Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Ajoutez à votre liste d'envies
Genesis
 
Agrandissez cette image
 

Genesis

1 octobre 2007 | Format : MP3

EUR 6,99 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 16,66 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.
Titre
Durée
Popularité  
30
1
6:52
30
2
4:26
30
3
5:07
30
4
6:07
30
5
5:15
30
6
3:58
30
7
4:47
30
8
4:30
30
9
5:14

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 1 octobre 2007
  • Date de sortie: 1 octobre 2007
  • Label: Virgin Catalogue
  • Copyright: (C) 2007 Virgin Records Ltd This label copy information is the subject of copyright protection. All rights reserved. (C) 2007 Virgin Records Ltd
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 46:16
  • Genres:
  • ASIN: B00257ONGS
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (27 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 7.534 en Albums MP3 (Voir les 100 premiers en Albums MP3)

Commentaires en ligne 

4.0 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

13 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile  Par prince saphir TOP 500 COMMENTATEURS on 3 décembre 2008
Format: CD
Je n'ai jamais compris ce rejet voire cette intolérance à l'égard de la période plus "pop" de Genesis, qui démarre grosso-modo avec le départ de Steve Hackett du groupe, précisément en raison de cette nouvelle orientation. S'il est vrai que "We Can't Dance" comporte son lot de ballades sirupeuses et que "Invisible Touch" est selon moi carrément insipide dans l'ensemble, je trouve "And Then There Were Three", "Duke" et "Abacab" d'excellents albums qui prennent avec brio, et chacun à sa manière, le tournant des années 80. Plus de longs morceaux baroques, épiques ou romantiques mais des "chansons" élaborées avec ingéniosité, parfois longues et parfois romantiques aussi d'ailleurs...
"Abacab" est pour moi (comme le souligne un internaute) un modèle dans ce nouveau style, même si passant un peu d'un extrême à l'autre dans un ensemble plutôt composite (ce qui est loin de me déplaire), mais aussi très innovant par moments.
Alors "Genesis" et sa pochette moderne et quasi-abstraite, en opposition totale avec les illustrations des années 70 (ce qui est vrai pour tous les albums des années 80/90, comme une volonté de mieux se démarquer du passé) : un album très réussi, sans aucun doute, et qui prouve une fois de plus le génie de Genesis dans l'art de composer ce qu'on appelle des mélodies, et de les garnir d'arrangements inventifs autant qu'efficaces.
Lire la suite ›
2 Commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
16 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile  Par "lorangert" on 21 janvier 2004
Format: CD
Qu'il est loin le temps du Genesis symphonique et des longs instrumentaux maîtrisés à la perfection... Loin ? pas si sûr ! Au détour d'un morceau (Home by the sea), on retrouve un peu du souffle d'antan ; ce morceau est sans doute la dernière réussite "longue" du groupe. Sur les deux albums suivants, les parties instrumentales (Domino sur l'album Invisble Touch, Fading Lights sur l'album We can't dance) ont perdu cette cohérence, cette densité...
Depuis l'album Abacab, Genesis compose en commun, lors d'improvisations collectives où le groupe développe les thèmes qui se présentent à eux. Le résultat qui en découle est une musique plus simple, moins écrite (normal !) que les albums des années 70. De la pop, certes ! Mais encore d'une sacrée qualité !
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par Clément TOP 1000 COMMENTATEURSVOIX VINE on 25 février 2008
Format: CD
Voilà ce qu'il fallait à ce disque, un meilleur son et une remastérisation en 5.1. Maintenant on peut se rendre compte que c'est un album beaucoup mieux que le stéréo classique. Home by the sea et son instrumental passent très bien, it's gonna get better est plus puissante, silver rainbow ressort enfin sous son grand jour et tout va mieux ! Le remixage est d'une très grande qualité. Rien de changé, juste des instruments ajustés au niveau du son et des parties plus claires.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Stefan TOP 50 COMMENTATEURS on 19 juillet 2014
Format: CD
L'album éponyme de Genesis de 1983 fut un énorme succès qui lança définitivement le virage grand public du plus grand groupe progressif de tous les temps. Rien que pour ça, on peut le détester, surtout si on aime le Genesis le plus ambitieux, celui qui de 1970 à 1977 produit une musique à la fois complexe et mélodique, presque parfaite pour ainsi dire.

Forcément, on ne peut évoquer l'album sans parler de son mammouth d'ouverture, Mama, tube planétaire, pas une chanson facile pour autant : de part son thème, l'amour d'un jeune homme pour une prostituée, sa construction, un lent crescendo nettement moins accrocheur que celui de Collins 2 ans plus tôt sur son premier album solo (In the Air Tonight, évidemment), une sacrée bonne chanson cependant. On ne peut pas non plus évoquer l'album sans mentionner la doublette Home by the Sea/Second Home by the Sea, exemplaire réussite de progressisme moderne et abordable. Et puis ? C'est hélas tout. Ha si, That's All, petite Beatlesrie, Collins y joue à la Ringo Starr, sympathique à défaut de mieux, fait son petit effet, son petit effet seulement. Et puis ? Cette fois c'est vraiment tout ! Sauf, bien sûr, si vous êtes amateur de chansons rigolardes qu'il ne faut surtout pas prendre au sérieux au risque de considérer les trois larrons comme de vils racistes patentés (Illegal Alien) ou que, fan de Collins, vous cherchiez une petite dose supplémentaire de sa pop mainstream (Taking It All Too Hard) ou de ses tentatives rock plutôt téléphonées (Just a Job to Do).
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile  Par octo on 27 février 2008
Format: CD
C'était peut-être l'album dont j'attendais le plus au niveau du remixage !

La version originale était doté d'un son horrible, les fréquences basses ayant été bloquées inexorablement lors du mastering !

En repartant des bases (les bandes masters), le son est enfin restitué avec une certaine ampleur, particulièrement sur les pistes 5.1 du SACD ou du DVD Bonus.

Bref, un album restitué enfin dans son contexte le plus favorable !

Certes, je trouve toujours que le mix stéréo du titre "Mama" manque de spatialisation mais, fort de cette exception, le reste est enfin écoutable jusqu'au bout !

J'aurais bien voulu que le dernier titre "It's Gonna Get Better" soit restitué dans son intégralité (il manque un couplet...) mais le groupe a préféré se référer à la version initiale (la version longue est devenue un vrai "collector" depuis...)

Quand au contenu même, les 4 premiers morceaux restent la charnière forte de cet album ("Mama" et la meilleure prestation vocale de Collins, la suite "Home by the sea" digne équivalent de "Firth of fifth" des années 80) et le reste comporte quelques bons moments (le funky "Just a job to do" et les 2 excellentes premières minutes de "Silver rainbow")

Certes, les sonorités ont parfois mal vieilli (la batterie électronique, certains sons de claviers "kitch") mais à l'époque de leur sortie, c'était à la mode.

Quand aux bonus, à signaler l'interessante séance de répétitions jusqu'à alors inédite et le clip en play-back de "Home by the sea" qui rend compte de l'excellence du jeu de lumières du groupe sur scène.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Les images de produits des clients

Commentaires client les plus récents

Rechercher

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Rechercher des articles similaires par rubrique