undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles31
4,7 sur 5 étoiles
5 étoiles
23
4 étoiles
8
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: DVD|Modifier
Prix:8,85 €+ 2,79 € expédition

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 8 janvier 2004
Ce chef d'oeuvre, hors du commun, mériterait 6 étoiles, si cela était possible. Tout est si parfait que l'on en oublie que c'est un dessin animé et non un vrai film. Ce qui impressionne, au début, c'est la qualité de l'animation. Elle est époustouflante, alors que le film date de 1994. Elle rivalise largement avec des références comme les studios DISNEY. Mais, Ghost in the Shell, c'est avant tout une histoire fouillée posant des questions métaphysiques. Il fait parti de ces rares films qui nous divertissent visuellement, mais nous font aussi réfléchir. Ghost in the Shell est un film d'anticipation tout à fait fascinant (mention spéciale pour les musiques), qui va bien plus loin que Blade Runner. Si Ghost in the Shell avait été un vrai film, le film culte de Ridley Scott eut été totalement éclipsé du point de vue scénaristique mais aussi de l'ambiance. Vous ne pourrez pas faire le tour du film en une fois tant il est vaste et complexe. J'espère que vous aussi, vous serez envoutés par l'ambiance extraordinaire que dégage ce film. Ghost in th Shell est un indispensable pour tout cinéphile digne de ce nom. C'est une expèrience que vous n'oublierez jamais.
0Commentaire|20 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 novembre 2001
La jap'animation dans ce qu'elle peut produire de plus parfait. L'apparente économie de moyen de certains plans (meme si le making of montre qu'il n'en est rien)que les nippons ont depuis longtemps tranformé en art absolue est balayée par une succession de numéro de bravoure litérallement bluffant. Mise en scène, mise en couleur exceptionnelle. Integration parfaite d'images et d'effets calculés. Dosage parfait de scènes d'action pures (chorégraphiées avec maestria) et scènes contemplatives. Bande son magnifique. Le tout au service d'un scénario plus que très recommandable.
Seul petit hic : le format 16/9 flatte l'oeil mais résulte d'un recadrage assez gourmand.
0Commentaire|12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 décembre 2003
Il ne s'agit pas de Toy Story, mais de Ghost in the Shell, fusion du manga et des plus grandes oeuvres de Science Fiction.
Cette superbe animation a un rythme et un ton faisant définitivement honneur au genre, un personnage ambigu et complexe s'interroge sur des questions centrales du cyberpunk et de la SF : qu'est-ce que la vie ? Qu'est-ce qu'être un humain ? La chair et le métal peuvent-ils cohabiter ?
A noter que la musique, choeurs envoûtants soutenus par des percussions japonaises, est absolument sublime.
C'est un MUST.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 avril 2003
La jap'animation dans ce qu'elle peut produire de plus parfait. Integration parfaite d'images et d'effets calculés. Le tout au service d'un scénario plus que très recommandable. Un dessin animé de science-fiction plein de trouvailles, surprises, vraiment unique en son genre. Il reste cependant une reference du cinema cyberpunk.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 juillet 2001
Ce chef d'oeuvre, hors du commun, mériterait 6 étoiles, si cela était possible. Tout est si parfait que l'on en oublie que c'est un film d'animation et non un vrai film. Ce qui impressionne, au début, c'est la qualité de l'animation. Elle est époustouflante, alors que le film date de 1994. Elle rivalise largement avec des références comme les studios DISNEY. Mais, Ghost in the Shell, c'est avant tout une histoire fouillée posant des questions métaphysiques. Il fait parti de ces rares films qui nous divertissent visuellement, mais nous font aussi réfléchir. Ghost in the Shell est un film d'anticipation tout à fait fascinant (mention spéciale pour les musiques), qui va bien plus loin que Blade Runner. Si Ghost in the Shell avait été un vrai film, le film culte de Ridley Scott eut été totalement éclipsé du point de vue scénaristique mais aussi de l'ambiance. Vous ne pourrez pas faire le tour du film en une fois tant il est vaste et complexe. J'espère que vous aussi, vous serez envoutés par l'ambiance extraordinaire que dégage ce film. Ghost in th Shell est un indispensable pour tout cinéphile digne de ce nom. C'est une expèrience que vous n'oublierez jamais.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 octobre 2002
Ce manga offre tout ce que l'on peut attendre d'un grand dessin animé pour adulte. Les dessins et animations sont de très grande qualité, et en plus, l'histoire est profonde et intéressante, elle donne à ce manga une atmosphère prenante du début à la fin.
A voir absolument!
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 août 2004
Autant le dire tout de suite : Ghost in the Shell est un CHEF D'OEUVRE !!! C'est le parfait mélange d'un fond profond et d'une forme totalement aboutie.
Le fond : une histoire de cyborgs (mi-humains-mi-machines) qui prennent conscience de leur propre existence et se posent des questions existentielles (dialogues qui tuent !), le tout sur fond d'intrigue politique, d'espionnage et d'intelligence artificielle.
La forme : dessin, animation et musique ont atteint un très haut niveau de perfection avec ce film : ça décoiffe !
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 juin 2005
Ce film existe donc je crois au miracle.
Un des meilleurs films tout genres confondues.Véritablement sublime, tant au niveau des images que de l'histoire. Une méditation sur pellicule tout simplement.Pas un de ces films qui se regarde une fois.
Mais des dizaines et des dizaines de fois.Et la musique mes amis, la musique est sublime ; en adequation total avec l'ambiance et les images.OSHI MAMORU est un génie!!!
0Commentaire|11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 3 février 2009
La portée totale de ce manga culte reste inégalée, et restera, à mon sens, inégalable. Animation, scénario, atmosphère, tout suinte la perfection.

