011
Format: Broché
Avant d' être un manga et avant de vous laisser prendre par un à priori contre le simplisme des dessins. C' est un remarquable document sur le Japon. Bien loin de l' image classique du Japonais, fidèle à l' empereur et prêt à offrir sa vie en criant Banzaï, et heureux d' être un kamikaze, nous fréquentons une famille moyenne japonaise, qui est contre la guerre et qui essaye de se débrouiller pour survivre malgré la famine. Nous découvrons que dans cette époque les commissaires politiques étaient présents dans tous les pays et aussi au Japon. C' est un livre qui nous montre qu' une société même celle du Japon est loin d' être un bloc unanime.

C' est un livre que j' ai découvert quand la mode n' était pasx au manga et qu' on les lisait dans le sens classique. A l' époque j' avais un à priori contre les mangas et la simplicité du dessin. Mais comme il traînait sur un étal de bouquiniste et que j' ai pu le marchander cela a vaincu une de mes craintes. Et ensuite quand je suis tombé dedans je ne m' en suis jamais relevé. C' est un livre qui m' a dessillé les yeux. J' ai découvert le quotidien d' un Japon totalement inconnu, des personnages qui m' ont tout de suite attachés. Si on aime l' histoire c' est vraiment un livre à lire et à découvrir.

Merci à Makassar de rééditer cet album.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile  Par Peretcharmass TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 5 novembre 2007
Format: Broché
Ce 1er tome de la série se déroule en grande partie avant le jour fatidique du 6 août 1945 lorsque la bombe fut lâchée. Les 200 premières pages narrent la vie d'une famille japonaise en temps de guerre et nous éclairent sur une réalité mal connue: les souffrances de la population écartelée entre un pouvoir militaire qui réquisitionne aussi bien les hommes que la nourriture (les problèmes pour se nourrir sont omniprésents et particulièrement poignants quand ils touchent les enfants), la haine des américains qu'il faut absolument manifester sous peine d'accusation de traitrise, alors même que le père est pacifiste, et le dégout d'une guerre et de ses bombardements incessants. De très nombreux thèmes secondaires sont évoqués (la minorité coréenne, l'éducation des enfants -à la dure!) qui donnent à ce manga un aspect documentaire passionnant bien que parfois un peu longuet et anecdotique. Puis arrive l'explosion et là c'est l'horreur absolue, les 50 dernières pages se lisent comme dans un mauvais trip; l'aspect naïf du dessin (à la manière d'un Tesuka)rend les visions des atroces conséquences de cette bombe quasi-hallucinatoires; on referme le bouquin en imaginant que le second tome sera sans doute une épreuve.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Bruce Tringale TOP 500 COMMENTATEURS le 1 juin 2014
Format: Broché
Attention ce commentaire révèle la fin du premier tome et des moments clés des trois volumes !
Alors que la bombe atomique et le traumatisme qui en découla fut le prétexte à de multiples allégories, le départ de récits d’horreur, de science fiction ou de super héros ( bombe à rayon gamma, araignée radioactive, mutations), on peut s’étonner que peu de bande dessinées aient traité directement d’Hiroshima.

Moins larmoyant que le Tombeau des lucioles, Gen décrit la vie d’un petit garçon apres que sa famille ait été décimée par la bombe.
Préfacé par Art Spiegelman, ce premier volume présente les personnages et introduit à chaque page des séquences d’humour permettant au lecteur de supporter l’insupportable.

Car le moins que l’on puisse dire, c’est qu’avant l’explosion de la bombe, la vie des japonais était déjà impossible.Tout au long de ce récit autobiographique, Nakazawa revient sur la famine ravageant le Japon et sa famille. En plus de l économie en crise, il est montré en effet que la nourriture était impitoyablement rationnée pour nourrir les soldats.

Et que, question racisme, bourrage de crâne ( culte de la personnalité de l’empereur, sacrifice pour la nation) le Japon d’Hirohito n’avait pas grand chose a envier à l’Allemagne d’Hitler.Les meilleures pages de cet opus sont consacrées à la persécution que la famille de Gen du fait du pacifisme de son père. Voici un personnage à la droiture admirable, à l’humanisme visionnaire.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?