Actuellement indisponible.
Nous ne savons pas quand cet article sera de nouveau approvisionné ni s'il le sera.

Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Getz/Gilberto [Sacd]
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Getz/Gilberto [Sacd]


Actuellement indisponible.
Nous ne savons pas quand cet article sera de nouveau approvisionné ni s'il le sera.

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Boutiques Artistes Amazon

Toute la musique, streaming intégral des morceaux, photos, vidéos, biographies, discussions, et plus.
.

Détails sur le produit


Descriptions du produit

Critique

La question reste posée : ces deux musiciens ont-ils eu conscience, à l’entrée en studio, du maelström qu’allait déchaîner cet enregistrement et du succès commercial qui allait en résulter ? En tout état de cause, la rencontre entre Stan Getz et João Gilberto (sans naturellement oublier le compositeur – et ici, en pianiste minimaliste – Antonio Carlos Jobim) reste positivement miraculeuse.   Le contexte n’était pourtant pas favorable, avec, depuis Jazz Samba, album du guitariste Charlie Byrd et de Stan Getz sorti l’année précédente, une saturation du marché, engorgé d’une multitude de productions de même nature. Mais Gilberto et Jobim sont les vrais innovateurs – et rénovateurs – du genre et Getz reste un maître à son pupitre. Ils vont tous trois transformer la bossa nova en élément vital du jazz et enregistrer avec « The Girl From Ipanema » l’un des 45 tours les plus vendus dans le monde dans ce genre de musique.   En outre, la collection de chansons retenues a toutes les apparences d’un catalogue de standards : « The Girl From Ipanema », encore, salue les débuts comme chanteuse de l’épouse du maestro, cette Astrud Gilberto qui n’avait jamais jusque là jamais chanté que dans sa cuisine. De nouvelles versions de « Corcovado » ou de « Desafinado » complètent le menu, tendrement déchiré entre la voix sensuelle de João Gilberto et le chant plus que suave et velouté de Stan Getz, qui n’a jamais été aussi lyrique, prodigieux saxophoniste qu’on a surnommé The Sound (« le Son »). Et on s’en voudra d’omettre « O Grande Amor », autre composition commune de Antonio Carlos Jobim et Vinicius de Moraes, et autre sommet du disque.   La subtilité, le riche foisonnement des chansons sont exposés dans un style chaleureux, tout en confidence. Chef d’œuvre absolu du jazz et de la bossa nova, Getz/Gilberto atteint en 1964 la seconde position des classements d’albums… pop. Les millions de copies écoulés en font le disque de jazz le plus vendu au monde. Au-delà de considérations commerciales, il reste évidemment un incontournable de toute discothèque raisonnée.  

Christian Larrède - Copyright 2015 Music Story

Commentaires en ligne

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoiles

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?