undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Georges & Tchang Album – 31 octobre 2012


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Album, 31 octobre 2012
"Veuillez réessayer"
EUR 12,00 EUR 11,25

Top Nouveautés BD Top Nouveautés BD


Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Biographie de l'auteur

Laurent Colonnier est né à Paris en 1967. Il mène en parallèle une carrière de dessinateur de presse (Marianne, Le Point, Le Nouvel Obs, Reader s Digest, L Expansion, Télérama...) et de scénariste et auteur de bandes dessinées, en collaborant notamment aux magazines Spirou et Fluide glacial au collectif des éditions Soleil sur Hubert-Félix Thiéfaine en 2007 et il a publié son premier album Internal Lobster à La Boîte à Bulles, en 2010.



Détails sur le produit

  • Album: 72 pages
  • Editeur : 12 BIS (31 octobre 2012)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2356483780
  • ISBN-13: 978-2356483782
  • Dimensions du produit: 29,2 x 1,4 x 22 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.3 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (6 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 304.600 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.3 étoiles sur 5
5 étoiles
2
4 étoiles
4
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 6 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par Paluel Marmont TOP 500 COMMENTATEURS le 11 novembre 2012
Laurent Colonnier a trouvé un moyen infaillible de faire parler de lui, du moins dans le petit milieu hergéen, en sélectionnant, parmi les "aventures d'Hergé", déjà illustrées par Stanislas en 1999, la relation forte qui a existé entre Georges (Remi) et Tchang (Tchong-Jen). A la faveur d'un lapsus d'Hergé rappelé p. 58, cette relation serait-elle passée de l'amitié à l'amour? Les lapsus, on le sait, sont glissants, et l'album glisse pour sa part du réel à la fiction, les biographes les mieux renseignés étant muets sur la question. Reste que l'album est, pour la partie réelle, solidement documenté, et, pour l'ensemble des 72 pages, agréablement dessiné, dans un noir et blanc usant adroitement de trames grises. Les clins d'œil multiples aux albums de Tintin n'échapperont pas aux connaisseurs.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Blue Boy TOP 500 COMMENTATEURS le 30 décembre 2012
Ce roman graphique comporte de nombreuses qualités, celle de parvenir à restituer l’ambiance de l’époque n’étant pas la moindre, grâce à une minutie dans les décors de style art nouveau qui caractérisaient Bruxelles dans ces années-là. La finesse du trait est agréable à l’œil et le noir et blanc convient parfaitement au contexte, car à cette époque, la couleur restait encore l’exception pour les illustrés. Je suis plus mitigé au niveau des personnages qui paraissent assez figés, le dessinateur ne semblant pas toujours à l’aise dans le rendu des mouvements. Mais ces imperfections s’effacent vite devant l’intérêt suscité par cette histoire. Le réalisme des situations et des personnages permet de supposer que l’auteur s’est beaucoup documenté (c’est d’ailleurs précisément à cette époque que Hergé entreprendra un travail de documentation avant chacun de ses projets). Peut-être les dialogues auraient-ils pu être parfois un peu plus aérés, mais cela ne constitue pour moi qu’un léger bémol.

Quant à l’histoire d’amour entre Hergé et Tchang évoquée dans le sous-titre, elle n’est ici que platonique et l’on n’en voit que l’ébauche. Cela a néanmoins suffit à provoquer la colère de certaines associations catholiques, outrées de voir le père de Tintin « atteint dans sa virilité ».
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Bruce Tringale TOP 500 COMMENTATEURS le 29 octobre 2014
Ce commentaire en intégralité et en image sur le blog Comics- Mangas- BD : Bruce Lit ( brucetringale.com)

(...)

Oh là là, le barouf ! Tapez sur Google les références de cette BD et vous lirez les réactions indignées des lecteurs proches, au mieux de l’apoplexie, au pire de l’autodafé ! Les raisons ? Mettre en scène l’amitié entre Georges Rémi et son célèbre ami Tchang sous le joug d’une pulsion homosexuelle.

(...)

La mémoire d’Hergé en sortirait salie, traînée dans la boue, certains demandant l’interdiction de l’objet…Un bel exemple de l’humanisme cher à Hergé, lui qui défendit la dignité des noirs, l’indépendance des chinois, la fierté des gitans et le droit des sud-américains à disposer d’autre chose que de républiques militaires….

(...)

Colonnier part d’une interview réelle qu’Hergé vieillissant donna pour la TV belge. Il reproduit graphiquement cette scène vers la fin de son histoire. Lorsque l’auteur de Tintin est amené à se prononcer sur ses albums préférés, il cite sans hésiter ceux où Tchang est présent ( Le lotus bleu et Tintin au Tibet ) et sa langue fourche devant tout le monde ! Il parle d‘une formidable histoire d’amour avant de se raviser aussitôt et de transformer cet amour en amitié.

Dès lors la démarche de Colonnier érudite et respectueuses des grands moments de Georges Rémi est de poser l’hypothèse : Et si Hergé avait fait de Tchang une muse dont il serait tombé amoureux ?
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?