Mais qu'est-ce donc, Ghost in the Shell ? Car si on se laisse rapidement envoûter par la beauté contemplative de l'œuvre, il serait dommage que ce soit aux dépens de son sens profond. Sorte de Blade Runner nippon dont il reprend les thèmes pour les serrer à bloc, Ghost in the Shell interroge la part d'humanité en nous, dans un monde envahi par les réseaux informatiques et la cybernétique. Dans ce monde de 2024, la définition même d' "homme" devient floue et les notions d' "âme" ou de "mémoire biologique" seront bientôt relayées dans quelque vieux grimoire. Tout est informatisé, le "Ghost" devient l'âme informatique de tout un chacun ; des cerveaux sont piratés, des identités sont floués, et les "100% humains" commencent à devenir une espèce en voie de disparition.

L'agent Kusunagi représente la passerelle parfaite entre la vieille humanité et l'ère cybernétique. Elle excelle, à vrai dire, dans l'une comme dans l'autre : sa part cybernétique en fait un agent d'une efficacité absolue, sa part d'humanité la soumet à des interrogations ancestrales qu'elle tente d'exorciser par la plongée sous-marine, le retour aux profondeurs "sombres, terrifiantes, mais pleines d'espoir".

C'est dans ce contexte qu'apparaît un étrange pirate intitulé "Puppet Master", sorte d'artefact échappé de l'océan numérique, et en voie d'accomplir une révolution qui va ouvrir une nouvelle page de l'histoire de l' "humanité" : le libre arbitre informatique. C'est à dire la capacité pour une entité purement informatique de se déterminer soi-même, et d'accéder à la conscience de soi, ou au simulacre de la conscience de soi, ce qui est de toute façon indiscernable. Thème mythique, inépuisable, tout le génie de cette œuvre étant d'en raconter la genèse, et plus seulement les conséquences.

Le "Puppet Master", fasciné par le personnage de Kusunagi dont elle est en quelque sorte le pendant féminin, cherchera à entrer en contact avec elle, tout comme elle cherchera à entrer en contact avec lui, pour accomplir... quoi au juste ? La première insémination informatique de l'histoire du monde ?

On ne se lassera jamais de ce manga essentiel, à la fois ultra-violent et poétique, ramassé et rigoureux, iconoclaste et troublant, et qui fascinera quelques James Cameron et frères Wachowski pour ne citer qu'eux...
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce film a-t-il pris un coup de vieux face aux nouvelles techniques d'animation ? Non. Ce film est-il toujours d'actualité ? Oui. Bien sûr, on ne peut être d'emblée attiré par l'univers du manga ou d'un monde rétro-futuriste, mais on peut par contre être intéressé par les rapports entre l'homme et la machine, entre l'Homme et sa propre conscience, par son identité. Le substrat fondamental de "Ghost in the shell" est bien là, dans cet univers que n'aurait pas renié un Philip K. Dick ou des auteurs qui œuvrent dans le cyber-punk. De même, par certaines scènes du film, on ne peut s'empêcher de faire la comparaison avec des pans entiers du Blade Runner de Ridley Scott.

Où est la trace de l'humanité pour des êtres qui sont mi-humains, mi-machines, et qui doivent régulièrement passer en maintenance ? Où est la trace de leur indépendance et de leur liberté quand la survie de leur être est dépendant d'un contrat d'engagement qui stipule qu'ils devront rendre leurs "options" s'ils quittent le service ? Où est le signe de leur sensibilité quand ils sont dressés à enquêter et neutraliser ? L'humanité s'arrête-t-elle au corps et aux simples facultés intellectuelles comme on serait en mesure de le croire dans les sociétés post-industrielles du début du XXIème siècle, ou bien est-elle intemporelle et désincarnée, réduite à un simple "ghost" (avatar futur de ce que l'on appelait "âme" au temps jadis), fusionnable avec d'autres ? Toutes ces questions sont en suspend dans ce film, et c'est ce qui en fait sa perennité.

Au-delà de l'univers visuel étonnant développé par Mamoru Oshii, d'une très belle cohérence, il faut noter le bon travail de la bande son, angoissant à souhait, et la musique somptueuse à base de choeur de Kenji Kawai.

Un très, très bon film.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)